Quels jeux vidéo ont dominé le streaming Twitch en 2019 ? - Dexerto.fr
Divertissement

Quels jeux vidéo ont dominé le streaming Twitch en 2019 ?

Publié le: 26/Déc/2019 14:54 Modifié le: 26/Déc/2019 16:13

by Cyril Pomathiod

Partager


Alors que l’année 2019 touche à sa fin, il est temps de faire une petite rétrospective des jeux qui ont le plus cartonné sur Twitch en 2019. Fortnite toujours en tête ?

2019 a été une année charnière pour le monde du streaming. La « Guerre des plateformes » a débuté et Twitch, Mixer, Facebook Gaming et YouTube ont commencé à se disputer les plus gros streamers de la scène à renforts de contrats à plusieurs millions de dollars.

Publicité

Nous vous invitons d’ailleurs à découvrir notre article bilan de cette guerre des plateformes, ainsi que notre rétrospective des streamers les plus influents de 2019.

Prenons un peu de recul sur l’année 2019. Alors que Fortnite avait pulvérisé de nombreux records sur Twitch en 2018, est-ce que le classement des jeux les plus regardés a été bouleversé en 2019 ?

Fortnite en perte de vitesse : la fin d’un phénomène ?

Le constat est bien là : Fortnite a perdu de sa superbe. Vivement critiqué par une partie conséquente de sa communauté – dont les streamers – Epic Games a eu beaucoup de difficultés cette année à renouveler la hype autour de son jeu phare. Le roi des Battle Royales a beau avoir connu de nombreuses nouveautés dont le début du Chapitre 2, Fortnite est en perte de vitesse et n’a pas été aussi convaincant qu’on ne l’attendait.

StreamElementsLes 10 catégories les plus regardées sur Twitch en 2018 et 2019

Si Fortnite a perdu 28% d’audience en 2019, ce n’est pas le seul jeu a avoir pris un coup dans l’aile… et pas le plus touché non plus.

Publicité

Hearthstone en chute libre

La grosse déception de 2019, c’est évidement Hearthstone. Le CCG (Jeu de cartes à collectionner) de Blizzard a connu plusieurs mésaventures cette année : le drama Blitzchung, un circuit compétitif local très pauvre, le manque de nouveauté majeure durant une bonne partie de l’année, etc.

Avec l’arrivée de sérieux concurrents comme Magic Arena et Legends of Runeterra très prochainement, Hearthstone semble en mauvaise posture. En effet, le jeu a perdu 38% d’audience cette année, souffrant notamment de l’explosion des auto battlers à l’image de Teamfight Tactics qui ont attiré une partie de l’audience passionnée de jeux de stratégie.

League of Legends récupère son trône

Le MOBA de Riot Games avait laissé sa place de jeu le plus regardé à Fortnite en 2017… mais le roi est de retour.

Avec une croissance raisonnable de 7%, LoL montre une fois de plus l’ampleur de sa communauté et sa capacité à réunir les foules lors d’événements compétitifs comme les Worlds. Contrairement à Fortnite, cela fait longtemps que League of Legends a passé depuis longtemps la phase de « hype » que traversent les nouveaux jeux.

Riot GamesLa finale des Worlds 2019 de League of Legends a battu un record d’audience sur Twitch (1,75 millions de spectateurs en simultané)

Si Fortnite semble justement subir cette phase de stabilisation après deux années sous les feux des projecteurs, LoL poursuit tranquillement sa route, entamant sa onzième année avec chaque année un peu plus de succès.

Publicité

GTA V, World of Warcraft, Apex Legends : une croissance impressionnante

Les grands gagnants de cette année 2019, ce sont sans doute World of Warcraft et GTA V. Si ces jeux n’ont rien de nouveautés, ils ont pourtant profité d’un regain de popularité aussi énorme qu’inattendu.

Côte World of Warcraft, c’est évidement la sortie des serveurs WoW Classic proposant aux joueurs de revivre l’aventure proposée par ce MMORPG tel qu’il existait à ces débuts, il y a maintenant 15 ans. Ce contenu jouant sur la corde de la nostalgie a séduit énormément de streamers et de viewers. Des personnalités comme Asmongold ont d’ailleurs vu leurs chiffres exploser à la sortie des serveurs Classic, à tel point que ce streamer de longue date est maintenant l’un des plus influents sur Twitch.

Quant à GTAV, la communauté Twitch semble tout simplement être tombée amoureuse du concept de role play sur les serveurs online du jeu mythique de Rockstar Games. En effet, de nombreux streamers influents sont capable de réunir une large audience autour des aventures de leur personnage dans GTA V, faisant vivre à ce dernier des aventures palpitantes.

