Cyberpunk 2077 devient un jeu d’horreur à cause de Phantom Liberty

Isabelle Thierens
L'extrait d'une mission de Phantom LibertyCD Projekt Red

Les joueurs de Cyberpunk 2077 sont sous le choc alors que Phantom Liberty a transformé le RPG futuriste en un jeu d’horreur

Cyberpunk 2077 a été complètement chamboulé par son tout premier DLC, Phantom Liberty, qui a fait ses débuts le 26 septembre, sans oublier que Night City a pris un nouvel élan avec la mise à jour 2.0 qui a été déployée le 21 septembre.

Non seulement la mise à jour 2.0 a apporté une multitude de refontes à de nombreuses mécaniques et des fonctionnalités essentielles, mais une fois associée à l’extension Phantom Liberty, les joueurs ont pu vivre une expérience presque totalement différente.

L’article continue après la publicité

La mise à jour a également introduit de nouvelles armes, véhicules et cosmétiques dont certains ont été qualifiés par les joueurs de “terrifiants” à utiliser, une nouvelle facette qui a été accentuée par l’arrivée de certaines missions du DLC. À tel point que les joueurs ont même été jusqu’à dire que Phantom Liberty a transformé Cyberpunk 2077 en un jeu d’horreur.

Cyberpunk 2077 est maintenant un jeu d’horreur selon les joueurs

Sur Reddit, un joueur a partagé une vidéo d’une mission de Phantom Liberty. Au cours de cette mission, les joueurs sont traqués par un robot contrôlé par l’IA, qui, s’il les capture, entraîne une mort instantanée, ce qui n’est pas sans faire penser à des jeux d’horreur.

L’article continue après la publicité

Un certain nombre de joueurs semblaient être d’accord, beaucoup affirmant que la mission les avait terrifiés.

“Ouais, mec, je ne joue pas aux jeux d’horreur, mais ça m’a fait flipper”, a déclaré un joueur. “Sans mentir, j’étais en panique pendant tout ce chapitre“, a ajouté un autre. “J’ai dû écouter de la musique country pour surmonter ma peur pendant cette mission”, a renchéri un troisième.

La plupart ont félicité CD Projekt Red, affirmant que l’atmosphère les avait tenus en haleine pendant la mission, bien qu’ils aient admis que certaines parties étaient assez agaçantes. “L’ambiance était 10/10”, a écrit l’un d’eux. “Ça m’a vraiment mis sur les nerfs, mais il y avait des moments franchement agaçants.”

L’article continue après la publicité

Rubriques connexes

À Propos De L’Auteur

Rédactrice chez Dexerto depuis plus de deux ans, Isabelle n'a pas de jeu préféré dans sa vie, elle a bien essayé de se décider une fois ou deux mais le résultat n'a pas été à la hauteur de ses espérances. En revanche, elle cultive un goût particulier pour les tout petits plaisirs, plonger vaillamment dans un combat face aux poules de Skyrim, briser tous les obstacles dans les RPG pour créer son propre chemin et poser des wards sur League of Legends. Contact : [email protected]