General

Le patron de Xbox a testé Half-Life : Alyx et n'en revient pas

par Paul Fouillade
Phil Spencer | Valve

Partager


Phil Spencer, le Directeur de Xbox a mis les mains sur Half-Life: Alyx récemment présenté par Valve. En un mot comme en cent, il a trouvé ça "extraordinaire".

Annoncé pour beaucoup comme un cheveu sur la soupe, Half-Life: Alyx, reprend la légendaire licence de Valve pour la transposer en VR. Un pari très risqué pour la firme mais qui aurait pourtant déjà conquis le plus sceptique de tous, Phil Spencer. Il faut dire que le dirigeant de Xbox Game Studios et responsable produit de la branche Xbox n'avait pas mâché ses mots vis-à-vis de la réalité virtuelle.

Hier encore ce dernier déclarait que la firme ne travaillait pas dans l'optique d'intégrer la VR à la Scarlett, soutenant que ce n'était finalement pas une demande majoritaire des joueurs et ne convenait pas à l'état d'esprit qu'ils voulaient développer autour du jeu vidéo. "J'ai quelques problèmes avec la réalité virtuelle, elle implique un isolement et je vois les jeux comme une expérience qui rassemble."

Publicité

Microsoft
Microsoft
Le Kinect devait révolutionner notre manière de jouer mais n'a malheureusement pas rencontré le public escompté

Il semble pourtant qu'il soit revenu sur ses propos, tout du moins au sujet de la VR en elle-même. Pour cause, le monsieur a pu s'essayer à Half-Life: Alyx qui lui a apparemment fait relativiser certaines choses.

En réponse à une discussion sur Twitter qui lui reprochait de dénigrer sans vraiment connaître la VR (ce qui serait quand même étonnant, reconnaissons-le), voici ce qu'il a dit :

Publicité

"Retours valables, Je l'ai dit publiquement, j'aime comment notre industrie a été pionnière, 3D, RT, VR/AR, etc. Pour nous, il s'agit de mettre l'accent sur nos innovations actuelles. J'ai joué à de grands jeux VR, j'ai pu jouer à HL: Alux cet été, incroyable. Ce n'est tout simplement pas notre objectif avec la Scarlett."

 

Publicité

Le marché de la VR tente de s'installer dans nos salons depuis ces dernières années. Encore trop onéreux pour beaucoup d'utilisateurs potentiels, Valve a pour objectif avec HL: Alyx de démontrer la possibilité de créer de grands jeux et ainsi ouvrir le public à cet écosystème, quitte à peut-être sacrifier au passage sa plus célèbre licence en cas d'échec.

Un point de vue partagé notamment par Shuhei Yoshida, l'actuel Président de Sony Interactive Entertainment qui rappelle que Sony a pris ce virage avec la PS4 alors que la demande du public n'était pas forcément au rendez-vous.

"Il nous arrive de travailler dur pour créer des choses que nos consommateurs ne demandent pas forcément."

Publicité

 

Quand on sait que Sony a vendu plus de 4.2 millions de casques PSVR, il y a de fortes chances pour que la PS5 suive le virage amorcé par Valve, contrairement à Xbox qui devrait quand même camper sur ses positions. Après l'échec cuisant du Kinect, la firme de Richmond ne devrait pas recommencer de sitôt...

Publicité

Reste qu'actuellement le marché de la VR est encore très instable sans véritable catalogue sur le long terme. La nouvelle génération de consoles et la démocratisation des différents modèles de casques pourraient petit à petit attirer les consommateurs. Il faudra voir quels seront les retours pour Half-Life : Alyx et ce que des jeux de cette ampleur pourraient apporter dans le futur...