Rainbow Six

La communauté Rainbow Six soutien l'idée d'un rework du système de ban

by Paul Fouillade
Ubisoft

Partager


Les joueurs de Rainbow Six Siege se sont ralliés derrière la proposition du caster, Parker "Interro" Mackay, de repenser le système des bans qui permettrait de "protéger" un opérateur tout en retirant la limite des attaquants-défenseurs.

Avec plus de 50 opérateurs dans le jeu, chaque personnage apportant ses propres spécificités à chaque carte, les bans sont devenus un élément central du gameplay de Rainbow Six depuis leur introduction en 2018.

Advertisement

Des parties classées aux matchs professionnels, être capable de retirer des opérateurs gênants a permis d'améliorer l'expérience de jeu tout en forçant les équipes à revoir leurs stratégies.

Le système actuel des bans dans R6 Siege permet à chaque équipe de bannir un attaquant et un défenseur chacune. Au total cela fait donc 4 opérateurs qui sont retirés du jeu complètement. Les équipes peuvent aussi choisir de ne pas faire de ban, même si dans les faits c'est rarement le cas et n'est pas conseillé en matchmaking.

Advertisement

systèmes de ban Rainbow Six Siege
Ubisoft
La système actuel des bans sur R6S permet de retirer jusqu'à 4 opérateurs de chaque partie.

Cependant, le nombre grandissant d'opérateurs et le peu de diversité de la meta ces derniers temps ont donné l'idée au commentateur et créateur de contenu, Interro, d'imaginer un nouveau système de ban qui a rapidement piqué la curiosité de la communauté.

Ce modèle retravaillé, tel que décrit par Interro, donnerait aux équipes une chance de sauver les opérateurs qu'elles voudraient absolument jouer, sans les forcer à en bannir un de chaque côté à chaque fois.

"Retirez l'obligation selon laquelle les bans doivent être divisées entre attaquant/défenseurs et laissez les équipes bannir n'importe quel opérateur", a-t-il déclaré. "De même, laissez les équipes 'protéger' un opérateur après la première phase de ban".

Advertisement

Le système de ban d'Interro permettrait ainsi aux équipes de sauver certains opérateurs qu'ils souhaitent absolument jouer, ce qui voudrait dire que des personnages comme Mira, Echo et Maverick pourraient être vus plus souvent dans les parties professionnelles.

Cependant, cela pourrait également déséquilibrer certaines maps si les joueurs arrivaient à bannir 4 opérateurs d'un certain côté.

"Je pense que cela pourrait ouvrir une plus grande variété de style de jeu pour certaines cartes. Cela pourrait également avoir beaucoup d'influence sur le fait qu'une carte devienne meta en attaque ou en défense."

Advertisement

L'idée a rapidement été saluée par la communauté et certaines figures de la scène professionnelles sont même venues y ajouter leurs propres idées. A l'image de l'entraîneur des Fnatic, Jayden "Dizzle" Saunders qui a suggéré que les joueurs puissent protéger certains opérateurs avant qu'ils ne soient bannis.

Ce ne sont pas les seuls changements réclamés par la communauté. Une pétition visant à retirer le système des 6 picks pour les pros a également gagné du terrain et des joueurs comme Davide "FoxA" Bucci ou l'entraîneur G2 Kevin "Sua" Stahnke y ont apporté leur soutien.

"Si les bans fonctionnaient [comme le propose Interro], alors oui !" déclarait ainsi le coach des doubles champions du Six Invitational.

Alors que le prochain Six Invitational est tout proche et que la onzième saison professionnelle a déjà débuté, il y a peu de chance que de tels changements arrivent en plein milieu.

Cependant, avec l'arrivée de l'Année 5 et de la Saison 12 de la Pro League, il n'est pas impossible qu'une refonte du système des bans soit mise sur pied et devienne une réalité.