Call of Duty

La meilleure classe pour quickscope dans Black Ops Cold War

Publié le: 25/Nov/2020 17:23

by Paul Fouillade

Partager


Si les snipers ont un peu perdu de leur superbe avec Black Ops Cold War, il est toujours possible d’effectuer de magnifiques quickscopes avec quelques accessoires. Voici la meilleure classe pensée pour le quickscope et vos futurs clips afin frimer devant vos amis.

Les premiers Call of Duty, c’est peu de le dire, étaient assez chiches en termes d’accessoires pour vos armes. Chaque catégorie possédait une poignée d’équipements et on comprend le chemin parcouru depuis avec les douzaines d’accessoires proposés par Black Ops Cold War et ses modifications uniques pour toutes les armes.

Publicité

Que ce soit pour mettre sur pied un sniper fait pour tenir une position ou pour faire du quickscope et terroriser vos adversaires, c’est largement possible grâce aux nombreuses modifications offertes par l’arsenal du jeu.

Le quickscope est aussi craint que connu pour sa capacité à détruire des lobby lorsqu’un maître en la matière est à l’œuvre. Souvent considéré comme trop puissant, le fait de quickscope est aussi impressionnant à regarder qu’à subir. Si vous aussi vous cherchez à y recourir mais ne savez pas vraiment par où commencer, voici un petit guide pour vous y aider.

Retrouvez ci-dessous la classe optimale pour le quickscope dans Black Ops Cold War.

La meilleure classe pour le quickscope avec le Pelington 703

BOCW Pelington 703 Treyarch quickscope
Treyarch
Le Pelington permet de quickscope plus vite que n’importe quel autre sniper.
  • Bouche : Stabilisateur .308
  • Canon : Equipe Tiger 26.5″
  • Chargeur : Chargeur de 7 cartouches
  • Poignée : Revêtement élastique des troupes aéroportées
  • Crosse : Appui Raider

Tout d’abord et avant de rentrer dans le vif du sujet, le choix de votre sniper est primordial. Si le LW3-Tundra est une option très efficace, le Pelington 703 est légèrement meilleur dans presque tous les domaines. De la vitesse à la précision, c’est l’arme qu’il vous faut pour réaliser de rapides et mortels quickscopes.

Publicité

Contrairement aux puissantes classes de fusils d’assaut, vous n’aurez ici pas besoin de la carte Joker « As de la gâchette » pour profiter du potentiel du Pelington. Cinq accessoires sont suffisants pour ce build particulier. A la place, préférez utiliser Hors-la-loi afin de transporter avec vous une autre arme de votre choix comme par exemple une MP5, toujours aussi efficace malgré son nerf en combat rapproché.

Tout d’abord, le Stabilisateur .308 est idéal pour conserver le contrôle de votre arme. Alors que les autres accessoires de bouche peuvent augmenter les stats de l’arme, cela se fait au prix d’une grosse perte d’ADS et c’est bien là, la dernière chose que vous souhaitez perdre pour une classe de quickscope.

Vient ensuite le canon Equipe Tiger 26.5″. Il s’agit du seul canon qui procure un bonus aux dégâts sans grosse contrepartie vis-à-vis de l’ADS. Lors que vous faites du quickscope, le temps de passage du sprint au tir est également vital. De plus, l’appui Raider est absolument parfait pour ce build de sniper.

Black Ops Cold War Pelington 703 Treyarch
Treyarch
Il s’agit sans doute là du build ultime pour quickscope dans Cold War.

Histoire de fignoler le tout, le Revêtement élastique des troupes aéroportées est vite indispensable même s’il vous faudra passer un peu de temps à monter les niveaux pour le débloquer. Pour le cinquième et dernier emplacement, deux choix s’offrent à vous. D’un côté le Chargeur 7 cartouches pour en améliorer la taille et enchaîner les kills. De l’autre, un Laser à visée stable qui offre une belle opportunité si vous êtes également adepte des tirs au jugé.

Publicité

Quant aux Atouts, à vous de les choisir à l’envie même si Fantôme est presque obligatoire pour votre troisième emplacement. Avec cette classe, vous pourrez vous mettre à viser en un clin d’œil pour oblitérer vos cibles.

Call of Duty

Sur Warzone une nouvelle vague de ban s’abat sur les tricheurs

Publié le: 23/Fév/2021 17:34

by Martin Thibaut

Partager


Les développeurs de Warzone, Raven Software, ont confirmé qu’ils avaient lancé une autre grande vague de ban. Elle concerne les joueurs qui avaient triché et utilisé des logiciels tiers dans le battle royale avant la saison 2.

Depuis sa sortie en mars dernier, Warzone s’est consolidé avec Apex Legends et Fortnite comme l’une des offres de premier plan sur le marché du battle royale.

Publicité

Le jeu devient de plus en plus complet, mais un gros problème est apparu: la triche. Les wallhacks, aimbots, ainsi que les autres bugs et exploits sont légion sur Warzone.

Une chose dont les fans se plaignent, à juste titre, de plus en plus finissant même parfois par se détourner de Warzone. Les développeurs ont donc lancé suite à cet exode un mouvement pour débarrasser des tricheurs, déployant de grandes vagues de ban à différents moments.

Publicité
Warzone à la troisième personne
Activision
Malgré la popularité de Warzone, les tricheurs et les bugs sont toujours légion à Verdansk.

Début février, les développeurs ont lancé des vagues de ban qui aurait éliminé plus de 60000 tricheurs.

La question d’un anti-cheat stable et effectif plane toujours, malheureusement aucune avancée conséquente n’ont été publiées par les développeurs à ce niveau.

« Nous avons dit qu’il y en aurait plus … Une autre nouvelle vague de ban a été lancée sur #Warzone », ont tweeté les développeurs le 22 février, sans donner à nouveau le montant exact du nombre de tricheurs qui avaient été touchés.

Publicité

Bien sûr, la nouvelle ravit les joueurs, mais il y a des choses que beaucoup aimeraient voir changer. Il y a encore des plaintes concernant des armes surpuissantes, des accessoires trop puissants et différents autres bugs dans le jeu.

Il reste à voir si ces vagues de ban vont continuer maintenant qu’il y en a eu trois en deux semaines. Ou si un système automatique efficace est mis en place pour gérer la situation.