35 joueurs de CS: GO bannis pour paris truqués après 2 ans d'enquête - Dexerto.fr
CS:GO

35 joueurs de CS: GO bannis pour paris truqués après 2 ans d’enquête

Publié le: 22/Jan/2021 14:24

by Thibaut Vancaeyseele

Partager


35 joueurs de Counter-Strike : Global Offensive ont été bannis par l’ESIC (Esports Integrity Commission), après enquête sur une affaire de paris truqués dans des compétitions domestiques. Les sanctions vont jusqu’à 5 ans de suspension totale.

L’ESIC a confirmé le bannissement de 35 joueurs par un communiqué officiel, le 22 janvier.

Au fil de près de 2 ans d’investigation, la commission en charge de l’intégrité et de l’égalité de l’Esport a enquêté au sein de compétitions australiennes, américaines et plus récemment européennes.

Dans son rapport, ESIC confirme qu’un « total de 35 joueurs ont enfreint le Code anti-corruption administré par ESIC. Ces sanctions s’ajoutent à celles prononcées contre 6 joueurs le 23 octobre 2020. »

Publicité

Ces infractions viennent de paris truqués sur le site australien Ladbrokes. Le bookmaker a d’ailleurs participé à l’enquête d’ESIC.

L’enquête indique notamment que plusieurs joueurs désormais bannis auraient partagé les détails de matchs arrangés, afin que de tierces personnes parient sur ces matchs.

2 joueurs australiens, bannis en octobre dernier, ont vu leur sanctions augmenter à la suite de cette enquête.

Liste complète des joueurs bannis

La liste des joueurs australiens bannis à la suite de cette enquête est longue, et ces joueurs proviennent de différentes structures.

Lire aussi – ZywOo élu meilleur joueur du monde CSGO pour la deuxième fois consécutive

Publicité

On retrouve dans la liste Joel « PEARSS » Kurta, qui a passé 6 mois au sein de Ground Zero en 2020. Le joueur a reçu une suspension de 12 mois, qui pourrait cependant ne pas affecter sa carrière. En effet, le joueur a récemment rejoint Waterbottle, une équipe Valorant.

Andy « Noobster » Zhang, autre joueur de Ground Zero, a également écopé d’une sanction longue durée. ESIC a ainsi suspendu le joueur de 24 ans pour 3 ans de toutes compétitions CSGO.

La plus longue suspension de la liste revient au joueur Wilson « willyks » Sugianto, qui restera pour 60 mois loin de toute compétition.

Publicité

Joueurs bannis

  • Jeremy « motion » Lloyd (Control) ⁠— 12 mois
  • Patrick « falcon » Romano De Sousa (Control) ⁠— 12 mois
  • Johnathan « Del » Sackesen (Lese) ⁠— 12 mois
  • Grayson « vax » Uppington (Overt) ⁠— 12 mois
  • Aidan « meta » Wiringi Jones (Overt) ⁠— 12 mois
  • Kaito « minusthecoffee » Massey (Aftermind) ⁠— 12 mois
  • Mason « msn » Trevaskis (Aftermind) ⁠— 12 mois
  • John « jcg » Grima (Integral Nation) ⁠— 12 mois
  • Isaac « prodigy » Dahlan (Integral Nation) ⁠— 12 mois
  • Billy « beetee » Thomson (Integral Nation) ⁠— 12 mois
  • Kieren « Muzoona » Jackson-Clapper (Integral Nation) ⁠— 12 mois
  • Matthew « zilla » Zdilar (Mako) ⁠— 12 mois
  • James « roflko » Lytras (Vertex) ⁠— 12 mois
  • Damon « damyo » Portelli (LAKERS) ⁠— 12 mois
  • Jak « jtr » Robinson (Rooster 2) ⁠— 12 mois
  • Daniel « rekonz » Mort (R!OT Gaming) ⁠— 12 mois
  • Nicolas « lato » Gullotti (Skyfire) ⁠— 12 mois
  • Marcus « mdk » Kyriazopoulos (really weird) ⁠— 12 mois
  • Joel « pearss » Kurta (Waterbottle, Valorant) ⁠— 12 mois
  • James « jamie » MacPhail (Downfall) ⁠— 12 mois
  • Ioan (Ionica) « bowie » Tuleasca ⁠(Lese) — 12 mois
  • Joshua « joshaaye » Wilson — 12 mois
  • Ryan « kragz » Clarke ⁠(Incept) — 12 mois
  • Roman « matr1kz » Santos (Forbidden) ⁠— 24 mois
  • Cailan « caily » Lovegrove (Aftermind) ⁠— 24 mois
  • Andy « Noobster » Zhang (Ground Zero) ⁠— 36 mois
  • Jayden « foggers » Graham ⁠(Control) — 48 mois
  • Sam « tham » Mitchell (Buckets) ⁠— 48 mois
  • Mate « habbo hotel » Poduje (LAKERS) ⁠— 48 mois
  • Samuel « samy » Jarvis (Caught off Guard) ⁠— 48 mois
  • Daniel « deezy » Zhang (Aftermind) ⁠— 48 mois
  • John « wots » Zhu (Forbidden) ⁠— 48 mois
  • Matthew « jam » Castro (Overt) ⁠— 60 mois
  • Alvin « Gravins » Changgra ⁠— 60 mois
  • Wilson « willyks » Sugianto ⁠(Vertex) — 60 mois

Sanctions modifiées

  • Akram « ADK » Smida (Rooster) — 24 mois (12 mois avant)
  • Daryl « Mayker » May (Ground Zero) — 48 mois (12 mois avant)

Tous les joueurs présents dans ces listes sont autorisés à faire appel. L’ESIC a d’ores et déjà transmis les modalités d’appel à chaque joueur, en plus d’un récapitulatif des charges à leur encontre.

Valve / ESIC / ESEA
L’ESIC et l’ESEA se sont alliés dans une enquête de plus de 2 ans.

Si vous souhaitez découvrir l’enquête entière menée par l’ESIC, ainsi que le détail et les explications des différentes sanctions, nous vous renvoyons vers le rapport complet de la commission.

ESIC a d’ailleurs conclu celui-ci par un message à la communauté CSGO :

« C’est très important que les joueurs professionnels s’abstiennent de parier sur les matchs qui les concernent, afin de préserver l’intégrité de l’environnement esportif à l’international, et empêcher les personnes nuisibles à cet environnement de tirer parti de notre sport. »

Publicité

Lire aussi – PGL annonce le prochain Major de CS:GO à 2 millions de dollars en Suède

Ce n’est pas la première fois que la scène compétitive CSGO est ébranlée par une affaire de la sorte. Si ESIC établit un travail considérable pour freiner ces exactions, il est important qu’elles cessent au plus vite, afin de garder une scène esportive stable et agréable à suivre.