xQc réalise une interview terrifiante d’un hacker dans Warzone

Martin Thibaut
Warzone HackActivision

Le streameur Twitch xQc a confronté et exposé un hacker de Warzone en direct. Cette confrontation s’est rapidement transformée en une interview édifiante, mais sinistre pour le futur de Warzone.

Warzone est victime de la triche depuis longtemps. Le pire étant dans tout ça que rien de concret ne semble être fait pour combattre le problème.

Lors d’un stream récent xQc a été la cible d’un de ces tricheurs. Mais au lieu de quitter le jeu et de refaire la queue, xQc a décidé de discuter avec le hacker qui regardait son stream. Cette situation  a donné lieu à une sorte d’interview très étonnante.

L’article continue après la publicité

Une interview qui ne présage rien de bon pour Warzone

xQc a encouragé le hacker à lui montrer ce qu’il pouvait faire avec son logiciel de triche. Il l’a donc observé et a vu le tricheur sécuriser des frags à travers les murs sans même regarder où il tirait.

“Donc, c’est un hack comme celui qui était dans Overwatch appelé Magic Bullet. Il fonctionne de la manière suivante : vous pouvez tirer même si vous ne regardez pas votre cible. Si vous êtes assez proche, vos tirs vont faire mouche et on aura l’impression que vous n’hackez pas”, a expliqué xQc, mettant en avant ses propres connaissances.

L’article continue après la publicité

Inscrivez-vous gratuitement à Dexerto et recevez:
Voir moins d'annonces|Mode sombre|Offres sur les jeux, la télévision et les films, et la technologie

Malgré tout l’interview était loin d’être terminée. Le hacker a répondu à de nombreuses questions de xQc en tirant des balles sur les murs pour former des mots. Ceci a donné lieu à une sorte de séance de questions-réponses intercalée extrêmement originale.

D’après le hacker de Warzone, s’il leur arrivait d’être bannis, ce n’était jamais définitif. De plus, xQc a même fait admettre au joueur que ses hacks ne lui avaient coûté que 20 dollars. Un prix absolument dérisoire.

Quant à savoir comment il a pu éviter les bans d’IP ou hardware, le pirate a également expliqué cela. “VPN Spoofer”, a-t-il écrit avec ses balles.

L’article continue après la publicité

Il semble très improbable qu’Activision parvienne à maîtriser le problème de triche dans Warzone. En tout cas dans un avenir proche, étant donné l’état dans lequel se trouve le jeu depuis si longtemps.

Rubriques connexes

À Propos De L’Auteur

Martin Thibaut est un rédacteur web passionné de jeux vidéo. Ex-joueur de haut niveau de LoL il apprécie particulièrement WoW, Overwatch et Apex. Sa devise : Tout cramer pour repartir sur des bases saines. Vous pouvez contacter Martin à cette adresse : [email protected]