Ninja clame que ce n'est pas à lui "d'éduquer" ses viewers - Dexerto.fr
Divertissement

Ninja clame que ce n’est pas à lui “d’éduquer” ses viewers

Publié le: 27/Jan/2021 10:31

by Isabelle Thierens

Partager


Dans une récente interview, Tyler “Ninja” Blevins a appelé les parents à jouer un rôle actif dans la lutte contre la toxicité en ligne, expliquant pourquoi c’était aussi important, en particulier dans un monde où l’utilisation d’Internet ne fait que progresser.

Ninja connaît probablement mieux que quiconque les hauts et les bas de la célébrité en ligne. Au fil de sa carrière, rythmée par son passage sur différentes plateformes et une aventure sur de multiples titres, le streamer a eu droit à son lot de critiques.

Il faut dire que ces dernières années, la toxicité en ligne s’est considérablement répandue, mais Ninja pense que les parents peuvent aider à changer les choses.

Publicité

Le rôle que les parents peuvent jouer

Lors d’une interview avec David Marchese du New York Times, Ninja a expliqué l’impact que pouvaient avoir les parents des jeunes joueurs sur l’évolution de la culture Internet.

Ninja sur Youtube ?
Youtube, Ninja
Ninja est toujours l’un des streamers les plus célèbres

Ninja s’est désolé du manque de répercussions face au harcèlement en ligne. S’il convient qu’il est important que les données personnelles le restent, il a avancé que cela pourrait être génial de légalement pouvoir retrouver les informations personnelles d’un joueur qui se conduit mal pour par exemple appeler ses parents.

«Les gens sont derrière leur écran», a expliqué Ninja. «Ils disent ce qu’ils veulent et peuvent s’en tirer facilement. Vous avez un anonymat complet … ça craint que les enfants puissent dire des choses racistes et être incroyablement agressifs et menaçants envers les femmes sans qu’il n’y ait aucune répercussion.”

Publicité

«Mais tout se résume à la parentalité», a-t-il poursuivi. «Vous voulez savoir qui est votre enfant ? Écoutez-le quand il joue à des jeux vidéo alors qu’il ne sait pas que vous le faites.»

Ninja a poursuivi en pointant du doigt l’apparition trop courante d’insultes raciales lors d’affrontements en ligne, qui conduisent parfois à des sanctions de Twitch s’ils proviennent d’un streamer. Selon lui ce comportement viendrait d’un manque d’information, un enfant ne pourrait savoir que ce qu’il fait est mal si on ne lui explique pas au préalable et c’est selon lui à ce moment-là que les parents ont leur rôle à jouer.

Publicité

«Est-ce mon travail d’avoir cette conversation avec cet enfant ? Non, parce que la première chose qui se passe dans ma tête est qu’il le fait exprès pour me troller. Si quelqu’un dit une insulte raciale sur le live de quelqu’un d’autre, cela peut potentiellement nuire ce streamer. C’est horrible, mais c’est la première chose à laquelle je pense.”

«Ce n’est pas mon travail»

Si certains internautes accordent quelques crédits aux paroles de Ninja, beaucoup ont ciblé sa propre responsabilité, pointant du doigt qu’il pourrait lui aussi jouer un rôle dans l’éducation des jeunes joueurs.

Publicité

Répondant à des critiques sur Twitter face à sa prise de position, Ninja a déclaré que : «Ce n’est pas mon travail de m’asseoir et de faire une vidéo avec tout mes viewers et de faire une leçon sur les droits civiques et comment ne pas être raciste.”

«Je montre que je suis une bonne personne par mes actions et par la façon dont je traite les gens et ceux qui m’entourent. Tous. Les. Jours.”, a-t-il poursuivi.

Jessica Blevins réagit aux réactions négatives

Sans surprise, les commentaires de Ninja n’ont fait que rajouter de l’huile sur le feu au débat houleux qui avait pris d’assaut les réseaux sociaux. Jessica Blevins, est rapidement intervenue pour soutenir son mari.

Publicité

«Si certaines des personnes qui tweetent regardaient réellement les lives de Ninja, elles sauraient combien de fois il a parlé des problèmes de racisme, de privilège blanc et de tolérance zéro pour le racisme dans ses parties ou sur sa chaîne. Il fait sa part. Il ne va juste pas faire un séminaire sur le sujet.”

Alors que ces dernières années le cyberharcèlement est de plus en plus au centre de l’attention, en particulier au cours de la crise actuelle, de telles prises de position permettent de soulever de multiples questions telles que la responsabilité parentale, mais aussi l’influence que peuvent avoir certaines personnalités.