Pourquoi l’anti-cheat de Warzone est si peu efficace ?

Anti-cheat sur WarzoneActivision

Depuis la sortie de Call of Duty: Warzone, les tricheurs et hackers sont de plus en plus présents. Comment Activision tente de régler le problème ?

La triche est un énorme problème dans Warzone. Un souci qui fait couler de l’encre au sein de la communauté CoD et qui inquiète beaucoup de joueurs.

Les cheaters se sont répandus sur le Battle Royale au point qu’en croiser un est devenu presque normal. Entre les aimbots qui permettent de headshot instantanément la cible aux wall-hacks qui donne une vision parfaite sur les ennemis dans le secteur, il est devenu tristement simple de contourner les règles les plus basiques de Warzone.

L’article continue après la publicité
Cheat sur WarzoneActivision
Certains tricheurs n’ont aucun scrupule à utiliser leur cheat en plein stream.

Tous les joueurs ont déjà vécu la frustration de tomber face à un cheater. Mais comment les développeurs tentent de régler le problème ?

Est-ce que Warzone a un système anti-cheat ?

Si beaucoup de joueurs semblent convaincus que les développeurs ne font rien pour contrer les tricheurs, c’est pourtant faux.

Warzone dispose bien d’un système anti-triche, bien que le fonctionnement de ce dernier soit resté un secret total. Nous ne savons donc pas comment les cheaters sont détectés, ni à quelle vitesse les comptes sont bannis.

Si une chose est sûre, c’est que ce système bannit bel et bien des joueurs. En octobre 2020, Infinity Ward annonçait que 200 000 comptes avaient été bannis pour triche sur Warzone et Modern Warfare.

L’article continue après la publicité

On sait de source sûre que de nombreux autres joueurs ont été sanctionnés depuis, même si les développeurs n’ont pas communiqué le nombre total de comptes suspendus.

Des bans inutiles ?

Avec Warzone, la saga Call of Duty se frotte à un problème inédit pour la franchise. Le jeu est gratuit, et bannir un compte n’est en rien un sanction “définitive”.

En effet, il est très facile pour un joueur de recréer un compte et de recommencer immédiatement à tricher. Un cheater annonçait d’ailleurs fièrement sur Twitch qu’il n’avait pas peur d’un ban, puisqu’il lui suffirait “d’aller sur un autre compte”.

L’article continue après la publicité


Si la triche parasite les parties amateures de Warzone, les cheaters se retrouvent aussi en compétition. Même dans des tournois de très haut niveau, des cas de triche ont été reportés. C’est l’avenir de Warzone en tant que jeu compétitif qui en pâti, et Activision semble dépourvu de solution pour l’instant.