E-Sport

D'anciens employés de Blizzard expliquent le fiasco e-sport de Heroes of the Storm

par Cyril Pomathiod
Blizzard Entertainment

Partager


Le 13 décembre 2018, Blizzard annonçait la fin du circuit compétitif HotS : le Heroes Global Championship. D'anciens employés Blizzard reviennent sur cette décision brutale.

Le 22 novembre 2019, le site d'actualité e-sport Invenglobal a posté un long article revenant sur un épisode particulièrement chaotique de l'e-sport estampillé Blizzard : l'arrêt prématuré de la scène compétitive d'Heroes of the Storm.

En plus d'expliquer l'événement et ses répercussions, on trouve dans l'article de nombreuses réactions d'anciens employés de Blizzard qui ont travaillé sur HotS. Découvrez l'envers du décor et le ressenti de ces travailleurs du jeu vidéo qui ont vécu ce fiasco de l'intérieur.

Publicité

L'histoire commence le 3 novembre 2018 quand, à l'occasion de la Blizzcon, se dispute la final du Heroes Global Championship : le circuit professionnel de HotS. L'équipe Gen.G vient à bout de Team Dignitas sur un score de 3 à 0 et repart avec la coupe et 500 000$ de cash prize.

Blizzard Entertainment
Blizzard Entertainment
Gen.G levant la coupe de HGC en 2018

Publicité

Si, déjà à l'époque, l'e-sport sur Hearoes of the Storm ne connait pas le succès éclatant attendu par Blizzard, ni les employés de la société ni les organisations et leurs joueurs ne pouvaient s'attendre à une décision aussi brutale et inattendue de la part de l'éditeur du jeu.

Peu après la compétition, les organisations ont commencé à contacter Blizzard, demandant des informations sur l'année compétitive 2019 qui allait très vite arriver. Un membre des relations publiques chez Blizzard explique alors que, même en interne, personne ne semblait savoir ce qui était prévu pour la saison compétitive suivante. L'employé déclare :

J'avais un collègue dans le département e-sport que j'ai harcelé continuellement pour avoir des détails en lui disant "Hey, ça le fait pas. Les joueurs commencent à être vraiment en colère et déçus. Il n'y a aucune news..."

J'essayais vraiment de les faire réagir, genre : "Hey, vous devez communiquer avec nous les gars, parce que vous ne nous dites rien et nous devons répondre quelque chose. On attend trop longtemps sans rien dire à nos clients

Publicité

Si les joueurs et leurs organisations sont restés des semaines dans le flou le plus total concernant le déroulement des compétitions l'année suivante, on comprend donc facilement la détresse des employés Blizzard chargés de leur répondre. En effet, il semblerait que, mise à part les responsables de la section e-sport, personne à l'époque ne savait ce qui se tramait. Ni les communiquant, ni les développeurs de Heroes of the Storm.

Finalement, le coup de matraque est tombé le 13 décembre 2018 quand le président de Blizzard J. Allen Brack a posté sur le blog de Blizzard l'annonce de la fin immédiate de la scène compétitive officielle de HotS.

D'après les anciens employés contactés par InvenGlobal, les joueurs, organisations et salariés n'ont été prévenu par mail que très peu de temps avant l'annonce officielle. De ce fait, la plupart ont été stupéfaits de découvrir la nouvelle sur les réseaux sociaux, en même temps que le grand public.

Publicité

Tout à coup, des centaines de joueurs professionnels, de membres de staff et d'employés se sont retrouvés sans emploi.

Si l'e-sport sur HotS ne faisait pas autant d'argent qu'ils le voulaient, alors pourquoi continuer, pas vrai ? De ce fait, le même raisonnement s'appliquait à mon job. Oh, il y a ces 800 employés, est-ce qu'on peut techniquement se passer de leur rôle et économiser de l'argent par-ci par-là ? Ouais, ils pouvaient, donc c'est ce qui s'est passé.

Si cette coupure drastique entre HotS et le monde de l'e-sport a été l'occasion pour Blizzard de réduire ses effectifs, beaucoup d'employés sont tout de même restés au sein de la société. En effet, d'autres projets avaient bien besoin de main d'oeuvre qualifiée. Un employé interviewé explique par exemple que l'équipe de développement de WoW a beaucoup progressé en intégrant d'anciens membres de l'équipe Heroes of the Storm, habitués à un jeu au nouveau contenu plus régulier.

Publicité

Enfin, il semblerait que beaucoup de ressources ont également été transférées sur Diablo IV, puisque Blizzard tenait à ce que le jeu soit présentable à la Blizzcon 2019 : et le pari est réussi. Reste que ce fiasco concernant l'e-sport HotS aura suscité beaucoup de déception et aura certainement dégradé l'image de Blizzard auprès de nombreux fans.

Source : InvenGlobal