Dota 2 interdit le smurfing : un exemple à suivre ? - Dexerto.fr
Jeux Vidéo

Dota 2 interdit le smurfing : un exemple à suivre pour les jeux compétitifs ?

Publié le: 25/Mar/2021 15:35 Modifié le: 25/Mar/2021 15:37

by Cyril Pomathiod

Partager


Sur Dota 2, le smurfing est désormais passible de ban. Une prise de position forte qui pourrait inspirer LoL, CS:GO et de nombreux autres jeux en ligne ?

Si vous jouez à un jeu en ligne compétitif, vous croisez sans doute régulièrement des smurfs, si vous ne pratiquez pas vous-même le smurfing. Problème frustrant pour les uns, “fonctionnalité” indispensable pour les autres… le sujet divise les joueurs depuis bien des années.

Le smurfing, c’est quoi ?

Un smurf est le nom que l’on donne à un compte secondaire sur un jeu en ligne. Pour beaucoup de joueurs adeptes du smurfing, ce ou ces comptes additionnels sont l’occasion de prendre part à des parties compétitives à un niveau plus bas que s’ils utilisaient leur compte principal.

Publicité

Warcraft II smurf
Blizzard
Le terme “smurf” est né sur Warcraft II en 1996. Deux joueurs de haut niveau avaient créé des comptes nommés “PapaSmurf” et “Smurfette” pour s’amuser à bas niveau.

Certains utilisent un smurf pour jouer avec des amis moins expérimentés, pour tenter des stratégies qu’ils n’oseraient pas mettre en place à plus haut niveau, ou pour enchaîner des victoires faciles.

Cette pratique se retrouve sur énormément de jeux compétitifs : LoL, Dota 2, CS:GO, Rocket League, Fortnite… si un jeu dispose d’un système de classement et permet de créer plusieurs comptes, vous pouvez être certain que le smurfing y est pratiqué.

Chez la plupart des éditeurs de jeux vidéo, c’est une pratique tolérée. S’il ne fait aucun doute que laisser les joueurs se balader dans des parties d’un niveau bien moindre peut ruiner l’intégrité compétitive du jeu, punir cette pratique n’est pas une mince affaire, et peut représenter un sérieux manque à gagner pour les studios qui sont ravis de voir des personnes créer de nouveaux comptes et pourquoi pas ouvrir leur portefeuille à nouveau.

Publicité

Plutôt que d’opter pour la punition, des jeux comme League of Legends ont une toute autre approche : détecter rapidement les comptes de smurfs en analysant les performances en partie classée, et propulser rapidement le smurf à travers les divisions pour lui faire rejoindre au plus vite les rangs correspondant à son niveau de jeu.

Dota 2 part en croisade contre le smurfing

Le 25 mars 2021, Valve a frappé du poing sur la table en publiant un communiqué concernant le MOBA Dota 2. Dorénavant, le smurfing constitue une infraction à la politique du jeu :

À partir d’aujourd’hui, le smurfing est une infraction passible de ban. Nous allons premièrement nous concentrer sur les nouveaux comptes créés pour lesquels nous avons la certitude qu’il s’agit de smurfing et d’un comportement qui ruine l’expérience de jeu. […]

Pour les cas où nous ne sommes pas absolument certains, mais avons des suspicions de smurfing, ces comptes auront plus de chances de jouer avec d’autres smurfs suspectés jusqu’à ce qu’on soit suffisamment confiants pour poser un jugement

Un exemple à suivre pour les autres jeux compétitifs ?

Suite à cette annonce importante de Valve, beaucoup de joueurs de jeux vidéo compétitifs se sont exprimés sur le sujet du smurfing. Pour le très populaire insider Slasher, Valve a fait le bon choix pour Dota 2, et il espère d’ailleurs voir d’autres jeux suivre le pas.

Publicité

Valve fait du smurfing une infraction passible de ban sur Dota. Un bon choix. J’aimerais voir ça dans plus de jeux.

Du côté des détracteurs de cette mesure, beaucoup mettent en avant le fait que le smurfing leur permet de jouer avec leurs amis moins bien classés tout en gardant l’excitation et l’enjeu d’une partie compétitive.

À ceux qui disent qu’Overatch devrait introduire ça : Si j’ai 4K de cote sur Overwatch et que je veux jouer avec mon ami à 2500 de cote, est-ce que ma seule option est de ruiner des parties jusqu’à être à 2500 sur mon compte principal ? Ou est-ce que je ne serais plus autorisé du tout à jouer avec mes amis ?

Sur un terrain plus neutre, on retrouve par exemple ce commentaire de l’ancien joueur pro de League of Legends Wickd. Ce dernier met notamment en avant l’importance pour les professionnels d’avoir accès à plusieurs comptes.

Il y a des bons et des mauvais côtés à ça. Je pense que les joueurs pros devraient toujours être autorisés à avoir au moins 2 comptes. C’est crucial s’ils veulent essayer des innovations sur un compte secret.

D’un autre côté, c’est mieux [que le smurfing soit puni] pour le low elo car il y aura moins de parties déséquilibrées.

Quel que soit votre avis sur la question du smurfing, il sera clairement intéressant de suivre l’évolution de Dota 2 et de ses parties compétitives prochainement. Est-ce que les joueurs de haut niveau se passeront de leurs smurfs ? Est-ce qu’une solution pour contourner la règle sera trouvée ? Tant de questions qu’on est en droit de se poser, et qui pourraient influencer de nombreux jeux compétitifs à l’avenir.

Publicité