Gabe Newell fondateur de Steam : "les NFT ne passeront pas" - Dexerto.fr
Jeux Vidéo

Gabe Newell le fondateur de Steam : “les NFT ne passeront pas”

Published: 27/Feb/2022 20:10

by Martin Thibaut

Share


Gabe Newell, de Valve, a expliqué pourquoi la plateforme Steam a interdit les jeux contenant des NFT et la technologie blockchain.

L’intégration des NFT (Non-Fungible Tokens) dans les jeux a suscité des réactions largement négatives. Et ce alors que des titans de l’industrie comme Square Enix et Take Two continuent d’explorer des méthodes pour les utiliser dans les jeux.

Les NFT ont gagné la faveur de divers influenceurs et créateurs de contenu. La barrière entre investissement légitime et arnaque est donc devenue de plus en plus floue. Dans ce cadre, le cofondateur et président de Valve, Gabe Newell, a expliqué pourquoi Steam a interdit les jeux avec NFT et l’intégration de crypto-monnaies sur la place de marché Steam.

Advertisement

Rockstar Games
Malgré les plaitnes des fans GTA 6 pourrait bien voir des NFT en jeu.

Gabe Newell veut maintenir Steam à l’écart de la scène NFT “frauduleuse”

S’adressant à James Archer de Rock Paper Shotgun, Gabe Newell a déclaré “à un moment donné, Steam acceptait les cryptocurrencies pour les paiements. Et il s’est avéré que cela rendait les clients furieux. Il y avait le problème de la volatilité : vous ne voulez pas que votre tarification varie lorsqu’elle est ancrée sur les salaires des gens.”

Newell estime que la scène NFT est composée “d’activités criminelles et de beaucoup de comportements frauduleux”, et ne sont “pas des gens avec qui vous voulez vraiment faire des affaires”.

L’utilisation de la crypto-monnaie semblait être plus de tracas que cela ne valait la peine pour Steam et ses clients. Newell, commentant sur la confusion que provoquait ces crypto-monnaies : “Pourquoi ai-je dépensé 497 dollars un jour pour acheter un jeu, et le lendemain j’ai dépensé 47 cents, que se passe-t-il ici ? La volatilité est une mauvaise chose dans un market place. C’était un problème, cette sorte de volatilité créait plus de problèmes pour nos clients que l’intérêt d’avoir la possibilité d’utiliser des crypto-monnaies.”

Advertisement

Steam a enregistré hier un record de fréquentation
Steam
Steam a donc choisis de ne pas succomber au sirène des NFT.

“La grande majorité de ces transactions, pour quelque raison que ce soit, étaient frauduleuses. Où encore les gens répudiaient les transactions ou utilisaient des sources de fonds illégales et des choses comme ça”, a ajouté Newell.

Le président de Steam a précisé que ses pensées ne sont pas une réflexion “sur la technologie sous-jacente” mais plutôt sur les personnes qui utilisent “l’opportunité d’arnaquer les clients, ou de s’engager dans le blanchiment d’argent, ou d’autres choses comme ça.”