Une streameuse bannie après avoir embrassé son amie - Dexerto.fr
Divertissement

Une streameuse Hot Tub bannie de Twitch après avoir embrassé son amie

Publié le: 9/Jul/2021 15:11

by Antoine Sanchez

Partager


La streameuse Kelly “kjanecaron” Gerstine a été bannie de Twitch après avoir embrassé son amie lors d’un stream Hot Tub.  Ce type de contenu continue d’être grandement surveillé par la plateforme.

La méta “Hot Tub” sur Twitch est devenue extrêmement populaire en avril dernier. De nombreux créateurs, grands et petits, ont utilisé une faille dans la politique vestimentaire de la plateforme qui leur permettait de porter des tenues très légères à l’écran.

Tout le monde n’a pas été fan de ce type de streaming, et cela a conduit à une énorme discussion sur la façon dont le contenu est jugé sexuel ou non. En conséquence, Twitch a dû créer une toute nouvelle catégorie nommée “Pools, Hot Tubs, and Beaches”.

Publicité

Cependant, comme il l’ont montré avec les interdictions dans le cadre de la nouvelle tendance ASMR, Twitch n’a pas ralenti quand il s’agit de prendre des mesures contre le contenu qu’ils jugent inapproprié.

Le 9 juillet, la streameuse kjanecaron a été banni après avoir embrassé une autre personne dans un stream hot tub pendant quelques secondes, tout en étant en maillot de bain.

kjanecaron hot tub ban
Kjanecaron
La streameuse Kjanecaron a été bannie de Twitch pour avoir embrassé son amie.

Sur sa story Instagram, la streameuse a d’abord supposé que l’interdiction résultait du fait qu’elle avait montré une bougie rose à thème sexuel devant la caméra, en légende, elle a écrit qu’il s’agissait d’une “suspension d’un jour.

Publicité

Cependant, elle a enregistré une autre vidéo après avoir ajouté qu’elle avait peut-être aussi été bannie pour avoir “embrassé un amie en direct”.

Elle insinue également dans sa vidéo que Twitch aurait eu un comportement homophobe, en la bannissant car elle aurait embrassé une autre femme.

Alors que certains se sont dits “fiers de Twitch pour avoir pris des mesures”, d’autres ont déclaré que la streameuse “n’a rien fait de mal”.

Alors que différentes tendances continuent de gagner en popularité sur la plateforme, les spectateurs et les créateurs continuent de débattre de ce qui devrait ou ne devrait pas être autorisé sur Twitch.

Publicité