Fortnite Apex FIFA Call of Duty Autres Jeux E-Sport Divertissement Dexerto TV Films/Séries Contact
 
League of Legends • 29/09/19

League of Legends : le Faker Killer, PawN prend sa retraire à cause de troubles mentaux

League of Legends : le Faker Killer, PawN prend sa retraire à cause de troubles mentaux
akshonesports.com

Heo "PawN" Won-seok, aussi surnommé le Faker Killer vient d'annoncer avoir officiellement pris sa retraite de la scène compétitive de League of Legends. A 22 ans et après plusieurs tentatives pour se soigner, le joueur sud-coréen renonce à son clavier et tire sa révérence dans un communiqué émouvant.

Publicité

Surnommé le "Faker Killer" au début de sa carrière, PawN vient donc de mettre officiellement un terme à sa carrière en tant que joueur professionnel. Avec un palmarès bien remplit, PawN laisse derrière lui les Kingzone DragonX pour lesquels il jouait cette saison malgré une pause prolongée depuis le 29 mai dernier.

Souffrant de troubles obsessionnels compulsifs, PawN a plusieurs fois été obligé de mettre sa carrière à l'arrêt pour tenter de surpasser sa maladie.

Publicité

Pawn, Samsung White
C'est en 2014 que PawN était entré dans l'histoire en remportant les Worlds au sein des Samsung White

Malheureusement, le champion du monde en 2014 a expliqué dans un communiqué qu'en dépit des traitements, des thérapies et des bons moments, il devait raccrocher.

Vainqueur des Worlds en 2014 avec les Samsung White, puis du premier MSI en 2015 suivi de multiples titres en Chine avec EDG, le palmarès de PawN le classe parmi les meilleurs de sa catégorie. Connu pour sa posture atypique et son écran complètement décalé par rapport à lui, PawN a souffert de problèmes de dos tout au long de ces dernières années.

Publicité

PawN
PawN était connu pour adopter des postures atypiques lorsqu'il jouait

Si son installation peu conventionnelle semblait intrigante pour les autres, c'est surtout devenu pour lui un véritable calvaire au quotidien. Un parcours qu'il retrace dans son communiqué.

A 22 ans, PawN disparaît donc du monde de l'esport, ou du moins de la scène. Avec une telle expérience, il pourrait aisément apporter son savoir-faire et ses connaissances à des équipes du monde entier. Pour autant il n'est pas non plus impossible qu'il coupe tous les ponts avec ce milieu afin de peut-être trouver une solution définitive à son état.

Publicité

Bonjour, c'est Heo "PawN" Won-seok.
Je suis désolé d'avoir mis aussi longtemps à faire ce communiqué.
Je suis désolé pour le staff de KING-ZONE DragonX, les joueurs et les fans qui ont cru en moi en 2019.
Je suis désolé, c'est tout ce que je peux dire...
J'ai dû prendre une pause à cause d'un trouble obsessionnel compulsif.
J'ai été frappé par ce problème en 2018, je ne pouvais plus jouer au jeu si mon setup n'était pas exactement comme je le voulais. J'ai suivi une thérapie, je suis allé en hôpital psychiatrique, et rien n'a fonctionné. J'ai commencé à penser à la retraite jusqu'aux Worlds 2018. A ce moment, j'avais trouvé un setup qui me convenait. Je pensais que tout était OK, j'ai commencé à jouer avec KING-ZONE et j'ai terminé le Spring Split sans problèmes.
Mais quand le Summer Split est arrivé, je ne pensais pas que ce problème me toucherait encore. Il est revenu une nouvelle fois, encore plus brutalement.
Je suis désolé d'avoir été un poids pour l'équipe et d'avoir déçu les fans.
Je ne crois pas que je puisse continuer à être joueur professionnel.
Merci à chacun d'entre vous de m'avoir soutenu jusqu'ici.

En France, selon la Fédération pour la Recherche sur le Cerveau, les TOC toucheraient de 2 à 3% de la population et serait la 4e pathologie psychiatrique la plus fréquente. Un problème majeur de santé souvent minimisé mais qui se déclare souvent avant l'âge de 25 ans et qui ruine la vie et la santé de milliers de personnes, parfois sans qu'elles ne s'en rendent compte.

Avec le départ de PawN, et sa déclaration, on peut espérer un meilleur suivi des joueurs sur la scène compétitive afin de prévenir à l'avenir que d'autres jeunes subissent le même parcours.

Lire plus sur :
esport, League of Legends