League of Legends

Les joueurs et équipes LCS critiqués pour leur niveau de jeu aux Worlds

by Cyril Pomathiod

Partager


Les équipes LCS qualifiées aux Worlds 2020 de League of Legends sont vivement critiquées par les fans et les experts. Pourquoi les NA semblent encore une fois ne pas être à la hauteur ?

À la fin de cette première semaine de phase de groupes, aucune équipe nord américaine n'occupe les premières places de son groupe. Avec un score cumulé de 2 victoires pour 7 défaites, l'hypothèse de quarts de finales sans aucun représentant des LCS devient de plus en plus probable.

Advertisement

Pourtant, l'environnement LCS est reconnu pour proposer aux joueurs des salaires alléchants. Ceci explique notamment pourquoi de nombreux joueurs talentueux d'autres régions ont fait le choix d'aller jouer en Amérique du Nord. Ce constat est évident lorsqu'on jette un œil à la nationalité des joueurs figurant dans les équipes NA qualifiées aux Worlds.

Si l'on combine les 15 joueurs titulaires des rosters de TSM, Team Liquid et Fly Quest, voici la répartition des nationalités : 5 Nord-Américains (USA ou Canada), 1 chinois, 3 coréens et 6 européens. En comparaison, tous les joueurs de Fnatic, Rogue et G2 Esports sont européens.

Advertisement

Malgré cette capacité à importer des talents internationaux, les équipes LCS ont du mal à trouver le succès à l'international. Le problème est dorénavant évident : l'Amérique du Nord peine à développer ses talents régionaux, et ne parvient pas à capitaliser sur les stars internationales.

Face à ce que beaucoup de fans considèrent comme un gâchis d'argent, le journaliste e-sport américain Fionn a déclaré :

"Les 10 équipes américaines doivent se réunir et repenser les LCS. 400 000$ de salaire (annuel) moyen et cette qualité de jeu aux Worlds devant des millions de spectateurs. Rien de positif. Aucune consolation.

Advertisement

Investissons ces millions dans la scène amateur. Les collégiens, les lycéens, le système académique. Donnons à ces amateurs une raison de s'améliorer sur le jeu."

Le point de vue de Fionn est supporté par de nombreux fans. En effet, l'Amérique du Nord peut produire des joueurs de talent, comme le prouve par exemple le jeune ADC de Team Liquid, Tactical. Plutôt que d'investir des millions pour acquérir des joueurs expérimentés, pourquoi ne pas investir dans les étoiles montantes locales ?

Tsm après leur défaite face à Gen.G
LoL Esports
TSM vs GEN.G. Les équipes américaines ont fait pale figure face aux représentants LPL et LCK.

Le célèbre analyste LS a lui aussi réagi à cette problématique, évoquant notamment une anecdote inquiétante.

Advertisement

"Les salaires sont trop élevés en comparaison du résultat. Les organisations ont besoin de personnes compétentes pour repérer des joueurs, développer une structure et s'entraîner, parmi d'autres choses. Les slots d'import (places dans l'équipe occupées par des joueurs non nord-américains) doivent être utilisés correctement. Importer des joueurs de régions wildcard pourrait probablement beaucoup aider aussi.

La quantité d'éléments qui pourrissent les NA au cœur même de sa fondation est alarmante. Des histoires d'horreur existent dans le coulisses, comme des joueurs qui refusent de scrim contre les équipes Academy parce que cela rendrait les joueurs Academy plus forts et mettrait en péril leur boulot, cela doit s'arrêter.

Ce manque d'attention à propos de tant de chose, c'est dingue."

Enfin, un acteur majeur de la scène académique, Dan "Clerkie" Clerke a tenu à apporter sa vision sur l'état actuel des LCS.

"Il y a en fait beaucoup de talent dans notre région. Les organisations NA mettent la priorité sur l'image de marque des joueurs plutôt que sur la victoire, et c'est vraiment une vision à court terme. Années après années ils hésitent à signer des talents locaux et ils choisissent de dépenser de l'argent stupide pour de stupides décisions.

Nos gamins chez Maryville University (l'équipe académique dirigée par Clerkie) sont tous des monstres et balaient toute compétition universitaire locale. Nous avons joué contre des équipes du niveau de la LSPL (seconde division chinoise) aux Worlds et nous avons décroché une seconde place.

Laissez une chance à ces joueurs et à d'autres du circuit (local) au lieu de ces mercenaires."

Malgré ce nouveau constat alarmant des acteurs de la scène LoL américaine, tout espoir pour cette édition des Worlds n'est pas encore perdu. Malgré cette première semaines décevante, TSM, Team Liquid et FlyQuest peuvent encore arracher une qualification en quarts de finales des Worlds 2020. Mais pour cela, il faudra montrer un tout autre visage lors de cette deuxième semaine de phase de groupe.