IEM Winter 2021 | Vitality obtient sa finale

Paul Fouillade
IEM Winter CSGO ZywOo KennyS
ESL | Vitality | G2 Esports

partenariat Qallo Dexerto

Alors que les IEM Winter 2021 de CSGO se déroulent actuellement, les équipes qualifiées pour les demi-finales comme Vitality ou G2 Esports sont passées par la case conférence de presse. L’occasion pour Dexerto de recueillir leur état d’esprit et leurs attentes en cette période de fin d’année.

Cette fin d’année 2021 est décidément une période bien chargée pour les plus grandes équipes de CSGO du monde entier. Rassemblées à Stockholm, à l’exception notable de NAVI, avant de clôturer l’année lors de la finale mondiale du BLAST Premier quelques jours après les IEM Winter, cet événement offline est l’occasion de se qualifier pour les IEM Katowice 2022 en glanant quelques EPT et un joli cash prize. En parallèle et après un premier weekend de compétition acharné que vous avez pu suivre à travers notre collaboration avec Qallo, les joueurs des équipes qualifiées pour les demi-finales se sont prêtées à l’exercice de la conférence de presse.

Alors que les rumeurs vont bon train concernant le mercato de 2022 ou encore le retour tant attendu du magicien français KennyS chez G2, les joueurs, que ce soit du côté des abeilles de Vitality comme des samouraïs de G2 ont surtout en tête leurs prochains adversaires, respectivement Virtus.pro et NiP. Les deux équipes ne cachent pas non plus leur désir d’un rematch en grande finale.

Vitality attend patiemment en finale

Les cinq joueurs français de la Team Vitality ont obtenu leur ticket en finale après une demi-finale plutôt maîtrisée contre Virtus.pro. Même si les deux cartes ont été serrées, les abeilles ont plutôt maîtrisé leur sujet avec beaucoup de réalisme notamment sur les dernières manches.

Désormais, ils attendent patiemment leur adversaire en finale. Que ce soit une revanche contre G2 ou NiP, Vitality aura à coeur de remporter son premier tournoi majeur de l’année après notamment une défaite en finale contre NaVi il y a quelques semaines lors du BLAST Premier.

Le retour du magicien KennyS chez G2 Esports

Pour ceux qui n’auraient pas forcément suivi, Kenny “KennyS” Schrub, le magicien français de CSGO, a passé presque une année sur les bancs de G2 Esports. Une année de remise en question dont il nous parlait encore récemment et durant laquelle il apercevait la possibilité de mettre en pause sa carrière sur CSGO pour tenter peut-être sa chance sur Valorant. De retour pour les IEM Winter 2021 suite aux problèmes de visa rencontrés par le capitaine de G2, Nemanja “nexa” Isaković, KennyS était forcément attendu au tournant à la fois par les joueurs mais aussi par les spectateurs du monde entier qui se demandaient s’il allait être à la hauteur.

Comme on pouvait s’y attendre de la part d’un vétéran comme KennyS, son retour s’est fait sur les chapeaux de roues comme l’atteste son titre de MVP lors de son affrontement face à Vitality. Forcément interrogé à ce sujet, le français répond avec le sourire que ça lui  a fait énormément de bien de revenir jouer avec l’équipe et que c’était définitivement sur CSGO qu’il voulait continuer sa carrière. Un choix largement soutenu par ses coéquipiers à l’image de Nemanja “huNter” Kovač qui tient à souligner que Kenny est une légende et qu’ils sont tous heureux de l’avoir parmi eux.

NiP, prochaine cible de G2 Esports aux IEM Winter 2021

Désormais grands favoris de la compétition, G2 Esports s’apprête maintenant à rencontrer les Ninjas in Pyjamas lors de la première demi-finale ce samedi à 16h00. Une rencontre qu’ils ont eu tout le temps de préparer, voire même trop. Se déroulant de 2 au 12 décembre, les IEM Winter sont une compétition haletante divisée en deux grands weekends. Entre les deux, les joueurs, mesures COVID obligent, restent cloîtrés dans le même hôtel afin de se reposer et de s’entraîner. Néanmoins, et c’est un point soulevé également par les autres équipes, ce temps d’attente se révèle bien trop long, surtout après une année aussi chargée, et les joueurs ont plus l’impression d’être des lions en cage qu’autre chose.

