Fortnite Apex FIFA Call of Duty Autres Jeux E-Sport Divertissement Dexerto TV Films/Séries Contact
 
League of Legends • 03/04/19

5 choses à retenir du Spring Split de la LEC

5 choses à retenir du Spring Split de la LEC
Riot Games

La saison régulière du Spring Split LEC s'est terminée les 15 et 16 mars dernier avec la qualification de six des nouvelles franchises européennes pour les Playoffs.

Cette première saison franchisée en Europe s'est avérée être une totale réussite avec de nombreuses histoires à la clé. Voici les cinq choses qu'il faut absolument retenir de cette saison régulière du Spring Split LEC.

5. Kia sponsorise la LEC

Kia sponsorise la LEC

Kia Motors est devenu le sponsor principal de la LEC pour sa première saison avec notamment une création de contenu autour de l'équipe Fnatic, les champions en titre. Ce fut un accomplissement majeur pour le championnat européen de League of Legends d'accueillir une marque non-endémique comme Kia.

4. Nouvelles franchises, mauvais classements

Nouvelles franchises, mauvais classements

Deux des quatre nouvelles franchises de la LEC ont terminé aux dernières places du classement final : Excel Esports et Rogue. Les équipes ont connu leurs débuts dans la LEC, mais ils comprennent des joueurs qui participaient déjà aux LCS EU dans le passé.

Ces équipes ont souffert le même destin qu'OpTic Gaming et que les Golden Guardians lors de leurs premières saisons en LCS NA. Elles vont désormais essayer de se remobiliser et de procéder aux changements nécessaires.

3. L'équipe superstar de Misfits n'a pas été aussi dominante qu'attendu

L'équipe superstar de Misfits n'a pas été aussi dominante qu'attendu

Après l'annonce de la création de sa franchise, Misfits Gaming a cassé sa tirelire pour s'offrir les services du top laner Paul 'sOAZ' Boyer, du support Kang 'GorillA' Beom-hyeon et du mid laner Fabian 'Febiven' Diepstraten. Mais ce paris n'a pas été aussi payant que ce à quoi beaucoup d'observateurs s'attendaient.

A l'approche de la dernière semaine de la saison régulière les Misfits affichaient ainsi un bilan de 7 victoires et 9 défaites, ce qui compromettait déjà leurs chances de voir les Playoffs avant même leurs derniers matchs contre Splyce et G2.

2. Fnatic refuse d'abdiquer

Fnatic refuse d'abdiquer

En position de doubles champions d'Europe en titre et de vice-champions du monde en titre, beaucoup voyaient déjà Fnatic continuer sa magnifique série malgré la perte de Rasmus 'Caps' Winther en partance pour G2 Esports à l'entre-saison. Un départ en 1-5 lors des trois premières semaines a causé une panique générale dans l'équipe. Mais il fut suivi de 8 victoires pour seulement 2 défaites, ce qui a permis aux Fnatic de se replacer idéalement en vue des Playoffs.

1. G2 Esports est toujours aussi impressionnant

G2 Esports est toujours aussi impressionnant

Achetez un mid laner à votre rival et mettez votre mid laner sur la bot lane. Voilà une recette miracle à laquelle personne ne croyait lorsqu'elle fut pour la première fois proposée.

Mais les G2 Esports ont prouvé à leurs détracteurs qu'ils avaient tort en affichant un bilan de 13-3 à la fin des huit premières semaines de compétition. Cette équipe a encore un long chemin à parcourir avant le titre du Spring Split, mais c'est clairement la direction qu'ils sont en train de prendre.

"Driving Your Game" Award

Un "Driving Your Game" Award spécial est attribué à Origen pour son retour au meilleur niveau de la scène européenne de League of Legends.

La structure avait quitté la scène il y a quelques années, laissant les fans avec un goût amer dans la bouche étant donné que leurs talents Jasper 'Zven' Svenningsen et Alfonso 'Mithy' Aguirre Rodriguez étaient partis vers de nouveaux horizons.

Désormais de retour dans la LEC en tant qu'équipe franchisée, sous l'égide de RFRSH, la maison-mère de la célèbre équipe CS:GO Astralis, Origen est plus que jamais de retour.

Lire plus sur :
LEC