Jeux Vidéo

La Chine instaure un couvre-feu pour les mineurs concernant les jeux vidéo

par Isabelle Thierens
Pixabay

Partager


Dans la continuité de leur lutte contre l'addiction aux jeux vidéo des adolescents, la Chine vient de mettre en place, entre autres, un couvre-feu. Dorénavant, les mineurs n'auront plus le droit de jouer aux jeux vidéo de 22h00 à 8h00.

Depuis quelques temps, la Chine a mis un place différentes mesures visant à lutter contre l'addiction aux jeux vidéo des adolescents.

Au mois de juillet 2019, LA Times avait rendu public un rapport selon lequel les autorités chinoises auraient mis la pression à différents studios de développement pour qu'ils mettent en place des outils pour réguler le temps passé sur les jeux vidéo par les joueurs chinois.

Publicité

Le rapport indiquait que les outils mis en place "forçaient" les joueurs à s'arrêter au bout de 2 heures de jeu par le biais de pénalités en jeu.

Dans la lignée, Riot, l'un des studios concernés, aurait envisagé de mettre en place des avertissements pour les joueurs qui dépasseraient les 2 heures de jeu, mais aussi de ne pas les autoriser à jouer la nuit.

Publicité

Riot
Riot

Des mesures draconiennes mises en place

Si cela avait pu sembler impensable à ce moment donné, aujourd'hui il semble que ce soit devenu une réalité.

Publicité

Pékin vient de mettre en place des mesures radicales pour les joueurs de jeux vidéo de moins de 18 ans. Les mineurs n'ont plus l'autorisation de jouer aux jeux vidéo entre 22h00 et 8h00, mais ce n'est pas tout.

Ils n'ont également plus la possibilité de jouer plus de 90 minutes d'affilée par jour, et ils ne pourront pas dépenser plus de 400 yuans par mois en jeu, soit 53 euros environs (200 yuans pour les moins de 16 ans).

Les studios de développement ont bel et bien reçu des consignes visant à adapter leurs jeux pour qu'ils ne favorisent pas d'addiction.

Publicité

La Chine a les jeux vidéo dans le collimateur

Alors que la Chine s'est imposée depuis ces dernières années en temps que premier marché mondial du jeu vidéo, le gouvernement chinois a décidé de mettre le holà.

Publicité

À présent, les adolescents n'auront quasiment plus la possibilité de jouer aux jeux vidéo en semaine au vu de la place que prend déjà leur scolarité dans leur vie, ce qui constituera notamment un énorme frein pour les personnes qui auraient voulu s'orienter vers l'e-sport avant leur majorité.

Les autorités chinoises ne comptent d’ailleurs pas s'arrêter là et ils visent l’interdiction des jeux sexuellement explicites, des jeux de hasard ou encore des jeux jugés trop violents.