Call of Duty

3 leçons que Black Ops Cold War devrait apprendre de CoD Mobile

Publié le: 11/Jan/2021 14:33

by Cyril Pomathiod

Partager


Call of Duty mobile connait un énorme succès et n’a pas à rougir face à Black Ops Cold War. Voici 3 éléments de la version mobile dont tous les CoD devraient s’inspirer.

Le cycle annuel des jeux Call of Duty apporte son lot d’avantages et d’inconvénients. D’un côté, les joueurs peuvent profiter chaque année d’un jeu tout neuf. De l’autre, cela laisse peut le temps aux développeurs d’innover et de réellement renouveler la formule.

Publicité

Pour maintenir la satisfaction des fans, les différents studios travaillant sur la franchise CoD ont un cahier des charges strict. Néanmoins, il y a un jeu qui a suivi sa propre route et qui a su sortir des sentiers battus : Call of Duty Mobile.

Évidemment, le support mobile a poussé Timi Studios à innover. Néanmoins, certaines fonctionnalités du jeu pourraient parfaitement être adaptées aux consoles et PC… et pourquoi pas améliorer la formule classique de Call of Duty ?

Voici 3 leçons que Black Ops Cold War pourrait – et devrait – apprendre de CoD Mobile !

Réutiliser plus d’anciennes maps

Au fil des années, les fans se sont attachés à énormément maps des différents opus de Call of Duty. Pourtant à chaque nouveau jeu, les développeurs se décarcassent pour proposer de nombreuses nouvelles maps. Si certaines de ces maps sont tout simplement excellentes, à l’image de Crossroads dans BOCW, d’autres ne trouvent jamais vraiment l’intérêt des joueurs.

Côté CoD Mobile, les développeurs se sont beaucoup plus concentrés sur les maps des jeux précédents. Elles ont fait leur preuve et les joueurs les adorent… alors pourquoi se priver de les réintégrer ?

Publicité
Maps de CoD mobile
Activision
CoD Mobile va piocher dans les maps iconiques de tous les jeux Call of Duty

Avec un énorme assortiment de maps issues des jeux Black Ops comme Modern Warfare, tous les joueurs y trouvent leur compte, et personne ne se sent frustré d’être privé de sa carte favorite.

Plus d’éléments cosmétiques

CoD Mobile étant un jeu Free to Play, les micro transactions sont au cœur de son modèle économique. Pour faire tourner la boutique, le jeu dispose d’une énorme quantité de skins d’opérateurs ou de camos d’armes. Pour inciter les joueurs à l’achat, beaucoup de ces cosmétiques sont particulièrement inspirés.

Skins dans CoD Mobile
Activision
Deux skins particulièrement mémorables de CoD Mobile

Évidemment, Black Ops Cold War n’a pas les mêmes contraintes. Les joueurs ont déjà acheté leur jeu au prix fort, et il serait bien mal venu de les bombarder de skins payants.

Néanmoins, les jeux Call of Duty « classiques » ont largement de quoi s’inspirer en ce qui concerne le design des cosmétiques. Skins animés, armes qui changent d’apparence à chaque kill… CoD Mobile a énormément innové, et on aimerait voir ces nouveautés ingénieuses se répandre à travers la licence.

La rotation des events

S’il y a bien une chose que CoD Mobile a toujours maîtrisé à la perfection, c’est la gestion des événements. À chaque connexion, les joueurs sont certains de pouvoir trouver une nouveauté. Le retour d’un mode de jeu particulier, un événement, une map avec des contraintes… il y a toujours quelque chose de nouveau à expérimenter.

Publicité

Bien sûr, Black Ops Cold War propose aussi ses événements et rotations de playlists… mais on est bien loin de l’ingéniosité de Timi Studios sur le sujet.

Events dans Call of Duty Mobile
Activision
Des events originaux : une excellente manière de fidéliser une communauté

En s’inspirant des événements Call of Duty Mobile, BOCW pourrait largement améliorer l’expérience de jeu : donner à sa communauté une raison de plus de se connecter chaque jour, de découvrir de nouvelles façons de jouer… bref, maintenir l’intérêt constant de la communauté.

