Call of Duty

Activision a fermé un nouveau site de tricheurs Warzone

by Ludovic Quinson

Partager


Activision Blizzard a récemment pris de nouvelles mesures contre les tricheurs de Warzone, et cette fois-ci, c'est en fermant un point de vente de triches.

Ce n'est maintenant plus un secret pour personne, la triche est sans doute le plus grand problème auquel Activision est confronté depuis la sortie de Modern Warfare et surtout depuis que Warzone est arrivé en mars. Depuis, l'éditeur de CoD a pris des mesures sévères contre les points de vente qui fournissent des programmes ou tout autre outil tiers qui offrent un avantage déloyal.

Advertisement

En août dernier, ils avaient notamment intenté un procès à un site, et maintenant ils en ont visé un deuxième. Dexerto ne citera pas le nom de la société afin d'éviter toute promotion potentielle, mais la capture d'écran ci-dessous montre que le créateur et le distributeur de ces hacks a reçu un "cesser et s'abstenir " des avocats d'Activision.

"En septembre 2020, les avocats d'Activision Blizzard m'ont fait remettre une autre lettre de "cesser et s'abstenir" par celui que je suppose être un enquêteur personnel, étant donné qu'il connaissait le nom des membres de sa famille et qu'il a tenu à le montrer", a écrit le vendeur des triches.

Advertisement

TechGame forums

Peu après le contact initial, le distributeur a déclaré avoir reçu une communication de suivi, affirmant que des avocats "engageraient des poursuites s'il ne respectait pas la poursuite des ventes interrompues ainsi qu'un arrêt complet de l'interaction avec les produits de ses clients et de la mise à jour de ces produits".

Le distributeur a cependant déclaré qu'il "cherchera à offrir des variantes de ces produits vers d'autres options dans un avenir proche", ce qui indique que ce réseau de tricheurs pourrait être utilisé pour un autre jeu.

Fin août, un autre site de piratage de Warzone a affirmé que l'éditeur Call of Duty les avait également contactés au sujet d'une éventuelle poursuite judiciaire si les outils tiers n'étaient pas retirés.

Advertisement

Dans les deux cas, l'éditeur a menacé de poursuites judiciaires, et le propriétaire du premier site a laissé tomber le marché du piratage et de nombreux clients qui ont acheté des hacks sur son site et qui ont réclamé des remboursements qu'ils n'ont jamais reçus.

Warzone cheats
Un exemple de ce qu'un tricheur peut voir sur Warzone.

Avec Black Ops Cold War à l'horizon, Activision continue ses progrès pour empêcher les gens d'acquérir toutes formes de triches, d'autant plus que les compétitions officielles à venir, tant professionnelles qu'amateurs, impliqueront l'utilisation d'un PC pour la première fois en 2021.

Les joueurs compétitifs craignent que l'ajout du crossplay PC dans la division Challengers ne compromette l'intégrité de la scène, car il est beaucoup plus facile d'installer et d'utiliser ce genre de hacks sur un ordinateur plutôt que sur une console.

Advertisement

C'est exactement le cas de Warzone (qui possède le crossplay PC/PS4/Xbox One). Malgré des mois de commentaires négatifs de la communauté et tout ce qu'Activision a essayé, la triche continue de sévir sur Verdansk. Il faut maintenant espérer que la fermeture d'un nouveau distributeur de hacks soit un pas de plus vers l'éradication de ceux qui enfreignent les règles, même si le chemin est encore très long.