En LEC, Schalke 04 déjoue les pronostics et poursuit sa Miracle Run - Dexerto.fr
E-Sport

En LEC, Schalke 04 déjoue les pronostics et poursuit sa Miracle Run

Publié le: 12/Fév/2021 12:15

by Alexandre domingues

Partager


Deuxième ex-aequo avec G2 Esports, Schalke 04 a débuté le Spring Split de LEC sur les chapeaux de roues, déjouant tous les pronostics.

Rares étaient ceux qui auraient parié sur une remontée fantastique et une qualification en playoffs l’été dernier, et pourtant, contre toute attente, Schalke 04 l’a fait. Parmi tous les acteurs connaissant le LEC sur le bout des doigts, une fois de plus, rares sont ceux qui auraient placé la structure allemande dans le top 3 du championnat européen. Pourtant, après trois semaines de compétition, Gilius et ses coéquipiers ont déjoué tous les pronostics et sont bien installés à la deuxième place (affichant un bilan de 5 victoires et 2 défaites), avec le même nombre de points que le quadruple tenant du titre, G2 Esports.

Publicité

Une confiance en soi retrouvée

Après leur extraordinaire remontée, les joueurs de Schalke 04 ont échoué à une marche des Worlds. Malgré une forte déception sur le moment, ce qu’ils semblent avoir retenu c’est cette cohésion de groupe et cette confiance en l’autre qui leur a permis d’entreprendre un tel voyage. Des sentiments qui ne sont jamais repartis depuis.


Ce long-métrage retrace le parcours miraculeux de Schalke 04, d’un bilan d’1 victoire pour 10 défaites à la qualification pour les playoffs.

En témoigne l’attention que toute l’équipe porte à Gilius, son leader charismatique qui a sonné la révolte l’été dernier. Principal shotcaller (ndlr: leader vocal qui annonce à ses coéquipiers la prochaine manœuvre à faire dans le jeu), le jungler allemand prend toujours la parole dans des moments décisifs et permet à sa formation de garder le cap qu’elle s’était fixée.

Publicité

Mais God Gilius n’est pas le seul mécanisme du rouage. Avec les arrivées de BrokenBlade et de Limit, c’est un nouveau visage que Schalke 04 dévoile cette saison. Un visage peut-être plus dominateur que l’an passé. Reconnu pour jouer des carrys, le toplaner germanique a brillé avec Camille, Gangplank ou encore Aatrox, champion avec lequel il a surpris G2 Esports. S’il faisait partie des meilleurs toplaners d’Amérique du Nord depuis son exil et qu’il avait connu des années fastes en Europe avant cela, il n’était pas écrit que ce dernier allait faire régner sa loi dès son retour en LEC.

Publicité

Limit, excellent chez SK Gaming l’an dernier, a certainement fait l’objet d’un des transferts les moins médiatisés de l’intersaison. Discrètement, le support croate se fait sa place dans l’équipe et n’hésite pas à quitter sa voie pour aider Gilius à dominer la jungle. Une procédure qui a fonctionné presque à chaque fois, Fnatic étant la seule formation à avoir réellement dominé Schalke 04 depuis le début de saison.

Jusqu’où peuvent-ils aller ?


Dans une interview accordée à Dot Esports, Gilius explique que leurs ambitions sont élevées. “Nous allons au moins nous qualifier pour les finales du Spring Split, annonce le jungler allemand. Je ne sais pas si nous pourrons gagner ces playoffs parce que G2 est plutôt fort. Pour le Summer, une qualification pour les Worlds devrait pouvoir se faire. Voir l’évolution de ce roster en seulement un mois me motive beaucoup. Je pense qu’au Summer nous serons des monstres absolus. Il faut vraiment que nous allions aux Worlds parce qu’une fois arrivés là-bas, nous saurons faire mal aux équipes asiatiques.

Publicité

Si Rogue et G2 Esports sont de véritables rouleaux compresseurs, ils montrent parfois quelques points faibles. Derrière eux, Excel, MAD Lions et Fnatic ne parviennent pas à être réguliers. Une aubaine pour S04 qui pourrait bien prendre le large ce week-end, et se détacher pour de bon du ventre mou. Une opération commençant ce samedi soir, à 18h, face à des Astralis en difficulté. Un bon test pour savoir si la formation prend toutes les rencontres au sérieux. Le second match, contre MAD Lions (19h samedi), devrait être plus disputé, les deux rosters ayant de gros arguments à faire valoir à tous les postes.

Le programme de ce week-end de LEC :

Vendredi 12 février

Publicité

18h : Astralis – Schalke 04
19h : Excel – Vitality
20h : G2 Esports – Misfits
21h : Rogue – MAD Lions
22h : SK Gaming – Fnatic

Samedi 13 février

17h : Vitality – SK Gaming
18h : Misfits – Astralis
19h: Schalke 04 – MAD Lions
20h: Fnatic – Excel
21h : Rogue – G2 Esports