Un développeur de Warzone exprime sa colère contre les tricheurs - Dexerto.fr
Call of Duty

Un développeur de Warzone exprime sa colère contre les tricheurs

Publié le: 23/Avr/2021 21:30 Modifié le: 23/Avr/2021 21:27

by Océan Fleutot

Partager


Lors d’une interview, un développeur de Warzone a réagi au sujet des cheaters qui pullulent. Il a notamment passé un coup de gueule contre ces gens qui ruinent tout le travail des studios de la franchise Call of Duty.

Warzone est le battle royale le plus populaire en ce moment. Disponible depuis le 10 mars 2020, Activision et ses studios ont réussi à implanter la saga Call of Duty au sommet d’un terrain de jeu très concurrencé avec Fortnite, PUBG ou encore Apex Legends.

La Saison 3 de Warzone est sortie le 22 avril dernier et la mise à jour a apporté de nombreuses nouveautés sur la map à travers l’événement « Nuke ». Cependant, le battle royale est souvent sous le feu des critiques sur les réseaux sociaux à cause des cheaters qui ruinent les parties de la communauté.

Publicité

Warzone Saison 3 Verdansk Call of Duty
ACTIVISION
Depuis le lancement de Warzone, les tricheurs ne reculent devant rien pour « gagner ».

Si les développeurs ont déjà banni bon nombre d’entre eux, ils reviennent sans cesse avec des hacks toujours plus dingues… Cette situation n’amuse pas les joueurs et encore moins les développeurs !

Amos Hodge, directeur créatif chez Raven Software, s’est confié lors d’une interview chez nos confrères de VGC. Il est longuement revenu sur les tricheurs qui ruinent le travail de toutes ses équipes et celles d’Activision.

« Personne ne déteste les tricheurs plus que nous »

« Les tricheurs sont gérés par notre équipe de sécurité » a-t-il déclaré. Les outils des studios pour contrer ce fléau se sont beaucoup améliorés, des tonnes de joueurs ont déjà été bannis des serveurs Warzone. Les tricheurs n’affectent pas seulement les joueurs du battle royale mais aussi les développeurs :

Publicité

« Personne ne déteste les tricheurs plus que nous. » a-t-il exprimé. « Nous créons tout ce contenu pour les joueurs. Pendant que vous êtes contrarié à cause de votre partie ruinée, je suis contrarié également que cela ruine certains des meilleurs travaux que j’ai réalisés dans ma vie. »

Activision Call of Duty Warzone Standoff
ACTIVISION
Le goulag de Warzone a été changé. Une étrange ressemblance avec une map iconique de la saga : Standoff

Warzone a peut-être été dépassé par sa popularité. Dans l’interview, Amos Hodge fait référence aux 100 millions de joueurs du battle royale. En à peine 13 mois, Warzone a réuni ce chiffre record et forcément, dans le lot il y a quelques personnes avec des intentions malhonnêtes.

Publicité

Hodge continue : « Nous mettons tout notre cœur dans Warzone. Nous avons 100 millions de joueurs, cela fait un an, c’est une étape énorme et l’un des meilleurs projets que nous ayons jamais conçu. La présence des tricheurs qui ruinent le jeu nous dérange plus que quiconque. »

Il termine l’entretien en réitérant sa confiance aux équipes de sécurité et à l’ajout de nouvelles mises à jour afin de mieux protéger Warzone des hackers.

Les joueurs sont fortement impactés par les cheaters même si dans un sens, les premiers concernés sont bien les développeurs du jeu. Avoir des tricheurs est une mauvaise pub et si les fans ne peuvent plus jouer correctement, alors ils ne viendront plus sur Warzone. Perdre sa communauté et sa confiance est sans aucun doute la pire chose qui puisse arriver à un studio de jeux vidéo !

Publicité