Call of Duty

Warzone : les joueurs veulent retirer le skin Roze jugé « pay-to-win »

Publié le: 22/Jan/2021 21:41 Modifié le: 22/Jan/2021 21:08

by Gaston Cuny

Partager


Les joueurs ont exprimé leur frustration avec le skin Warzone ‘Rook’ de l’Opérateur Roze, dont la tenue noire camoufle presque complètement les joueurs dans des environnements sombres.

Bien que Call of Duty garde les microtransactions purement cosmétiques, certains objets payants se sont glissés dans Warzone via les Battle Pass. Le modèle Gallantry MAC-10 était bien plus puissant que son homologue régulier, ce qui a conduit Raven Software à corriger le problème.

Publicité

Depuis Modern Warfare Saison 5, les joueurs de Warzone se sont plaints de la puissance du skin Roze. Voir presque tous les meilleurs joueurs de Warzone utiliser ce skin tout en concourant pour 250 000$ a prouvé que le skin est le meilleur et que les joueurs veulent qu’il disparaisse du jeu.

Dans une histoire similaire au skin de super-héros entièrement noire de Fortnite qui pourrait facilement se camoufler dans des environnements sombres, la tenue de Rook de Roze est la même.

Apparence de la tour de Roze dans Warzone

Sa tenue est complètement noire sans aucune surface réfléchissante pour l’aider à être repérée dans les zones sombres. Même ses yeux ont une peinture noire autour d’eux.

Verdansk et Rebirth Island ont des coins extrêmement sombres à l’intérieur des bâtiments et la tenue Rook s’intègre parfaitement. Le nouveau Goulag a également des taches sombres dans lesquelles se cacher, où votre ennemi aura du mal à vous repérer.

ROZE is a fair and balanced skin… from r/CODWarzone

Le problème n’est pas entièrement nouveau, mais le tournoi Warzone Twitch Rivals du 21 janvier à 250 000$ a particulièrement mis en évidence le pouvoir du skin.

Dans un jeu où il y a 54 opérateurs parmi lesquels choisir, tous avec plusieurs variantes différentes, presque tous les concurrents ont utiliser le skin de Roze dans le tournoi. Les skins des opérateurs sont censés être uniquement cosmétiques et n’offrir aucun avantage compétitif, mais la quantité de skin Roze utilisée dans Warzone en compétition raconte une histoire différente.

Publicité

L’utilisateur de Reddit caribou_drew a posté une capture d’écran du stream d’HusKerrs pendant le tournoi, qui montre une foule de Roze prêts à participer au tournoi. Caribou_drew a déclaré qu’il «souhaiterait retirer la tenue du jeu».

God I wish they would take this skin out of the game from r/CODWarzone

Comme Rook a été inclus dans le Battle Pass premium de la saison 5, les joueurs ont appelé ce skin « pay-to-win ». Parce que les joueurs l’ont payé, il est peu probable que le skin soit retiré. Cependant, Raven Software pourrait ajuster la couleur pour ne pas donner autant d’avantage.

Epic Games a dû faire la même chose dans Fortnite, où le skin Soldat en plastique était de la même couleur verte que certaines zones de l’environnement. Epic a rapidement ajusté la couleur, supprimant ainsi l’avantage qu’elle apportait.

Avec le nombre de publications sur les réseaux sociaux se plaignant de ce skin Warzone, les joueurs de Warzone seraient probablement plus qu’heureux de voir le changement.

Call of Duty

Sur Warzone une nouvelle vague de ban s’abat sur les tricheurs

Publié le: 23/Fév/2021 17:34

by Martin Thibaut

Partager


Les développeurs de Warzone, Raven Software, ont confirmé qu’ils avaient lancé une autre grande vague de ban. Elle concerne les joueurs qui avaient triché et utilisé des logiciels tiers dans le battle royale avant la saison 2.

Depuis sa sortie en mars dernier, Warzone s’est consolidé avec Apex Legends et Fortnite comme l’une des offres de premier plan sur le marché du battle royale.

Publicité

Le jeu devient de plus en plus complet, mais un gros problème est apparu: la triche. Les wallhacks, aimbots, ainsi que les autres bugs et exploits sont légion sur Warzone.

Une chose dont les fans se plaignent, à juste titre, de plus en plus finissant même parfois par se détourner de Warzone. Les développeurs ont donc lancé suite à cet exode un mouvement pour débarrasser des tricheurs, déployant de grandes vagues de ban à différents moments.

Publicité
Warzone à la troisième personne
Activision
Malgré la popularité de Warzone, les tricheurs et les bugs sont toujours légion à Verdansk.

Début février, les développeurs ont lancé des vagues de ban qui aurait éliminé plus de 60000 tricheurs.

La question d’un anti-cheat stable et effectif plane toujours, malheureusement aucune avancée conséquente n’ont été publiées par les développeurs à ce niveau.

« Nous avons dit qu’il y en aurait plus … Une autre nouvelle vague de ban a été lancée sur #Warzone », ont tweeté les développeurs le 22 février, sans donner à nouveau le montant exact du nombre de tricheurs qui avaient été touchés.

Publicité

Bien sûr, la nouvelle ravit les joueurs, mais il y a des choses que beaucoup aimeraient voir changer. Il y a encore des plaintes concernant des armes surpuissantes, des accessoires trop puissants et différents autres bugs dans le jeu.

Il reste à voir si ces vagues de ban vont continuer maintenant qu’il y en a eu trois en deux semaines. Ou si un système automatique efficace est mis en place pour gérer la situation.