Call of Duty

Crimsix inquiet que la triche tue les compétitions Call of Duty

Publié le: 10/Jan/2021 14:38

by Cyril Pomathiod

Partager


Le joueur pro de Call of Duty Crimsix s’est avoué inquiet pour l’avenir de l’e-sport CoD à cause des nombreux cas de triche en compétition.

Comme l’on pouvait s’y attendre, l’intersaison de la CDL a été le théâtre de nombreux changements de rosters. Néanmoins, la plus grosse différence en cette nouvelle saison compétitive pourrait bien ne pas venir des équipes et des joueurs… mais du support de jeu.

Publicité

En effet, tous les pro utilisaient jusqu’à maintenant une PlayStation 4. Dorénavant, c’est le support PC avec manette qui va devenir la norme. Cela va donner accès à de meilleurs graphismes, un meilleur framerate… bref, une meilleure expérience de jeu pour tous.

Néanmoins, le passage au PC introduit aussi une nouvelle problématique de taille : la triche. En effet, il existe un nombre incalculable d’outils – non autorisés évidemment – qui permettent de se donner un sérieux avantage sur PC. AIMbot, wallhacks… tous les FPS en ligne en sont victimes, et Call of Duty n’y fait pas exception.

Publicité

Si l’environnement très contrôlé de la Call of Duty League rend quasiment impossibles de telle pratiques, la triche est un véritable fléau dès qu’on descend d’un échelon. En effet, les Call of Duty Challengers ont connu d’énormes problèmes. Les résultats de plusieurs tournois majeurs sont en effet remis en cause après des suppositions de triche.

Triche en Call of Duty Challengers
Activision
Des problèmes de triche ont été reportés jusqu’en Challengers, un niveau de compétition extrêmement élevé

Face à la triche, les joueurs pro COD s’inquiètent

Le 10 janvier et face à cette situation alarmante, le vétéran de Dallas Empire Crimsix a tiré la sonnette d’alarme. Selon cette légende de Call of Duty, c’est la quasi totalité de la scène compétitive CoD qui pourrait rapidement mourir.

Si Activision n’investit pas d’argent pour créer un anti cheat pour Call of Duty, et puisque le prochaine COD n’est pas développé par Treyarch (ce qui veut dire qu’un mode studio est peu probable)…

 

Toute la compétition COD en dessous du niveau Pro League sera morte avant la sortie du nouveau jeu.

Crimsix n’est clairement pas le seul pro à entrevoir un avenir sombre si les développeurs ne s’attaquent pas au problème. Le double champion du monde ACHES a également donné son avis sur la question.

Publicité

Je ne sais pas qui triche et qui ne le fait pas. Mais c’est inconcevable pour moi que dans un scène e-sport avec autant d’argent investi en 2021, IL SOIT POSSIBLE DE TRICHER. Où est un anti-cheat ne serait-ce qu’à moitié décent ?

Une transition vers le PC qui rapporterait gros à Activision ?

Plus tôt ans cet article, nous évoquions quelques raisons expliquant la transition compétitive des consoles vers le PC. Si les performances sont clairement un avantage du PC, Crimsix a aussi évoqué des motifs financier très importants.

Il ont fait ça pour contourner le pourcentage prélevé par Microsoft/Sony sur les microtransactions, les DLC, etc. De plus, Activision n’a plus à payer Microsoft/Sony pour héberger les droits de la Call of Duty League sur une plateforme. Financièrement, c’est un changement incroyable pour eux. Les rumeurs évoquent que le pourcentage prélevé était entre 33 et 50%.

Si cette décision d’Activision est donc compréhensible sur le plan économique, le prix à payer est immense. Actuellement, cette transition coûte cher à l’intégrité compétitive de la franchise. Reste à voir si l’éditeur et les développeurs sauront régler cet énorme problème avant qu’il n’entache trop l’e-sport Call of Duty.