FIFA

Les Futures Stars sur FIFA 21 : Première équipe, Camavinga, Reyna

Publié le: 9/Fév/2021 9:45 Modifié le: 9/Fév/2021 10:40

by Thibaut Vancaeyseele

Partager


Après le carton de la Team of the Year sur FIFA 21 Ultimate Team, EA Sports, comme à son habitude, amène une nouvelle série de cartes évoluées, basée sur les prodiges du football de demain. Les Futures Stars sont là !

Si le football d’aujourd’hui est dominé par les Messi, Ronaldo, Neymar et autres Mbappé, qu’en sera t-il du football de demain ?

Publicité

Chaque année, EA Sports se pose cette question, en mettant en avant une liste de jeunes joueurs, tous destinés à dominer le football dans quelques années. Par le passé, EA avait déjà vu juste dans ses choix : Trent Alexander-Arnold avait notamment été repéré lors de ce même événement sur FIFA 19.

Cette nouvelle promotion arrivant sur Ultimate Team a pour nom « Futures Stars ». Elle devrait apparaître sur le jeu d’ici très peu de temps, et voici tout ce qu’il y a à savoir sur cet événement.

EA Sports
Les Futures Stars sont apparues pour la première fois en 2019

La première équipe des Futures Stars 2021

La première équipe des Futures Stars 2021 est arrivée dans les packs ce vendredi 5 février !

L’équipe comporte notamment certains prodiges attendus comme Eduardo Camavinga, le jeune rennais, ou Giovanni Reyna, l’américain de Dortmund. Si l’équipe est très belle sur le papier, il reste encore de nombreux noms attendus, qui devraient faire leur apparition dans la seconde équipe, dès vendredi 12 février.

Quoi qu’il en soit, l’événement des Futures Stars est loin d’être fini, alors restez à l’affut sur votre jeu, ou en suivant notre compte Twitter @FIFAGamersBlog.

Publicité

Les DCE et objectifs des Futures Stars 2021

Comme à son habitude, EA Sports a accompagné l’équipe des Futures Stars de nouveaux DCE et objectifs à remplir afin d’obtenir ces cartes boostées. On y retrouve parmi elle le fameux système de DCE offrant un choix entre 2 versions du même joueur, ayant des stats légèrement modifiées.

Pour cette première équipe, Bruno Guimarães, le jeune lyonnais, est le premier à apparaître dans les DCE, sous deux versions différentes, l’une en MDC, plus défensive, l’autre en MC, plus complète et capable de mener le jeu

 

Un autre DCE est sorti par la suite, il s’agit du jeune portugais Pedro Gonçalves, disponible en version MC ou AD, avec des stats correspondant à son rôle

EA n’en est qu’au début, et devrait continuer à ajouter des DCE et des objectifs centrés autour des Futures Stars. Nous vous tiendrons au courant pour toute nouveauté autour de l’événement.

Quelles seront les Futures Stars 2021 ?

Qui est éligible ?

Afin de construire l’équipe des plus gros prodiges de leur génération, EA choisit des joueurs de 23 ans maximum, ayant montré un grand potentiel, mais n’étant pas encore reconnus comme des superstars mondiales. Ce dernier critère élimine par exemple Kylian Mbappé de la liste.

Publicité

Lire aussi – Les TOTY débarquent sur FIFA 21 : De Bruyne et Ramos confirmés

La liste d’EA reste globalement assez classique. La plupart du temps, les joueurs sont issus des clubs les plus populaires d’Europe, et l’éditeur va rarement chercher des jeunes prodiges au fin fond de l’Europe ou de l’Amérique du Sud. Barcelone, Liverpool, Madrid, Chelsea ou encore Dortmund sont parmi les plus représentés au sein des Futures Stars.

EA Sports
Ansu Fati pourrait être la tête d’affiche des Futures Stars 2021

Comment EA choisit les notes des joueurs ?

Chaque année, la note des Futures Stars est basée sur le potentiel maximum du joueur dans le mode carrière de FIFA. Si ce n’est pas toujours exact, les notes des joueurs sont systématiquement proches de leur note maximale dans le mode carrière.

