Des tricheurs Warzone se vantent d'utiliser un wallhack en live Twitch - Dexerto.fr
Call of Duty

Des tricheurs Warzone se vantent d’utiliser un wallhack en live Twitch

Publié le: 18/Jan/2021 11:04

by Ludovic Quinson

Partager


Un groupe de tricheurs Warzone a récemment été pris en train d’utiliser des “aimbots” ainsi que des “wallhacks” lors d’un live sur Twitch, et les joueurs en question jubilaient, apparemment pas gênés par un éventuel ban d’Activision.

La tricherie est l’une des questions les plus controversées de Warzone depuis la sortie du Battle Royale en mars 2020. Malgré les réactions constantes des joueurs, la lutte contre les tricheurs persiste encore. Et pendant ce temps, les tricheurs peuvent se déchaîner sur Verdansk.

C’est exactement ce que “hiddenintcloud” et son groupe d’amis tricheurs ont récemment fait. Pendant environ trois heures, ils ont parcouru Verdansk en direct sur Twitch. Durant le live, les viewers ont clairement pu voir leurs triches en action et les joueurs ont tout simplement ri.

Publicité

Aucun d’entre nous n’a peur d’être banni en ce moment.” a déclaré l’un d’entre eux en se rendant dans une nouvelle partie. “Dès que je serai banni, je serai sur un autre compte. Ça ne me prendra pas longtemps.

Ces joueurs utilisaient plusieurs triches à la fois. Tout d’abord, il y a eu le célèbre “wallhack” qui leur a permis de voir toutes sortes d’informations à travers tous les murs sur l’ensemble du champ de bataille. Des contours des joueurs ennemis aux butins situés au sol, ils pouvaient tout voir.

Publicité

En plus de cela, ils avaient également un puissant aimbot qui faisait tout le travail à leur place. Leurs viseurs se verrouillaient instantanément sur la tête des joueurs ennemis. En un clin d’œil, des équipes entières pouvaient être anéanties par leur précision impossible.

Et le pire dans ce live, c’est que pour ces tricheurs, tout cela n’était qu’une plaisanterie. Si l’un des comptes venait à être ban, il leur fallait alors deux minutes pour passer sur un autre compte.

Heureusement, Activision Support a pris connaissance de ce groupe de tricheurs suite à notre Twitter sur Dexerto Intel présentant les tricheurs. Quelques instants après qu’Activision ait été informé du live, ces joueurs ont vu leurs comptes bannis.

Publicité

Mais malgré cette action, les tricheurs ont pu changer de comptes sans être punis. Étant donné que Warzone est gratuit, il n’y a pas de paywall pour combattre les pirates de manière significative.

En fait, Boricua Rage, un streamer Facebook, a récemment expliqué comment il a perdu 80 comptes Warzone lors d’une précédente vague de bannissement. Bien qu’il ait toujours un “ami” qui lui ouvre de nouveaux comptes.

Les tricheurs ont pris quelques minutes pour changer de comptes Warzone en direct sur Twitch.

Bienvenue sur le stream, un moment s’il vous plaît, nous changeons de comptes. Activision, corrigez ce problème ou nous continuerons à tricher et vous ne nous verrez pas. Mais vous êtes trop stupides, donc en avant pour le round 2.

Publicité

Alors que les joueurs de la Call of Duty League et les vétérans de Warzone ont eu vent du groupe de tricheurs en live sur Twitch, le nombre de viewers a commencé à augmenter progressivement.

Plus de 350 personnes les regardaient tricher ouvertement à un moment donné, sans aucune conséquence ni d’Activision ni de Twitch.

Activision a rarement reconnu les pirates informatiques en dehors des vagues de bannissement. Tant que Warzone ne sera pas doté d’un système anti-tricherie plus sophistiqué capable de détecter ces pirates en un instant, la bataille contre les tricheurs sera encore longue.

Publicité