Place de la Paix, le nouvel outil Twitch anti harcèlement lancé par Billy

Billy TwitchRebeuDeter / Twitch

Billy a récemment dévoilé un nouvel outil, Place de la Paix, développé pour Twitch qui a pour but de lutter contre le harcèlement, le sexisme et la misogynie que subissent les streameuses.

Afin de lutter contre le harcèlement, le sexisme et la misogynie que subissent les différentes streameuses, Billy aka RebeuDeter a décidé d’agir en développant avec une équipe un tout nouvel outil de modération dédié à Twitch.

Déjà annoncé lors d’un live, Billy a officiellement annoncé le lancement de l’outil Place de la Paix le 20 décembre en compagnie d’Amine.

L’article continue après la publicité

Par le biais d’un thread Twitter et du site internet de l’outil, Billy a détaillé cet outil en révélant que Place de la paix (PDP) est un bot qui agit à la façon d’une tourelle de surveillance sur le tchat des streamers afin de cibler tous les comportements sexiste misogyne ou raciste.

Dès qu’un utilisateur malveillant identifié parlera dans un chat surveillé, il sera TO 24h en attendant une action des modérateurs. C’est une mesure préventive pour alerter les modérateurs et l’utilisateur concerné.

Des modérateurs dédiés ont accès à la liste de surveillance. Ils examinent l’historique de l’utilisateur et décident s’il faut annuler la surveillance ou confirmer la malveillance de l’utilisateur du réseau. En cas de confirmation, l’utilisateur sera immédiatement ban def sur toutes les chaînes du réseau PDP sur lesquelles il tentera de participer.

L’article continue après la publicité
Place de la Paix TwitchPlace de la Paix

Le projet étant encore à ses débuts, un serveur Discord sera également bientôt mis en place afin de “progressivement, affiner l’outil et élaborer ensemble son futur et son utilisation.

Ce nouvel outil a bien évidemment été reçu avec beaucoup d’enthousiasme de la part de nombreux streamers et streameuses, et nous espérons qu’il agira de la meilleure des façons afin de lutter contre toutes les formes d’agressions que les créateurs de contenu peuvent subir au quotidien.