Summit1g confie qu'il risque un ban permanent de Twitch a cause du DMCA - Dexerto.fr
Divertissement

Summit1g confie qu’il risque un ban permanent de Twitch a cause du DMCA

Publié le: 8/Nov/2020 15:01

by Isabelle Thierens

Partager


Le vétéran du streaming Jaryd “Summit1g” Lazar a révélé qu’il risquait fortement d’être banni définitivement de Twitch, après avoir reçu trois avertissements pour violation de droits d’auteur au milieu de la controverse en cours sur le DMCA.

Ces dernières semaines, plusieurs streamers Twitch ont reçu différentes sanctions dues aux directives du DMCA, pouvant aller jusqu’au ban permanent. Pour éviter de telles sanctions, de nombreux streamers ont alors été contraints de supprimer d’innombrables heures de VOD.

Beaucoup ont exhorté la plateforme à en faire plus pour protéger les streamers et leur contenu, mais il semble que Twitch ait les mains liées. Dans la foulée, Twitch a donc présenté son alternative, Soundtrack, un outil permettant aux streamers d’accéder à des musiques  “dont les droits ont été acquittés au préalable“.

Publicité

Twitch s'ext excusé pour le ban non mérité d'un streamer

Face à cette vague punitive, la réponse générale des streamers a été de supprimer tout leur contenu antérieur de Twitch et de le mettre en ligne à nouveau sur d’autres plateformes, où le risque d’accumuler des avertissements pour violation des droits d’auteur est bien moindre.

Summit1g partage ses inquiétudes

Bien qu’il streame à plein temps sur la plateforme depuis 2012, Summit a été touché aussi fortement que n’importe quel autre streamer. En fait, il semblerait même qu’il soit sur le fil de rasoir, confirmant le 7 novembre qu’il a déjà reçu plusieurs avertissements.

“Cela devient un peu sérieux, je dois être honnête”, a-t-il déclaré lorsqu’il a été interrogé sur la situation par un viewer. “J’ai reçu des avertissements DMCA à trois reprises maintenant. Et j’ai dû envoyer des e-mails disant oui, j’ai commencé le processus de suppression, j’ai besoin que les avertissements soient annulés. Je suppose que quelque chose s’est passé puisque je n’ai pas été banni.”

Publicité

La plupart des dépôts de plainte dans le cadre du DMCA concernent la musique diffusée dans d’anciennes émissions. Personne n’est en sécurité, pas même les streamers qui sont sur la plateforme depuis près d’une décennie. Pokimane, par exemple, a également été contrainte de supprimer toutes ses VOD de la plateforme.

Lorsqu’un viewer a suggéré qu’il serait protégé en raison de sa popularité sur la plateforme, Summit a partagé son inquiétude. “Quand il s’agit d’être poursuivi par l’industrie de la musique, ou de se débarrasser du streamer visé par la plainte, je ne sais pas mec, je suis un peu inquiet.

Publicité

Il a poursuivi en expliquant que ce serait “un sacré changement de vie, si tout à coup je n’étais plus employé par Twitch, ce serait un sacré retournement de situation. Je ne sais pas vraiment ce que je ferais après ça. “

Reste à savoir si Summit pourra éviter d’être banni définitivement malgré les nombreux avertissements qu’il a reçus. On ne peut qu’espérer que ses e-mails, envoyés pour se justifier, lui maintiendront la tête hors de l’eau.