Enfin, abordons le cas d’Apex Legends ! Parmi tous les jeux sortis en 2019, le battle royale de Respawn Entertainment est celui qui a le plus attiré les foules sur Twitch. Son gameplay nerveux, ses personnages charismatiques disposant de compétences uniques apportant de la diversité au jeu ont convaincu de nombreux joueurs. Certes, Apex Legends n’a pas détrôné son concurrent Fortnite, mais tout indique qu’il continuera à grandir en 2020.

Twitch, ce n’est pas que du jeu vidéo

Le streaming de jeux vidéo reste la pratique la plus répandue sur Twitch, et elle domine largement la part de contenu regardée par les utilisateurs de la plateforme. Néanmoins, ces dernières années ont vu l’émergence de contenus totalement différents.

Le plus notable, c’est la croissance de la catégorie Just Chatting qui se hisse désormais à la 3ème place des contenus les plus regardés sur Twitch, juste derrière Fortnite et LoL. Toujours hors de la sphère des jeux vidéo, on peut remarquer l’évolution fulgurante de la catégorie ASMR et de ses streamers phares comme Amouranth, Japan_ASMR ou encore CopyKat_.

StreamElementsL’intérêt de la communauté Twitch pour la catégorie Just Chatting ne fait que grandir !

De plus en plus, une partie de la communauté Twitch s’intéresse à ces activités pourtant très éloignées du gaming, qui a été pendant des années l’essence même de la plateforme. Qui sait, peut-être que dans quelques années le gaming ne constituera plus qu’une portion du contenu diffusé sur Twitch, au profit d’activités beaucoup plus variées ?

Source : StreamElements

Divertissement

Joe Rogan inquiet de la censure des réseaux sociaux et ses conséquences

Publié le: 15/Jan/2021 18:15

by Martin Thibaut

Partager


L’animateur de podcast populaire Joe Rogan s’est penché sur le sujet brûlant de la censure sur Internet dans son podcast JRE et a révélé pourquoi il s’inquiétait du pouvoir des réseaux sociaux.

La censure a été au premier plan des discussions ces derniers temps, le président américain ayant été suspendu de Twitter, Facebook et d’autres sites.

Publicité

Alors que certaines personnes ont applaudi les décisions prises par ces entreprises, Joe Rogan ne partage pas leur optimisme.

«L’autoritarisme il y a beaucoup de gens qui aiment ça parce qu’il permet de faire taire leurs adversaires», a-t-il dit en s’adressant à son invité, Yannis Pappas.

Publicité

L’ancien animateur Fear Factor et commentateur de l’UFC a évoqué la fermeture ou le retrait d’applications de réseaux sociaux rivaux de Google et des magasins Apple pour prétendument avoir «répandu la haine».

YouTube / Joe Rogan
Joe Rogan pense que la censure ne fera que s’intensifier.

«Quel pourcentage répand la haine? Quels sont les chiffres? Est-ce sage de fermer tout discours avec lequel vous n’êtes pas d’accord?» a-t-il demandé rhétoriquement.

«Par exemple, ce n’est pas bon si quelqu’un arrive là-bas et parle de violence contre des individus ou qu’il diffuse des idées racistes. Ce n’est pas bon, mais sa ne mérite pas la censure. »

Publicité

Ainsi, même si Rogan a convenu que certains discours sont problématiques, il ne pense pas que la censure est la bonne solution et cela crée un précédent «dangereux».

«Cela crée un précédent où les gens qui sont au pouvoir peuvent décider que quelque chose est un discours de haine, que quelque chose est mauvais et que vous pouvez simplement l’éliminer complètement», a-t-il ajouté.

«Et puis, quand des choses comme ça arrivent, elles continuent. Ils ne s’arrêtent pas seulement aux choses dont nous pouvons tous convenir qu’elles sont terribles. Ils vont s’attaquer à des choses que vous ne pensez peut-être pas terribles. Et puis ils continuent d’aller plus loin. »

Comme l’a dit le pasteur Niemöller sur la montée au pouvoir des nazis « Quand les nazis sont venus chercher les communistes, je n’ai rien dit, je n’étais pas communiste. Quand ils ont enfermé les sociaux-démocrates, je n’ai rien dit, je n’étais pas social-démocrate. Quand ils sont venus chercher les syndicalistes, je n’ai rien dit, je n’étais pas syndicaliste. Quand ils sont venus me chercher, il ne restait plus personne pour protester.  »

Dans une époque où les réseaux sociaux contrôlent les discours politiques, la censure est un véritable danger que le monde se doit de regarder en face.