League of Legends

L'URF débarque dès ce soir sur LoL avec quelques nouveautés

par Cyril Pomathiod

Partager


URF

Le mode préféré de la communauté League of Legends est de retour : L'Ultra Rapid Fire ou URF pour les intimes. Riot a apporté quelques modifications au mode pour l'équilibrer.

L'URF, c'est à la fois le grand amour de beaucoup de joueurs de League of Legends et le cauchemard de Riot Games (on vous dit pourquoi plus tard dans l'article !). À l'occasion des 10 ans de LoL, ce mode de jeu incroyable revient dès ce soir pour une durée encore indéterminée.

Pour rappel, le concept de l'URF est très simple : c'est n'importe quoi. Le délair de récupéraiton des sorts et des sorts d'invocateur est réduit de 80%, la vitesse d'attaque est doublée... un mode débile mais hilarant où tout le monde finit par one-shot tout le monde.

Publicité

Néanmoins, Riot a toujours eu un petit problème avec l'URF. Le rioter Fearless en a expliqué les raisons sur le devblog officiel de League of Legends :

Nous avons déjà expliqué que selon nous, l'URF semble avoir des effets nuisibles sur les joueurs sur le long terme. Il pousse notamment les joueurs à se lasser et arrêter de jouer à League of Legends

Publicité

Au vu de cette remarque, on comprend pourquoi l'URF est depuis des années un mode temporaire et pourquoi Riot Games ne l'a jamais implanté comme mode permanent. Néanmoins, quelques modifications au mode pourraient changer la donne et, espérons-le, éviter aux joueurs de se lasser trop rapidement.

Avant d'exposer ces changements, parlons de l'URF et de son petit frère l'ARURF. Dernièrement, Riot a préféré intégrer l'ARURF à League of Legends plutôt que l'URF "classique". La différence, c'est que l'ARURF donne un champion aléatoire à chaque joueur, comme l'ARAM, alors que l'URF laisse chaque joueur sélectionner un champion.

L'intérêt d'opter pour des compositions aléatoires est que, sur le papier, chaque équipe a les mêmes chances de gagner. Sans cette notion d'aléatoire, les joueurs peuvent choisir les champions les plus forts, et énormément de personnages perdent alors toute viabilité. Car oui, il y a des problèmes d'équilibrage en URF. Des ENORMES problèmes d'équilibrage.

Publicité

Riot Games
Riot Games
Avant d'être un mode de jeu, Urf est un champion teasé par Riot Games un 1er Avril. Il est devenu une véritable mascotte depuis

Le pari de Riot Games pour cette occurrence de l'Ultra Rapid Fire, c'est de laisser les joueurs choisir leurs champions. Afin d'éviter de se retrouver, comme dans les première itérations de ce mode de jeu, avec des Kassadins, Hecarim et autres Evelynn capable de 1v5 les yeux fermés, Riot Games a équilibré un à un les champions.

Puisque l'équilibrage "normal" de LoL n'est aucunnement adapté aux modifications de l'URF, les dev ont donc réajusté tous les champions pour ce mode de jeu, comme ils l'ont fait pour l'ARAM.

Publicité

Néanmoins, Riot est bien conscient que des choses ont pu leur échapper et que selon la meta qui se met en place (en admettant que l'on puisse parler de meta en URF), certains champions pourraient s'avérer trop puissants, ou au contraire inefficaces.

Pour cette raison, l'URF disposera d'une phase de ban. Si des champions s'avèrent vraiment trop puissants, la communauté pourra tout simplement les écarter. Mais cette solution n'est évidement pas pérenne si l'URF doit un jour ou l'autre devenir un mode permanent.

Publicité

C'est pourquoi Riot Games a également mis en place un processus leur permettant de revoir très rapidement l'équilibrage d'un champion. Si n'importe quel personnage s'avère beaucoup trop puissant, les développeurs pourront donc sans problème réduire un peu sa puissance, sans avoir à attendre le patch deux semaines après. Dans les prochains jours, on peut donc s'attendre à un mode URF en constante évolution.

À vos souris et claviers : URF, c'est dès ce soir !