League of Legends

Top 5 des joueurs français qui ont marqué la scène pro de League of Legends

par Cyril Pomathiod

Partager


De tout temps, des joueurs français ont performé au plus haut niveau sur League of Legends. Dans cet article, on passe en revue les 5 joueur français qui ont le plus marqué LoL

Pierre “Steeelback” Medjaldi

Twitter
Twitter
Steeelback a fait une reconversion réussie au poste de support

Publicité

Bien connu de la scène League of Legends française, Steeelback a bâti sa renommée en 2015 en entrant au top niveau européen par la grande porte. Suite au départ de Rekkles, notre petit français jusqu’alors quasiment inconnu avait un sacré défi à relever : être un carry AD solide et consistant pour contrebalancer le jeu explosif de Reignover et Huni, les deux génies coréens de l’équipe.

Et le succès fut au rendez-vous ! Steeelback s’imposa comme la valeur sûre de cette équipe au côté de YellOwStaR. Malheureusement, le rêve ne dura qu’un split puisque Rekkles revint la queue entre les jambes de son expérience désastreuse avec la structure Elements.

Pendant plusieurs années, Steeelback écuma les équipes LCS de bas de tableau avant de rejoindre l’équipe LDLC en LFL, où il occupe désormais le rôle de support. Une reconversion réussie puisque LDLC a survolé la compétition en 2019 !

Publicité

Steven “Hans Sama” Liv

Twitter
Twitter
Hans Sama a eu une année difficile avec Misfits

Hans Sama est un véritable prodige ! Respecté pour ses mécaniques irréprochables et particulièrement craint pour son Draven, il a énormément fait parler de lui en LCS. Fidèle à la structure Misfits depuis 2016, il s’est rapidement imposé comme l’un des joueurs européens les plus talentueux à son poste.

Publicité

Malheureusement, son talent indiscutable ne s’est jamais vraiment ressenti sur les résultats de l’équipe, plutôt habituée au milieu de tableau.

Après une saison 2019 catastrophique, on en oublierait presque Misfits et Hans Sama. Mais à seulement 20 ans, il ne fait aucun doute que ce jeune prodige trouvera un moyen de hisser à nouveau son redoutable Draven jusqu’aux sommets de la LEC.

Publicité

Lucas “Cabochard” Simon-Meslet

Twitter
Twitter
Cabochard, toujours fidèle à Vitality !

Le plus français des joueurs français, c’est incontestablement Cabochard. Cet incontournable toplaner fait preuve d’une fidélité exemplaire pour son équipe - française évidemment - Vitality.

Publicité

Cabochard a joué 8 splits sous le maillot jaune et noir, et a toujours figuré parmi les joueurs européens les plus respectés à son poste. Véritable moteur de Vitality, il endosse d’ailleurs le rôle de shotcaller, pourtant souvent occupé par les supports et les junglers.

S’il n’a jamais connu la consécration européenne, Vitality et lui ont tout de même marqué les LCS et LEC par leur style de jeu explosif et imprévisible. On espère voir Cabochard finalement atteindre le haut du tableau, à la place qu’il mérite amplement.

Paul “sOAZ” Boyer

Twitter
Twitter
sOAZ, l'un des joueurs les plus expérimentés au monde

sOAZ est la définition même du vétéran. Il était déjà présent sur la scène compétitive de League of Legends en 2011, et pas en tant que simple figurant. Avec l’écurie française aAa, il s’est hissé jusqu’à la finale de la saison 1 des Worlds où il a chuté contre sa future équipe, Fnatic.

Il connaîtra le succès avec Fnatic, puis avec Origen avant de ré-enfiler son maillot  qu’il ne quittera qu’après avoir atteint la finale des Worlds 2018. Avec un palmarès bien trop long pour remplir son CV, sOAZ est un incontournable absolu de la scène League of Legends européenne.

Malheureusement, son année 2019 sous les couleurs de misfits fut un véritable fiasco. L’équipe titulaire dont il faisait partie finira même par se faire remplacer par l’équipe académie tant les performances du roster principal étaient décevantes.

Mais sOAZ n’en est pas à sa première désillusion. Si notre seigneur des baguettes nous a prouvé quelque chose au fil des années, c’est qu’il sait se sortir des mauvaises passes et on espère le revoir très vite au plus haut niveau européen !

Bora “YellOwStaR” Kim

Red Bull
Red Bull
Support d'exception puis coach à succès... YellOwStaR est une légende !

Le parcours professionnel de YellOwStaR est intimement lié à celui de sOAZ puisque les deux joueurs ont connu la gloire sous le même maillot à plusieurs reprises.

Néanmoins, YellOwStaR a un petit quelque chose en plus : cette reconversion d’AD carry à Support en 2013, qui a permis à Fnatic d’incorporer le jeune mais déjà talentueux Rekkles. Dire que ce changement de poste a été une réussite serait presque réducteur. 

YellOwStaR, en endossant la lourde responsabilité de capitaine et shotcaller de Fnatic, a mené l’équipe à son apogée : ce summer split 2015 que Fnatic a écrasé avec 18 victoires pour 0 défaites.

Suite à cette domination régionale, Fnatic et YellOwStaR partirent à la conquêtes des worlds pour finalement chuter en demi finale, après un magnifique parcours, contre les KOO Tigers de Smeb, sans doute le meilleur joueur au monde cette année là.

Néanmoins, YellOwStar aura laissé son empreinte en Europe, et aura contribué à forger l’une des périodes les plus glorieuses de la légendaire écurie Fnatic.

Depuis 2016, Bora a raccroché son maillot pour se pencher sur une carrière de coach. En 2019, son équipe LDLC a remporté les deux splits de la saison, mais aussi les deux phases de playoff de la LFL. La success story continue !