Divertissement

Popcorn : un point sur le duel entre Twitch et Mixer

par Isabelle Thierens
Mixer / Twitch

Partager


Régulièrement, Domingo reçoit des invités dans son talk-show : Popcorn, l'occasion de réaliser une petite interview en live, mais aussi de débattre avec eux autour de divers sujets d'actualité. Cette semaine, c'est ZeratoR qui s'est prêté au jeu !

Popcorn est le théâtre de bon nombre de débats entre les chroniqueurs de l'émission et leurs invités. L'un des derniers sujets en date ? La bataille qui fait rage entre Mixer et Twitch.

Une lutte acharnée qui, pour beaucoup, semble tourner en faveur de Mixer grâce à la récente acquisition de figures majeures du streaming telles que Ninja, shroud ou encore KingGothalion.

Publicité

Popcorn, Youtube
Popcorn, Youtube

Mais les avis divergent en ce qui concerne l'efficacité de la concurrence exercée par Mixer. Si la plateforme de streaming de Microsoft compte à ce jour des têtes d'affiche non négligeables, elle est encore loin de pouvoir compter sur d'aussi bonnes statistiques que Twitch.

Publicité

S'il est certain que cette concurrence offensive a porté un coup au service d'Amazon, est-ce suffisant pour qu'il soit supplanté ? Une question qu'il faudra étudier sur le long terme, il faudra un certain temps pour voir si la plateforme parviendra à tirer définitivement son épingle du jeu.

ZeratoR : Tout ça, ça s'inscrit dans une stratégie d'hyper long terme de Microsoft, parce qu'y a la nouvelle Xbox qui va arriver (...) c'est sur et certain que sur cette page d'accueil y'aura des streamers, peut être même des auto-embded (...) c'est un énorme levier de communication auquel les gens pensent pas forcément.

Un duel dans lequel il ne faut pas oublier YouTube qui a également son mot à dire. La plateforme de Google vient d'ailleurs de récupérer CouRage. La première étape d'une nouvelle offensive ?

Publicité

Quoi qu'il en soit, les internautes continuent de scruter l'horizon pour tenter de deviner qui seront les prochains streamers à rejoindre Mixer.

Selon toute vraisemblance, Microsoft ne ratisse pas encore du côté des streamers français mais si tel vient à être le cas, ZeratoR a déjà dit avec humour jusqu'où la barre devra être placée, à 3 millions il "commence à réfléchir".

Publicité

C'est dit !