Pokémon

Le boycott de Pokémon Épée et Bouclier n'a pas eu l'effet escompté

par Paul Fouillade
Game Freak

Partager


A l'approche de la sortie de Pokémon Épée et Bouclier, les menaces de boycott s'étaient propagées sur Internet. Plusieurs semaines après le constat est sans appel.

La première annonce de Pokémon Épée et Bouclier a sans aucun doute créé une réaction inégalée de la part de la communauté en comparaison avec n'importe quel autre volet de la licence. En effet il s'agissait de la première Génération à faire ses armes sur la Nintendo Switch, un portage très attendu par les fans.

Ajoutez à cela un nouveau monde à explorer, de nouvelles fonctionnalités, notamment portées par la mécanique des Antres et des Dynamax et vous aviez tous les ingrédients pour un futur succès commercial.

Cependant les attentes des joueurs ont rapidement été douchées à l'annonce de la disparition du Pokédex National. Si vous suivez un minimum l'actualité de Pokémon, vous avez très bien pu constater les terribles retombées de cette révélation, des réactions auxquelles même Game Freak ne s'attendait pas.

Publicité

disparition pokédex national pokémon épée et bouclier
Game Freak
L'annonce de la disparition du Pokédex National avait rendu furieux une partie des fans

Le boycott en signe de protestation

Les fans de Pokémon se sentent si attachés à la licence et au principe de "tous les attraper" que peu après cette annonce, une part non négligeable de cette communauté a commencé à s'organiser afin de préparer un boycott des jeux. Maintenant, que ces joueurs soient ou non allés au bout de leurs convictions reste à déterminer.

Publicité

A l'origine, le but de ce boycott était d'enseigner à Game Freak une leçon, de leur montrer que c'est grâce à la communauté que le studio pouvait sortir des jeux Pokémon. Qu'ils aient alors eu raison ou auraient dû se contenter de ce que Game Freak avait à leur proposer fait encore débat au sein des joueurs.

Quoi qu'il en soit, en affichant leur volonté de ne pas acheter le jeu et en incitant les autres à suivre ce mouvement, cette part de la communauté reprochait à Game Freak de ne pas avoir assez pris en compte les avis et besoins des joueurs. Après tout, quand il s'agit de l'industrie du jeu vidéo, il n'y a rien de pire pour une compagnie que d'essuyer de mauvaises ventes pour un jeu.

Publicité

cover pokémon première génération, bleu, rouge jaune
The Pokémon Company
Encore aujourd'hui, aucun jeu de la licence n'approche des ventes totales de la Première Génération

Les records de vente de Pokémon Épée et Bouclier

Ce boycott semble pourtant avoir été un énorme échec. Malgré les controverses et les critiques, les deux jeux se sont très bien vendus et ont battu des records.

Le célèbre magazine Famitsu a ainsi partagé que depuis la sortie en novembre des deux versions de cette Génération, celles-ci ont été en tête des ventes au Japon pendant neuf semaines consécutives. Lors de la dixième, le jeu s'est classé troisième des ventes hebdomadaires.

Publicité

Globalement, il se serait vendu près de 3.5 millions d'unités, dépassant ainsi Splatoon 2. Ces ventes ne tiennent compte que du Japon et ne permettent pas encore d'estimer les chiffres dans le monde. Néanmoins on devrait facilement dépasser les chiffres de vente de Pokémon Let's Go qui s'était vendu à 11.28 millions d'unités.

Cela démontre à quel point la franchise Pokémon est toujours aussi populaire dans le monde. Les tentatives de boycott auraient même pu avoir l'effet inverse, informant les joueurs lambda de l'arrivée d'un nouveau jeu.

Publicité

Alors que Game Freak vient d'annoncer la sortie très prochainement de deux DLCs en 2020, il semblerait que les détracteurs de Pokémon aient encore du chemin à parcourir avant d'arriver à leurs fins.