Difficile de s’entraîner dans de bonnes conditions dans cet environnement fourmillant comme l’explique Nikola “NiKo” Kovač à la presse.

Quoi qu’il en soit, les samouraïs se frotteront très bientôt aux ninjas de Hampus “hampus” Poser, capitaine de la formation suédoise des NiP. Avec 5 victoires pour 2 défaites cette année contre eux, les G2 partent forcément plutôt gagnants même s’ils reconnaissent que l’équipe a beaucoup de potentiel. Reste que selon NiKo, l’équipe souffrirait de problèmes de communication lors des matchs, un point essentiel sur lequel G2 compte bien profiter.

Vitality espère une revanche contre G2 Esports

Autre équipe très suivie par la communauté française, Vitality a montré quelques faiblesses lors de ses premiers matchs mais en parvenant toujours à remonter habilement la pente lors des moments difficiles. Défaits par G2 et envoyés en lower bracket, les abeilles sont néanmoins bel et bien présentes pour aller chercher la victoire, à commencer par un premier match contre des Virtus.pro en très grande forme. Loin d’être pessimiste, le fantasque capitaine de l’équipe, Dan “apEX” Madesclaire, reconnaît que la rencontre à venir sera certainement très difficile.

“Ils n’ont pas perdu une game sur le tournoi, on s’attend à une rencontre difficile mais on va évidemment tout donner pour les vaincre.”

Pour y parvenir, le capitaine explique que si Virtus.pro est très forte actuellement, elle repose beaucoup sur des individualités et manquerait de consistance sur la durée. Comme il le rappelle, “avoir le firepower n’est pas suffisant dans CS, je n’aime pas forcément ce qu’ils font, surtout sur le long terme mais force est de constater qu’ils sont très bons actuellement.”

Il faut dire qu’en l’absence de NAVI, Vitality se plaçait dans le très haut du tableau des prétendants. De quoi poser une certaine pression sur les épaules des joueurs dont les fans n’attendent rien de moins qu’une victoire éclatante. Plus mesuré, apEX avoue que c’est aussi leur objectif pour ces IEM, surtout juste avant le BLAST, mais reconnaît également que G2 joue très bien et que s’il fallait nommer un favori ici, le point serait en leur faveur.

Pour autant, les deux équipes espèrent pouvoir se retrouver à nouveau en finale comme le résume Richard “shox” Papillon :

“Je veux un rematch contre G2 plutôt que NiP. Ce sont des amis et on s’amuse beaucoup contre eux.”

Une complicité bien réelle en dehors de la scène comme on a récemment pu le voir lors de la publication d’une vidéo sur Twitter où l’ambiance entre les joueurs semblait au beau fixe.

ZywOo veut rattraper s1mple en 2022

Après avoir été élu deux années consécutives meilleur joueur du monde par HLTV, Mathieu “ZywOo” Herbaut était lui aussi l’un des joueurs les plus attendus lors de la compétition. Désormais beaucoup plus à l’aise en anglais afin de répondre aux questions, la star de Vitality reconnaît avec simplicité la domination de NAVI et surtout de leur joueur phare, Oleksandr “s1mple” Kostyliev, récent vainqueur du Major de Stockholm face à G2 et du BLAST Premier: Fall Finals 2021 contre Vitality. Un constat qu’il ne cherche pas à nier sans pour autant en faire une fatalité.

“Bien sûr que s1mple est meilleur que moi cette année. J’ai eu une mauvaise année mais je vais tout faire en 2022 pour devenir meilleur. L’année a été particulièrement difficile avec le Covid mais je n’ai aucun problème à le reconnaître.”

Quant à ses ambitions pour l’année prochaine, ZywOo est clair : il veut retourner jouer sur scène, revoir le public, continuer à voyager et on l’imagine facilement, enfin aller chercher ce titre de Major tant attendu.

Reste qu’avant d’en arriver là, Vitality va devoir tout donner ce weekend avant d’enchaîner avec la finale du BLAST, finir l’année sur une bonne note, et passer les fêtes l’esprit serein. Pour suivre tout ça, nous vous donnons rendez-vous sur notre fil rouge en partenariat avec Qallo, pour ne rien manquer des moments les plus marquants de ces IEM Winter 2021.

Chargement...