E-Sport

"Je ne serai pas ce visage souriant face à la caméra", un célèbre caster Hearthstone ne commentera plus suite à la polémique BlitzChung

par Cyril Pomathiod
Blizzard

Partager


Le bannissement du joueur de Hearthstone BlitzChung suite à son interview polémique continue de faire couler l’encre. Brian Kibler refuse de commenter dans cette situation.

Brian Kibler est une véritable légende des jeux de cartes. Ancien joueur professionnel de Magic: The gathering, il devient par la suite l’un des visages de la scène Hearthstone : joueur, mais surtout commentateur très apprécié par la communauté.

Après la polémique autour du joueur BlitzChung et de la punition sévère à son égard, Brian Kibler est l’un des seuls acteurs du milieu à avoir osé prendre position contre la décision de blizzard.

Le 6 Octobre, le joueur BlitzChung a participé à une interview à l’occasion de la dernière journée de GrandMasters de Hearthstone. Le joueur hongkongais a créé la surprise en se présentant à la Webcam équipé d’un masque à gaz. Au bout de quelques secondes, il retire son masque et clame “Libérez Hong Kong, la révolution de notre temps”.

Publicité

Quelques jours plus tard, la sanction tombe : BlitzChung est banni des GrandMasters et perd tout le cashprize qu’il y a accumulé. Il est également interdit de participer à toutes les compétitions hearthstone pendant un an.

La réaction de Brian Kibler

Alors que la majorité des grands noms de la scène Hearthstone restent silencieux quant à la situation, Brian Kibler a expliqué son ressenti sur la situation dans un papier sur son site bmkgaming.com.

Publicité

Très humble, il avoue ne pas être au courant de tous les tenants et aboutissants de la situation. Blizzard étant en partie possédé par la société chinoise Tencent, il était évident que la société américaine ne pouvait pas simplement ignorer la provocation de BlitzChung.

Blizzard
Blizzard
Brian Kibler devait commenter la finale des Grandmasters à la Blizzcon

“Je veux commencer en disant que ce qu’a fait BlitzCHung est très courageux. Il savait que ses actions allaient certainement avoir de sérieuses conséquences, pas seulement pour son futur sur Hearthstone mais aussi possiblement pour sa sécurité, et je salue la bravoure dont il a fait preuve.

Malgré tout, je pense que Blizzard a bien fait de le pénaliser pour ses actions. Ils ne veulent pas laisser la possibilité que leur broadcast soit utilisé comme un outil politique. Les joueurs acceptent des règles concernant leur comportement, et il a violé ces règles."

Selon Brian Kibler, cette punition est néanmoins disproportionnée, notamment en ce qui concerne le retrait rétroactif du cashprize gagné par le joueur hongkongais.

Publicité

Plus surprenant encore, le célèbre commentateur ne se contente pas de remettre en question la décision de Blizzard : il allie les actions aux paroles !

“Ce genre de pratique n’est simplement pas quelque chose avec lequel je peux être associé en mon âme et conscience. Quand j’ai été mis au courant, j’ai contacté Blizzard et je les ai informé que je ne me sentais plus à l’aise à l’idée de commenter les finales des Gandmasters à la Blizzcon. Je ne serai pas ce visage souriant face à la caméra qui supporte cette décision par mon silence. À moins que quelque chose ne change, je ne serai plus impliqué dans les Grandmasters dans le futur.”

C’est donc une prise de position ferme de la part de Brian Kibler, et un coup dur pour Blizzard qui devra se passer d’un de ses casters les plus populaires.

Publicité