Power Ranking LFL 7ème semaine : Solary continue sa remontée fantastique - Dexerto.fr
E-Sport

Power Ranking LFL 7ème semaine : Solary continue sa remontée fantastique

Publié le: 26/Feb/2021 15:35 Modifié le: 26/Feb/2021 15:34

by Thibaut Vancaeyseele

Partager


Alors que la LFL continue la phase retour de sa saison régulière, le classement à l’aube de cette 7ème semaine nous révèle déjà les tendances de la saison à venir. Voyons quelles sont les forces en présence, et les équipes en difficulté.

Cette saison, la Ligue Française de League of Legends nous offre probablement le spectacle le plus intéressant de toutes les ERL (ligues européennes). Entre joueurs d’exception et matchs à très haut niveau, la France s’est dotée de ce qui se fait de mieux, ou presque, sur League of Legends cette année.

Publicité

Avec l’expansion de la ligue, qui a permis à Team BDS et Karmine Corp de rejoindre la LFL cette saison, la compétition est de plus en plus rude. Voici notre Power Ranking de la LFL à l’aube de cette 7ème semaine

1. Karmine Corp – 9-4 (+2)

Forme finale activée

Karmine Corp
La Karmine Corp arrive à sa forme finale.

Nouvelle tête de la LFL qui a déjà fait beaucoup de bruit, la Karmine Corp a maintenu son niveau de performance à hauteur de la hype qui l’entoure. L’équipe de Kameto et de Prime performe à un très haut niveau depuis le début de la saison. Menée par un Lucas “Saken” Fayard excellent et une équipe très soudée, la KCorp s’impose comme l’une des grosses équipes de cette LFL.

Publicité

Et il semble qu’en cette fin de 6ème semaine, la Karmine Corp a enfin pris le contrôle total de la LFL. En dehors du faux pas contre Solary, les dernières performances de la KCorp sont impressionnantes, avec 3 victoires de moins de 30 minutes sur Vitality.Bee, Misfits Premier et GamersOrigin. L’équipe de Prime et Kameto domine la LFL, et jouera bientôt ce qui ressemble de plus en plus à une finale pour la première place face à BDS, qui est la seule équipe LFL que KCorp n’a pas battu cette saison.

2. Team BDS – 9-4 (=)

Toujours aussi dominant

Team BDS
La Team BDS a réussi son entrée en LFL

L’un des petits nouveaux de cette 3ème année de LFL est déjà celui qui a le plus impressionné. Arrivée en trombe avec des moyens financiers colossaux et un excellent roster, Team BDS a confirmé les attentes placées en elle. L’équipe partage le trône de la LFL avec l’autre nouveau-venu, Karmine Corp, en attendant le match qui les départagera.

Publicité

Malgré une défaite difficile contre Vitality.Bee mercredi, BDS s’est fortement rattrapé en atomisant les concurrents directs pour la 1ère place Misfits Premier, au cours du match de la semaine.

Malgré quelques problèmes d’irrégularité, l’équipe suisse reste extrêmement puissante, et devient de plus en plus un candidat très sérieux au titre, notamment grâce à son duo mid/jungle Francisco José “Xico” Cruz Antunes et Subicz “Bluerzor” Dániel, très en forme depuis le début de saison.

3. Misfits Premier – 8-5  (-2)

Misfits cale

Misfits Gaming
Woolite est le fer de lance de Misfits Premier pour le moment.

Arrivés en très grande force dans cette saison 2021 de LFL, avec l’un des meilleurs rosters d’Europe, et enchaînant 5 victoires d’affilée d’entrée de jeu, les Misfits Premier ont imposé leur puissance à la ligue française. Cependant, un relâchement ces dernières semaines a quelque peu fait tanguer le bateau Misfits

Publicité

Confrontée à une semaine très compliquée, Misfits a eu fort à faire et n’a malheureusement pas fait le poids face aux deux leaders de LFL. Les deux matchs étaient à sens unique, et l’équipe semble avoir du mal contre les pointures de la ligue.

La semaine prochaine sera déjà décisive pour les Lapins, avec deux matchs contre Solary et Gameward, deux sérieux prétendants aux playoffs. 2 défaites pourrait mettre en sérieux danger l’équipe…

4. Solary – 7-6 (+3)

La résurrection

Loin des discussions pour le titre il y a encore quelques semaines. Solary s’est officiellement réveillé depuis l’arrivée d’Aleksi “Hiiva” Kaikkonen au poste de Head Coach. Véritable rédemption, le coach finlandais semble avoir insufflé une expérience dingue à l’équipe, qui est désormais plus que jamais en route vers les playoffs.

Publicité

Le niveau de jeu affiché cette semaine, qui plus est face à deux adversaires directs pour les playoffs, Gameward et Vitality.Bee, est impressionnant. Marcel “Scarlet” Wiederhofer joue à un niveau rarement atteint par le joueur autrichien, et Cédric “Eyliph” Robert est enfin redevenu l’excellent joueur que l’on avait pu voir chez Izidream l’année passée.

Si Solary continue sur ce rythme, il est difficile de voir qui que ce soit les arrêter, et les playoffs sont maintenant à portée de main.

5. GameWard – 8-5 (-1)

Une semaine chaotique

Gameward
L’équipe de GameWard a plein de talent, et se rapproche des playoffs

Après une excellente 5ème semaine, GameWard est arrivé dans cette semaine 6 avec beaucoup de confiance. Trop même, puisqu’ils se sont fait punir instantanément par Solary, en affichant un niveau de jeu médiocre, tentant des actions individuelles bien trop agressives, probablement dû à l’excès de confiance accumulée suite aux bonnes performances.

