Twitch décide de prendre des mesures radicales concernant le harcèlement - Dexerto.fr
Divertissement

Twitch décide de prendre des mesures radicales concernant le harcèlement

Publié le: 21/Déc/2020 16:38

by Isabelle Thierens

Partager


Un certain nombre de règles qui vont être introduites dans le cadre de l’évolution des conditions d’utilisation de Twitch ont attiré l’attention des streamers et des viewers, qui ont très vite partagé leur indignation sur les réseaux sociaux.

Face aux « nombreuses personnes sur Twitch, en particulier les femmes, les membres de la communauté LGBTQIA+, les Noirs, les autochtones et les personnes de couleur, [qui] continuent malheureusement de subir un harcèlement disproportionné en ligne », Twitch a décidé de durcir le ton.

Ils ont ainsi dévoilé il y a peu leur nouveau règlement sur les comportements haineux et le harcèlement, qui entrera en vigueur dès le 22 janvier 2021.

Publicité

Les prochaines règles de Twitch posent déjà bien des problèmes

Qu’est-ce qui va changer ?

Dans le cadre de ces nouvelles règles, certains comportements vont être considérés dès janvier comme du harcèlement et seront donc punis comme tels alors que ce n’était pas forcément le cas auparavant.

Jusqu’ici à de multiples reprises de nombreuses voix se sont élevées contre les décisions prises par les modérateurs Twitch. Si la notion de favoritisme a souvent été mise en avant par de nombreux streamers, beaucoup ont également pointé du doigt l’échange d’éventuelles faveurs sexuelles pour passer entre les mailles du filet.

Dès le 22 janvier, tenir de tels propos aura des conséquences. Proférer de telles accusations sera considéré comme une violation du règlement de la communauté. La section en question est intitulée « déclarations désobligeantes sur les pratiques sexuelles ou la moralité sexuelle présumées d’une autre personne »

Publicité

On y retrouve 4 règles spécifiques :

  • Les allégations selon lesquelles une personne est sexuellement immorale en raison de sa tenue vestimentaire ou de son apparence physique
  • Les allégations selon lesquelles la tenue vestimentaire d’une personne a un effet négatif sur ses pratiques sexuelles
  • Les suggestions selon lesquelles la chaîne d’une personne est uniquement populaire ou n’a pas été interdite en raison de faveurs sexuelles
  • Le ciblage négatif répété d’une autre personne avec des termes à connotation sexuelle, tels que « pute » ou « vierge »

L’interdiction de termes comme « p*te », « vierge » ou « simp » a vivement faire réagir les internautes, de même que la troisième règle sur les faveurs sexuelles. Des allégations de ce genre ont été faires à de multiples reprises à l’encontre de streameuses comme Pokimane, Alinity et Amouranth.

Autre point notable, Twitch émettra également des sanctions pour des violations de règles en dehors de Twitch, sur les réseaux sociaux par exemple.

« Nous pouvons prendre des mesures contre des personnes pour des comportements haineux ou du harcèlement se produisant hors des services de Twitch et qui ciblent des utilisateurs de Twitch. »

Publicité

Un nouveau règlement qui sème la discorde

Le moins que l’on puisse dire c’est qu’il ne fait pas que des heureux. Indignés par certaines nouvelles règles, de nombreux streamers ainsi que leurs fans ont pris d’assaut les réseaux sociaux afin de prendre Twitch a parti.

Pour beaucoup les nouvelles règles de Twitch nuisent à la liberté d’expression. De nombreux streamers ont mis en avant le fait que les mots interdits pouvaient être utilisés dans bien des contextes allant de l’humour aux témoignages. « Si harceler et attaquer des personnes est déjà contre les ToS, pourquoi donc y attacher des mots… surtout s’ils peuvent être utilisés de façon innocente ».

Publicité

De même l’interdiction de « Partager des images modifiées ou artistiques négatives pour insulter ou dégrader quelqu’un » a été vivement décriée par de nombreux adeptes de memes.

Au vu de l’émoi qu’ont provoqué ces nouvelles règles, que beaucoup considèrent comme une atteinte à la neutralité et à la liberté d’expression, l’on peut se demander si certains streamers ne passeront pas à l’offensive lorsqu’elles entreront en vigueur.