Lire aussi – FIFA 21 : Les meilleures tactiques, formations et instructions customs

Par exemple, si le jeune prodige d’Arsenal Bukayo Saka était sélectionné, sa carte atteindrait la note de 87.

Notre équipe Future Stars

Maintenant que vous connaissez les critères de sélection, vous pouvez imaginer la prochaine sélection d’EA pour les Futures Stars. Voici notre prédiction, avec les notes potentielles de chaque joueur :

  • Ansu Fati (FC Barcelone) ⁠— 92
  • Ruben Dias (Manchester City) ⁠— 87
  • Takefusa Kubo (Getafe) ⁠— 88
  • Jérémy Doku (Anderlecht) ⁠— 86
  • Pedri (FC Barcelone) ⁠— 90
  • Bukayo Saka (Arsenal) ⁠— 87
  • Illan Meslier (Leeds) ⁠— 85
  • Curtis Jones (Liverpool) ⁠— 87
  • Sandro Tonali (Milan) ⁠— 89
  • Mason Greenwood (Manchester United) ⁠— 89
  • Jude Bellingham (Dortmund) ⁠— 88
EA Sports
Eduardo Camavinga fait partie de la première équipe des Futures Stars cette année !

Voilà tout ce que vous avez à savoir sur le nouvel événement de FIFA 21 Ultimate Team. Les Futures Stars sont l’une des promotions les plus intéressantes de l’année, alors soyez prêts avec vos packs, vos crédits, et préparez vous à remplir des DCE !

CS:GO

Selon Casemiro du Real Madrid, CS:GO est plus éprouvant que le football

Publié le: 23/Fév/2021 14:45

by Tancrede Watrelot

Partager


Casemiro du Real Madrid est peut-être l’un des footballeurs les plus célèbres au monde, mais, chose surprenante, jouer à CS : GO le fait plus transpirer que d’être sur le terrain.

Le Brésilien de 29 ans est un pilier du Real Madrid depuis son arrivée en 2013, mais en dehors du football, ce n’est pas un secret que Casemiro aime aussi passer son temps libre à perfectionner ses compétences sur CS : GO.

Publicité

Ce n’est pas surprenant, vu que le jeu de Valve est très populaire au Brésil. Mais ce qui est surprenant, c’est que Casemiro a déclaré dans une nouvelle interview qu’il était plus nerveux en regardant des matchs de CS : GO qu’en jouant au football devant des milliers de fans en délire.

FURIA
Casemiro et Neymar (à gauche) sont tous deux de grands fans du CSGO.

Dans une nouvelle interview avec le site de football espagnol MARCA, Casemiro a affirmé que jouer à CS : GO en streaming le rendait plus nerveux que de jouer un match au Bernabéu (terrain du Real), qui compte plus de 80 000 places.

Publicité

« Sans aucun doute, les gens sont beaucoup plus proches et quand j’échoue, il y a des insultes », a expliqué le pro en riant. « Quand je joue à Counter Strike, je suis beaucoup plus nerveux que lorsque je joue au Bernabéu. Je ressens plus de pression avec les gens qui me regardent jouer aux jeux vidéo en direct qu’en jouant au football ».

Casemiro a également établi des comparaisons intéressantes entre CS : GO et le football, en disant qu’il aimait jouer à ce jeu comme lorsqu’il joue sur un terrain de foot.

« Je suis de ceux qui, si ils jouent, n’aiment pas perdre. J’ai essayé de jouer comme un attaquant ou un ailier [sur CS : GO] et mon score a été très bas », a-t-il expliqué. « Je sais que mon poste est milieu de terrain défensif et je dois aider mes coéquipiers. Ce que je suis dans la vie réelle, je le suis aussi dans les jeux vidéo ».

Publicité

Même s’il ne se précipite pas sur le point B et ne s’élance pas comme S1mple, l’international brésilien pense qu’il se débrouille assez bien avec son arme favorite, l’AWP et sur sa carte préférée, Inferno, qu’il a rebaptisé « mon Berbabéu ».

Il a également admis que bien qu’il possède une équipe sur CS : GO, il ne pense pas avoir un assez bon niveau pour jouer professionnellement. Mais ce n’est pas grave, car il peut toujours se rabattre sur sa carrière de footballeur qui vaut plusieurs millions de dollars.