E-Sport

Un joueur de FPX sur LoL se livre aux autorités après des matchs truqués

Publié le: 23/Fév/2021 13:53

by Martin Thibaut

Partager


Sur League of Legends, le Jungler de l’équipe des FunPlus Phoenix Zhou ‘Bo’ Yang-Bo s’est dénoncé aux autorités compétentes. Ce après avoir signifié qu’il avait été contraint de truquer des matchs professionnels en LDL.

La LDL est la ligue secondaire de Chine sur League of Legends où de nombreux talents s’affrontent. La LDL est le ticket d’entrée en LPL ce qui pousse certaines structures à attenter des actes de corruption.

Publicité

Selon la page Weibo, un réseau social chinois, officiel de FunPlus Phoenix. Bo aurait admis avoir été poussé à truquer des matchs de LDL. Lui et FunPlus Phoenix ont signifié leur entière coopération dans le cadre de l’enquête en cours.

L’annonce officielle

« Récemment, nous avons remarqué beaucoup d’opinions publiques en ligne impliquant notre joueur Zhou Yang-Bo (FPX.Bo) », écrit FPX sur Weibo. « Bo a également pris l’initiative de signaler au club son comportement compétitif inapproprié, auquel il a été contraint lors de sa participation à la LDL 2020. »

En réaction à l’enquête sur le trucage de matchs, FunPlus Phoenix suspendra Bo jusqu’à ce que l’enquête se termine pour garantir l’équité de la LDL.

« Nous coopérerons pleinement avec l’enquête de la Ligue et accepterons la supervision publique, et ne tolérerons aucun comportement qui porte atteinte à l’équité et à l’impartialité du tournoi »

Publicité

La coercition du joueur

Le jeune joueur pro aurait été vraisemblablement poussé à commettre ces actes. Nous n’en savons pas plus pour le moment, mais espérons comme d’autres que les autorités prendront cela en compte dans leur enquête si cela est avéré.

Ces actes de corruptions sont loin d’être les premiers, en avril 2019 l’équipe Rogue Warriors Shark avait été disqualifiée après une enquête.  En juin 2019 certains membres de LGD Gaming avaient eu aussi été reconnus pour corruptions et avaient été bannis de toutes compétitions officielles.

FunPlus Phoenix
L’équipe se séparant de son Jungler a déjà trouvé un remplaçant.

La suite pour FPX

Avec leur Jungler suspendu, FPX a ramené Gao ‘Tian’ Tian-Liang qui était en break.

Espérons que ce changement n’impactera pas trop l’équipe qui est actuellement deuxième dans le classement des LPL derrière EDward Gaming.

Publicité
E-Sport

LoL: Une polémique sur la règle d’import en LCS insupporte la communauté

Publié le: 20/Fév/2021 21:08 Modifié le: 22/Fév/2021 9:36

by Cyril Pomathiod

Partager


La communauté League of Legends est restée sous le choc en apprenant que les équipes LCS souhaitaient revoir le règlement concernant les « imports ».

Afin de maintenir un écosystème e-sport fonctionnel et compétitif, Riot Games prend soin de réguler ses différentes ligues. En LEC, LCS, LCK ou encore LPL, toutes les équipes doivent se plier à un règlement strict qui encadre la compétition.

Publicité

Ce règlement concerne la manière dont sont recrutés les joueurs, le fonctionnement global de l’équipe, les remplaçants… en bref, tout ce qui assure un fonctionnement sain pour la ligue.

Une règle cruciale dont on entend souvent parler est celle des « imports ». Dans toutes les régions majeures, une équipe n’a à sa disposition que 2 slots disponibles dans sa formation titulaire pour des joueurs venant de l’extérieur de la région. En LEC par exemple, au moins 3 des 5 joueurs d’un roster doivent être considérés comme « résidents ». Un résident pour la LEC est tout simplement un joueur européen, ou d’une autre région mais ayant vécu sur le territoire européen pendant plusieurs années.

Publicité
C9 Perkz
Cloud9
L’énorme budget de certaines équipes LCS leur permet de recruter des stars internationales, à l’image du croate Perkz recruté en 2021 par Cloud9

La règlementation stricte autour des imports permet notamment aux ligues de conserver leur identité. De ce fait, le LEC est principalement composé d’européens, les LCS de nord-américains, etc.

