Divertissement

L'émission Quotidien se moque ouvertement de Sardoche, Narkuss et d'autres streamers

par Paul Fouillade
twitch : Domingo | TMC

Partager


Ce mardi 5 novembre, l'émission Quotidien diffusée sur la chaîne TMC et présentée par Yann Barthès a passé son reportage sur la Paris Games Week. L'occasion comme toujours pour la télévision de railler toujours un peu plus les joueurs mais aussi tant qu'à faire, les streamers en se moquant ouvertement de Sardoche, Narkuss et bien d'autres.

La relation entre les joueurs et les émissions de télévision est depuis longtemps une grande histoire d'amour et de stéréotypes. On se souvient encore très récemment de l'affaire entre la chaîne LCI et le YouTubeur Mamytwink, à qui le CSA vient de donner raison. Comme chaque année, Quotidien, l'émission présentée par Yann Barthès a donc couvert le salon de la Paris Games Week pour nous présenter les dernières nouveautés au rendez-vous, ou plutôt les derniers clichés à la mode. Rappelons à titre informatif que Quotidien rassemble régulièrement près d'un million de téléspectateurs (selon les audiences Médiamétrie), contribuant ainsi à alimenter une image souvent très parodique du gaming français et de Twitch.

TMC
TMC
Mardi Transpi, une chronique présentée par Etienne Carbonnier dans l'émission Quotidien

Publicité

Etienne Carbonnier, qui présentait sa chronique "Mardi Transpi" était avec son équipe à la Paris Games Week qui s'est achevée ce dimanche 3 novembre avec un nouveau record de fréquentation. L'occasion pour lui, de faire le tour du salon afin de recueillir les témoignages de joueurs et visiteurs. Entre les cosplays, les questions posées pendant des sessions de jeu sur WWE 2k20 ou des séances de karaoké, rien n'a échappé au chroniqueur pour nous livrer un rendu fidèle de l'ambiance de la PGW...

De la sempiternelle question "les joueurs passent-ils trop de temps devant les écrans ?" et le passage indispensable sur les commentateurs de compétitions, comparés comme toujours à des matchs sportifs, il ne restait plus qu'à afficher quelques personnalités bien connues pour que le tableau soit complet. Rassurez-vous, on y arrive.

La plateforme Twitch, qui accueille des centaines de streamers et des millions de spectateurs chaque jour est depuis quelques années, la nouvelle cible facile des émissions de télévision. Cette fois encore, Quotidien a donc profité de certains des clips les plus populaires du moment pour nous donner un aperçu fidèle et représentatif du paysage français de Twitch.

Publicité

Sans parler évidemment de l'excellent travail de sourcing des extraits diffusés, on retrouve ainsi quelques streamers comme Narkuss, Sardoche et bien d'autres. Un moyen simple et efficace pour se moquer gentiment de ces gens qui se filment en jouant et leur audience. Le tout n'étant prétexte que pour parler du cas de Sardoche dont Etienne Carbonnier ne cache pas son affection pour celui qui "cache le moins ses émotions". On a donc eu droit au désormais célèbre "Non mais c'était sûr en fait!", et tous ses détournements.

Rapidement, l'extrait de "Mardi Transpi" s'est retrouvé sur Twitter où bon nombre de joueurs ont appelé Sardoche à se révolter contre l'utilisation de son image. Chose qu'il ne fera apparemment pas, étant donné l'inutilité d'une telle procédure contre une émission comme Quotidien, habituée aux badbuzz, aussi bénéfiques pour elle qu'une bonne publicité.

Publicité

Notons quand même que lors de cette même soirée, Sardoche était dans l'émission Popcorn présentée par Domingo et qui rassemblait ce soir-là, plus de 40 000 spectateurs, en faisant le premier stream mondial, avant d'être banni une semaine par Twitch suite à sa récente crise de nerf en live. Heureusement, Domingo lui a offert de quoi se défouler en attendant son retour sur sa chaîne. De plus, il convient aussi de rappeler que ces dernières années, le discours et le regard de la télévision tend à changer vis-à-vis des joueurs et du streaming. Quelques jours après le ZEvent 2019, Zerator et plusieurs autres acteurs du milieu étaient ainsi invités très respectueusement dans l'émission Clique sur Canal+. Un véritable moment d'échange pour mieux faire comprendre ce milieu à ceux qui y sont totalement étranger et loin des clichés véhiculés habituellement.

Publicité