Un incroyable bug Counter-Strike 2 permet de conserver son arme après une mort

Ludovic Quinson
Valve

Les joueurs de la bêta de Counter-Strike 2 ont récemment découvert un bug qui casse totalement le jeu puisqu’il permet de conserver son arme gratuitement après avoir été éliminé.

Valve a surpris toute la communauté de CS:GO en début de semaine en dévoilant Counter-Strike 2 et en lançant directement une version bêta.

Bien évidemment, le fait que de nombreuses personnes ont pu mettre la main sur une version non finalisée du jeu a forcément entraîné des problèmes de gameplay et des problèmes techniques.

Et récemment, un “problème qui casse totalement le jeu” a déjà fait déjà le tour du monde.

L’article continue après la publicité

Bien qu’il n’ait pas causé trop de problèmes pour l’instant, c’est un problème que Valve va devoir examiner de près.

Inscrivez-vous gratuitement à Dexerto et recevez:
Voir moins d'annonces|Mode sombre|Offres sur les jeux, la télévision et les films, et la technologie

Un joueur découvre un bug sur les armes dans la bêta de Counter-Strike 2

Lors d’un live sur CS2, le créateur de contenu Eric “fl0m” Flom a testé un bug qui permet de conserver son arme après sa mort.

Après être mort lors d’un round, fl0m a appuyé sur le bouton de ramassage et a rapidement reçu un message disant : “Vous avez ramassé un AK-47 | Redline.”

Et lors du lancement du round suivant, il a alors pu conserver l’AK. Nous ne savons pas cependant, si ce bug est un problème généralisé pour tous les joueurs de la bêta de Counter-Strike 2 ou non.

L’article continue après la publicité

Concernant Counter-Strike 2, Valve prévoit de lancer le jeu complet cet été, bien qu’aucune date de sortie n’ait encore été fixée.

Rubriques connexes

À Propos De L’Auteur

Ludovic est rédacteur chez Dexerto depuis de nombreuses années, spécialisé sur les jeux Call of Duty, Warzone, EA FC. Il est également passionné d'esport et suit des jeux tels que League of Legends, Rocket League et Valorant. Vous pouvez le contacter à l'adresse suivante : [email protected]