Piratage de CD Projekt Red, le studio de Cyberpunk 2077 ne négociera pas - Dexerto.fr
Jeux Vidéo

Piratage de CD Projekt Red, le studio de Cyberpunk 2077 ne négociera pas

Publié le: 9/Feb/2021 11:34

by Martin Thibaut

Partager


Le studio de développement Polonais CD Projekt Red a été victime d’une cyberattaque. Les hackeurs demandent une rançon en échange de leurs données. 

CD Projekt Red est le studio de développement derrière la série The Witcher et, plus récemment le tristement célèbre Cyberpunk 2077. CD Projekt et plus précisément sa branche de développement CD Projekt RED font actuellement l’objet d’un examen en raison de rapports faisant état des conditions de travails très rudes du studio.

Ce rapport se penche aussi sur les fausses informations présentées par CD Projekt Red pour les versions de base Xbox One et PS4 de Cyberpunk 2077. Le studio est clairement dans la tourmente, il existe même actuellement des recours collectifs dont le gouvernement Polonais suit le cours, ainsi que des plaintes d’investisseurs.

Publicité

CD Projekt pourrait faire face à des poursuites judiciaires
CD Projekt
Les actions en justice contre CD Projekt se multiplient.

La Cyberattaque contre CD Projekt Red

Comme si tout cela ne suffisait pas, le studio de développement a aujourd’hui partagé sur Twitter l’annonce d’une Cyberattaque suivie d’une rançon.

CD Projekt affirme dans ce tweet qu’il n’y a pour le moment aucune raison de croire que les données des clients ont été atteintes, bien que des enquêtes plus poussées soient en cours. CD Projekt semble également indiquer que ses «partenaires» pourraient être touchés par la violation.


Les données cryptées par les pirates ont pu être restaurées grâce aux sauvegardes du studio. Malheureusement de nombreuses informations risquent d’être répandues sur Internet, celles-ci incluant entre autres le code source de The Witcher 3 et Cyberpunk 2077. Il s’agit là d’un coup dur pour le studio, qui voit, potentiellement, des décennies de travail profiter à la concurrence.

Publicité

La note de rançon des hackers contenait également des menaces de divulgation de documents sensibles à la presse, qui contiendraient des informations sur des domaines de l’ordre privé tels que les ressources humaines, les finances, le juridique …

CD Projekt a déjà confirmé son intention de refuser de négocier avec les hackers et de travailler avec les autorités pour tenter de résoudre la situation. Malgré cela dire que le studio est dans une mauvaise passe serait un euphémisme.