Volkan “Ellam” Dinçer a notamment rendu une très mauvaise copie sur sa Samira, et il a décidé de se réveiller le lendemain, en jouant une excellente Vayne, accompagné par Olivier “Prime” Payet et son Thresh chirurgical.

Si GameWard reste 3ème ex-aequo à l’issue de cette 6ème semaine, les joueurs doivent faire attention, car la concurrence derrière est rude, et un faux pas pourrait leur coûter très cher.

6. Vitality.Bee – 8-5 (-1)

L’inconstance prime

Team Vitality
Vitality.Bee semble avoir trouvé sa vitesse de croisière, mais attention à l’inconstance

L’équipe académique de Vitality va bien mieux que sa grande sœur en LEC ! Après un départ compliqué, et deux défaites d’affilée au cours des premiers matchs, Vitality.Bee semble s’être enfin trouvée, menée notamment par Ludvig Erik “Smiley” Hugo Granquist, le MVP du dernier split de LFL.

Mais Vitality.Bee souffre d’un gros problème d’irrégularité, et les défaites contre des équipes présumées plus faibles qu’elle (Izidream, Solary) risquent de coûter cher pour la course aux playoffs.

Rien n’est encore joué cependant, et l’équipe pourrait très bien enchaîner une série de victoire dans un futur proche. Il lui faudra au moins ça pour s’assurer une place en play-offs sans crainte…

7. GamersOrigin – 6-7 (-1)

Les playoffs s’éloignent de plus en plus

GamersOrigin
Le jeune mais non moins talentueux Pak brille pour GamersOrigin

Grand perdant de la 5ème semaine, GamersOrigin se retrouve détaché du groupe de tête en vue de la qualification pour les playoffs. Pourtant, leur match contre Misfits Premier aura été convaincant, mais malheureusement insuffisant pour l’emporter face au cador de la ligue.

C’est encore plus le cas après cette 6ème semaine, qui a vu GO perdre ses deux matchs. Si la défaite contre KCorp est logique, bien que douloureuse, vu la forme de ces derniers, celle face à LDLC est inacceptable pour une équipe qui vise une place en play-offs.

Cette place s’éloigne justement de plus en plus, avec le retour en force de Solary qui est même venu récupérer la 6ème place à GO. Si l’équipe menée par Thomas “Kirei” Yuen ne se ressaisit pas, elle risque de passer à côté de sa saison…

8. Team MCES – 1-10 (+2)

Le réveil de la lanterne rouge

Si cette 9ème place de LFL n’est pas si surprenante pour MCES, tant l’équipe semble loin du niveau des 9 autres, les performances étaient jusqu’alors assez décevantes pour l’équipe marseillaise.

Mais cette semaine a signé le réveil de la lanterne rouge. Alors que l’équipe avait montré un visage intéressant face à GamersOrigin en 5ème semaine, sans réussir à concrétiser, cette fois-ci MCES est allé au bout de ses 2 matchs, remportant 2 victoires éclatantes face à ses deux rivaux de bas de tableau, Izidream et LDLC OL. Elle abandonne par ailleurs la 10ème place à cette dernière, et peut désormais rêver à une place en playoffs, ou tout du moins à une performance et un score honorables à la fin de la saison.

Le réveil de Markus “ACD” Käpp a permis à Mehdi “Boukada” Lahlou, jusqu’à maintenant très intéressant, d’avoir encore plus de liberté à exploiter, tandis que la botlane MCES a enfin compris comment faire marcher leur duo. Reste à voir si MCES peut viser plus haut, ou si ce réveil ne leur permettra que d’éviter la dernière place de LFL.

9. Izidream – 4-9 (-1)

La descente aux enfers

Izidream
Izidream est irrégulière, mais brille face aux gros

Izidream est une équipe étrange. En dehors de sa victoire contre MCES, toutes ses victoires ont été acquises face aux meilleures équipes de la ligue. Une performance qui est dû aux talents combinés d’Anton “Viking” Andersson, de Brian “Bando” Ferrando ainsi que de Manuel “Seelame” Guillou Delair.

Mais depuis ses 5 derniers matchs, Izidream n’arrive plus à retrouver la formule qui avait tant marché pour eux en début de saison. Sur 5 défaites consécutives, dont une face à MCES cette semaine, qui aurait dû être évitée, l’équipe n’arrive pas à retrouver sa place en LFL, et continue sa descente au classement. Les playoffs ne semblent plus qu’un lointain souvenir pour Izidream cette saison

10. LDLC OL – 3-10 (=)

Tout en bas

LDLC OL
L’arrivée de Manaty chez LDLC OL n’a pour l’instant pas été couronnée de succès

Qu’il est difficile de mettre le champion des European Masters Spring 2020 tout en bas de ce classement. Evidemment, il ne reste plus que Bora “YellOwStaR” Kim de ce titre aux EUM, mais l’équipe a très fortement régressé depuis la saison dernière.

Et elle est même devenue la moins bonne équipe de la ligue à l’heure actuelle. Malgré les performances toujours solides de Danny “Dan Dan” Le Comte, l’équipe n’a jamais su trouver son style, et malgré une belle victoire cette semaine face à des GamersOrigin en pleine crise, l’équipe lyonnaise ne semble pas taillé pour cette LFL.

Notre ligue française est certainement plus forte que jamais, alors n’hésitez plus, et ne manquez pas les matchs de LFL, ce mercredi 3 et jeudi 4 février ainsi que les nombreuses aventures qui s’y déroulent.