CS:GO

Shroud explique pourquoi CS:GO est "clairement en train de mourir"

by Cyril Pomathiod

Partager


Le streamer et ancien joueur pro de CS:GO Michael "shroud" Grzesiek a fait une déclaration marquante suite à la dissolution de l'équipe 100 Thieves. Selon lui, le jeu est "clairement en train de mourir".

Si beaucoup connaissent Shroud pour son talent sur les FPS et sa chaîne Twitch extrêmement populaire, il ne faut pas oublier que Michael Grzesiek était avant ça l'une des figures majeures de l'e-sport sur CS:GO en Amérique du Nord, faisant les beaux jours de l'équipe Cloud9 avant d'opter pour une reconversion vers le streaming.

Advertisement

Ce passé glorieux et cette excellente connaissance de la scène e-sport, particulièrement celle de Counter Strike, donne a shroud une certaines aura. Quand le streamer donne son avis sur une question touchant au FPS de Valve, on peut donc bien souvent s'attendre à une certaine expertise sur le sujet.

Shroud jouant sous les couleurs de Cloud9
ESL | Helena Kristiansson
shroud a un impressionnant palmarès avec Cloud 9

Dans un récent stream, l'ancien pro a réagi à une question concernant le retrait de l'équipe nord-américaine 100 Thieves de la scène compétitive CS:GO. Le moins qu'on puisse dire, c'est que shroud n'est pas des plus optimistes quant à l'avenir du jeu qui l'a fait connaitre. Selon lui, le danger pour l'e-sport sur ce jeu n'est pas tant la concurrence que le départ des grosses organisations.

Advertisement

https://www.youtube.com/watch?v=j_WHDfVZ1hM

"Il y a peu d'équines nord-américaines maintenant. L'Amérique du Nord dans son ensemble n'est pas populaire du tout. Il y a Evil Geniuses, et il y a Team Liquid... et c'est tout. Le reste de la compétition est européenne.

L'Amérique du Nord vient de mourir sur CS:GO, c'est difficile. À mon avis, c'est une grosse perte pour la communauté, de perdre l'Amérique du Nord. La région apportait tellement de hype, tellement d'excitation autour du jeu et de la scène, et perdre tout ça, ça craint.

Ça craint pour l'Amérique du Nord parce qu'on [les équipes] profite les uns des autres. Si l'Amérique du Nord dans son ensemble est nulle, alors elle ne va pas évoluer aussi rapidement que si elle était forte."

Advertisement

Parmi les points soulevés par shroud, on trouve notamment le sujet épineux de l'argent. Selon lui, certains joueurs aux États Unis ont un salaire s'élevant à plus de 40 000$ par mois... un mystère pour lui étant donné la décadence de la scène dans la région.

Counter Strike est clairement en train de mourir, mais les joueurs sont encore payés genre 40 000$ par mois. Je ne comprends pas d'où vient cet argent et comment il continue d'affluer.

Pour justifier les mauvais résultats des équipes américaines à l'international, shroud pointe également du doit un problème de culture, qui n'est pas sans rappeler les critiques adressées aux équipes américaines de League of Legends. Pour shroud, c'est avant tout un changement de mentalité dont la région a besoin pour briller à l'international.

La quantité de scrims m*rdiques qu'on a pu faire... oh mon dieu. La moitié de notre entrainement était une perte de temps. Que ce soit notre faute ou la faute de l'autre équipe, c'était tellement nul. Tout ce que l'Amérique du Nord veut, c'est gagner, même en entrainement, et gagner en entrainement ne t'apporte rien.