Vanguard et Warzone en baisse de vitesse massive après la perte de 50 millions de joueurs

Martin Thibaut
Call of Duty: Vanguard et WarzoneActivision

Activision a annoncé que sa base de joueurs mensuels actifs a chuté de 50 millions en un an seulement. Citant des problèmes avec Call of Duty: Vanguard et Warzone comme facteurs contribuant à cette énorme baisse.

Le 31 mars 2021, Activision déclarait environ 150 millions d’utilisateurs mensuels actifs, qui étaient principalement gagnés grâce à leurs titres Call of Duty, y compris le battle royale free-to-play Warzone, qui a pris le relais après sa sortie en mars 2020.

Dans chaque trimestre depuis lors, cependant, le nombre a chuté de manière significative, au point que juste un an plus tard, ils n’ont que 100 millions d’utilisateurs mensuels actifs, en baisse de plus de 30% sur un an.

Cela contraste avec les autres éditeurs comme Blizzard et King affichant des baisses très mineures des utilisateurs mensuels actifs.

Activision cite Warzone et Vanguard comme raisons de cette baisse

Alors qu’Activision publie d’autres titres, ils attribuent ces baisses de chiffres à Vanguard, le jeu principal actuel de Call of Duty, et à la baisse d’intérêt pour Warzone.

Comme expliqué dans leurs résultats financiers du premier trimestre 2022, les représentants d’Activision ont déclaré : “Les réservations nettes de Call of Duty sur console et PC ont diminué par rapport à l’année précédente au premier trimestre, reflétant des ventes premium plus faible pour Call of Duty: Vanguard par rapport au titre de l’année précédente et un engagement plus faible pour Call of Duty: Warzone.”

ActivisionActivision
La perte de vitesse massive risque de se poursuivre si Activision ne prend pas les bonnes mesures.

Bien que formulé avec précaution, le message est clair : Activision a perdu un grand pourcentage de sa base de joueurs en raison de la baisse des ventes de Vanguard et d’un engagement décroissant dans Warzone.

Cela prouve en définitive que l’éditeur peut s’inquiéter et que le ressenti des joueurs n’est pas juste une impression sans fondements. En effet le manque d’intérêt pour Caldera, l’échec du mode Zombie de Vanguard, un multijoueur très moyen et de multiples bugs critiques apparaissant chaque semaine risquent d’avoir raison de la licence CoD.

Avec les fuites et les rapports qui commencent lentement à sortir sur Warzone 2 et Modern Warfare 2, tous deux prévus pour 2022/23, il sera intéressant de voir si ce chiffre se retourne dans la bonne direction pour Activision.

Il ne reste plus qu’à espérer qu’Activision comprendra le message et investira plus de moyens dans ses jeux phares et non pas juste de nouveaux cosmétiques.

Chargement...