Gaming Campus ouvre de nouvelles écoles à Paris

Alexandre domingues
Gaming Campus Paris photo

Après Lyon, Gaming Campus inaugure ce jeudi l’ouverture d’une nouvelle enceinte au cœur de Paris, avec au centre du projet, deux écoles distinctes.

L’ambition des fondateurs de Gaming Campus, l’une des écoles les plus influentes en Europe dans l’industrie des jeux vidéo, est à terme “de former chaque année 1000 étudiants aux métiers du jeu vidéo et de leur trouver un emploi dans le monde entier“. Après avoir baptisé son premier campus à Lyon, en 2018, la structure avait besoin d’ouvrir une autre succursale tout près du plus grand nombre d’employeurs possibles pour ses étudiants : Paris. Sur les trois écoles proposées à Lyon, il n’y en aura que deux qui verront, pour le moment, le jour : G.Tech (école d’informatique) et G.Business (école de commerce).

Le mot d’ordre de Gaming Campus est l’employabilité des étudiants. Dans “un secteur en plein boom”, où le chiffre d’affaires total de cette industrie a représenté 174 milliards de dollars en 2020 (selon une étude de Newzoo), il est important de répondre aux fortes demandes de recrutement de ces entreprises.

Concrètement, ces dernières collaborent à l’élaboration des programmes, interviennent pendant les semaines projets et s’impliquent à ce que les enseignements bénéficient d’une amélioration continue. Selon le SNJV (ndlr : Syndicat national du jeu vidéo, baromètre 2020), 41,5% des entreprises du jeu vidéo sont situées en Île de France. En s’installant à Paris, dans le 19e arrondissement aux abords de la Cité des Sciences et de l’Industrie, Gaming Campus accentue ses relations avec les entreprises.

baromètre 2020 snjvSNJV
Le bleu foncé représente les développeurs, le rouge les fournisseurs de technologie et prestataires de services, le bleu turquoise les éditeurs de jeux et le orange les distributeurs. Crédit : SNJV.

Des locaux partagés avec un leader de l’éducation en ligne

Si les directeurs de Gaming Campus ont jeté leur dévolu sur le 19e arrondissement de Paris, c’est aussi pour partager les locaux d’OpenClassrooms, une société qui met en place de l’éducation en ligne. “ ajoute Pierre Dubuc, le cofondateur et président de la startup. ”.

Plus de 90 acteurs du milieu partenaires, des grands noms comme Webedia, Vitality, Ubisoft ou encore ESL.

Des grands de l’industrie déjà intéressés

complète Alain Milly, vice-président de Microids, un éditeur français de jeux vidéo d’aventure.

Une autre société créatrice de jeux vidéo, mondialement célèbre, s’appuie sur ce nouveau campus pour entrevoir de futures opportunités. “ explique Guillaume Rambourg, directeur des opérations France de Riot Games.

En attendant de réaliser leurs études et travailler dans l’industrie des jeux vidéo, les potentiels étudiants intéressés par ce projet peuvent d’ores et déjà envoyer leurs candidatures.

Chargement...