Overwatch

L'Overwatch League annule ses événements en Corée du Sud suite à la crise du Coronavirus

par Paul Fouillade
Blizzard Entertainment

Partager


L'Overwatch League a officiellement annulé son projet d'accueillir la compétition en Corée du Sud lors des semaines 5, 6 et 7 en raison de la crise sanitaire du Coronavirus dans la région selon les responsables de la ligue ce dimanche 23 février.

Les premiers événements de la compétition qui devaient se tenir à Shanghai, Guangzhou et Hangzhou avaient déjà été annulés le 29 janvier dernier. Pour autant les officiels de l'Overwatch hésitaient à retarder ou annuler celui de l'équipe des Seoul Dysnasty à Séoul, jusqu'à maintenant.

"Afin de protéger la santé et la sécurité de nos joueurs, de nos fans et de notre personnel, nous annulons les projets d'accueillir l'Overwatch League 2020 en Corée du Sud au cours des semaines 5, 6 et 7, y compris l'événement à domicile des Seoul Dynasty", a annoncé l'Overwatch League.

Cela veut dire que tous les matchs prévus pour être joués lors de la semaine 5 au Dongdaemun Design Plaza à Séoul, tout comme les précédents événements à domicile en Chine qui devaient se dérouler en Corée du Sud lors des semaines 6 et 7 ont aussi été annulés.

Publicité

L'équipe Seoul Dynasty, qui devait accueillir 6 matchs à domicile du 6 au 7 mars, notamment contre Los Angeles et les champions en titres, San Francisco, a relayé la nouvelle via un communiqué officiel.

"Nous travaillons avec la ligue sur la reprogrammation de ces matchs et partagerons plus d'informations par leur biais lorsque ce sera possible. Nous mettons tout en oeuvre pour assurer le bien-être et la sécurité de nos joueurs. Veuillez rester en sécurité en ces temps difficiles."

Les responsables de l'équipe ont également remercié leurs fans pour leur "compréhension" et confirmé que toute personne ayant acheté des billets pour l'événement se verrait remboursée intégralement. "Nous aurons plus de détails sur le processus de remboursement cette semaine", a ajouté l'organisation.

Publicité

L'Overwatch League n'est pas la seule compétition à être durement touchée par la crise du Coronavirus, désormais appelé Covid-19.

L'équipe de production de la LCK, la ligue coréenne de League of Legends, s'est notamment fait une frayeur le 23 février dernier lorsque Mina Kim, a dû être évacuée après s'être sentie mal et placée en quarantaine. Elle a depuis annoncé qu'elle n'était pas porteuse du virus mais cet avertissement a suffit.

Publicité

De même, la LPL, la ligue chinoise de LoL est elle aussi en pause après la décision de suspendre la compétition. Les équipes ont commencé à diffuser des scrims mais aucun match officiel n'a été joué depuis le 19 janvier dernier.

Shanghai Dragons Overwatch League Blizzard
Robert Paul pour Blizzard Entertainment
Pas moins d'une demi-douzaine d'équipes n'ont pas encore disputé de match pour la saison 2020 de l'OWL.

Les équipes d'Atlanta, Chengdu, Guangzhou, Hangzhou, Seoul et Shanghai sont toutes en attente de débuter leur saison 2020 de l'Overwatch League. Dans le même temps, plusieurs organisations comme Houston, et les invaincus Philadelphia Fusion en ont déjà joué jusqu'à quatre.

Publicité

On attend désormais de Blizzard d'annoncer quand les matchs prévus à l'origine en Chine et en Corée du Sud pourront être joués, mais il y a de fortes chances pour que ces rencontres soient organisées aux Etats-Unis, suivant l'évolution de la crise.