Néanmoins, ces principes fondamentaux des ligues ne sont pas au goût de tout le monde. En effet, les propriétaires d’équipes en LCS aimeraient bien modifier voire supprimer cette règle des imports… et c’est loin de faire l’unanimité dans la communauté League of Legends.

Les équipes LCS en discussion avec Riot Games concernant les règles sur les imports

Ces derniers jours, le célèbre journaliste e-sport américain a ramené le sujet des imports sur le devant de la scène. Après avoir interrogé les responsables des 10 équipes de LCS, il a résumé le résultat de ses échanges en un tweet :

Publicité

« J’ai demandé aux 10 équipes [de LCS] leur avis sur la règles des imports. Aucune n’a témoigné l’envie de la garder.

Les réponses obtenues se divisent généralement en 3 catégories :

  • Des réponses vagues qui impliquent qu’ils souhaitent retirer cette règle
  • Des arguments pour la modifier plutôt que la retirer totalement
  • Le désir de totalement la retirer »

Non seulement les propriétaires d’équipes LCS aimeraient voir cette règle modifiée ou supprimée, mais ils ne sont pas restés dans leur coin à ruminer cette idée. En effet, plusieurs d’entre eux ont révélé que le sujet était en discussion avec Riot Games.

Néanmoins, rien ne permet à l’heure actuelle d’indiquer si un tel changement risque en effet d’avoir lieu.

L’éventualité d’une modification de la règle des imports agace la communauté

Si l’idée de voir les LCS se débarrasser de la règle contraignante des imports semble faire saliver les propriétaires d’équipes en Amérique… bien d’autres personnes ne sont pas du même avis.

Les premiers à refuser fermement ce changement dans les règles sont évidemment les joueurs nord américains. En effet, l’Amérique du Nord est connue pour ses équipes au budget colossal, et pour sa difficulté à former des talents régionaux.

Naturellement, tout laisse à penser que les équipes les plus fortunées de la ligue n’hésiteraient pas à aller se servir dans les autres ligues pour former un roster 100% étranger. En effet, la majorité des équipes LCS utilisent déjà leurs 2 slots d’imports à chaque saison… et on imagine bien que seul le règlement les retient de remplit leur roster de joueurs coréens, chinois ou européens attirés par un salaire avantageux.

Le support québecois des Cloud9, Vulcan, n’a d’ailleurs pas manqué de glisser un petit tacle à ceux qui souhaitent se débarrasser de la règle des imports :

Si vous voulez une équipe pleine d’imports, allez acheter une équipe dans la région concernée ? XD

Du côté des réfractaires à ce changement, on trouve aussi les propriétaires d’équipes dans les autres régions. Le fondateur de G2 Esports, Ocelote, n’a pas manqué de souligner à quel point ce changement serait un énorme traitement de faveur des LCS de la part de Riot Games.

Si les LCS retirent la règle des imports, alors le LEC va forcément en souffrir. L LEC devrait avoir son mot à dire quant à la possibilité pour les LCS de faire ça. Il n’y a pas moyen que les LCS retirent la règle des imports sans que le LEC n’ait une régulation aussi avantageuse mise en place.

En effet, on comprend bien que l’écosystème LEC – comme LCK ou LPL – serait directement menacé par un tel changement. Si les équipes LCS se retrouvent en droit de recruter plus de joueurs à l’étranger, c’est la réserve de talents des autres régions qui risque de s’envoler vers l’Amérique du Nord.

Voir encore plus d’européens rejoindre les LCS, ça n’aurait rien de réjouissant pour de nombreux fans de la LEC. Côté français, le commentateur Chips n’a pas mâché ses mots pour décrire cette « honte » :


Si cette polémique des imports fait couler de l’encre, tout n’est encore qu’à l’état de supposition. Riot Games n’a en aucun cas confirmé qu’un changement ou une suppression de cette règle était prévue.

Néanmoins, cela n’empêche pas de nombreux acteurs de la scène comme de nombreux fans de s’inquiéter en voyant les équipes LCS tenter de se débarrasser de la règle des imports.