Les fournisseurs de Hack dans Warzone défient ouvertement Activision

activision blizzard warzoneActivision Blizzard

EngineOwning, le célèbre fournisseur de hacks pour Warzone, ne renonce pas à en publier. Et ce malgré le fait qu’Activision l’attaque actuellement en justice.

Le 4 janvier, Activision a intenté une action en justice contre la société allemande. Alléguant que ses hacks avaient entraîné des “millions de dollars” de dommages.

La nouvelle de ce procès a eu des répercussions sur l’industrie de la triche. En effet le concurrent Cynical Software a annoncé qu’il ne vendrait plus de hacks liés à CoD au risque d’être poursuivi en justice.

On pourrait penser que les cibles de l’action en justice, EngineOwning, seraient promptes à fermer boutique eux aussi. Mais il semblerait que ce soit tout le contraire.

L’article continue après la publicité
Anti Triche Ricochet WarzoneActivision
Ricochet ne fait pas que des heureux, en particulier chez les tricheurs.

Une guerre à couteau tiré entre Activision et les fournisseurs de Hacks dans Warzone

Le 6 janvier, la tristement célèbre société de hacking a annoncé que son cheat Vanguard avait été mis à jour et fonctionnait à nouveau.

Curieusement, dans une démonstration de service à la clientèle, ils ont compensé les abonnés en ajoutant huit jours de bonus aux abonnements actifs.

En outre, EO a déclaré que des mises à jour du logiciel de hack étaient en cours de préparation. Dans le cadre d’assister les utilisateurs actifs contre Ricochet, le tout nouvel anti-triche d’Activison.

Nous devrons attendre et voir comment le procès et ces hacks se développent, mais il semble qu’aucune des parties ne cille.

L’article continue après la publicité

Et ce alors qu’Activision intensifie son combat dans la guerre contre les tricheurs.