Pour NICKMERCS certains tricheurs de Warzone ne devraient pas être ban - Dexerto.fr
Call of Duty

Pour NICKMERCS certains tricheurs de Warzone ne devraient pas être ban

Publié le: 21/Mar/2021 16:23

by Martin Thibaut

Partager


Le Youtubeur et Streamer Nick ‘NICKMERCS’ Kolcheff, estime que certains tricheurs sur Warzone ne devraient pas se faire ban.

Depuis la sortie de Call of Duty: Warzone en mars 2020, les tricheurs ont réussi à ruiner de nombreuses parties de différente façon.

Des wallhacks, des aimbots et même des god mode. Les joueurs se plaignent depuis l’Inception du jeu du système anti-triche. Et même si des vagues de ban ont été déployées, les tricheurs reviennent inexorablement.

Ces dernières semaines, certains ont utilisé des hacks qui n’affectent pas vraiment les autres joueurs, car ils utilisent simplement des skins et des personnages inédits dans Warzone. Certains d’entre eux ont été ban, mais NICKMERCS pense que cela ne devrait pas être le cas.

Publicité

Activision
Les tricheurs sont un problème majeur dans Warzone depuis son lancement.

Des hackers inoffensifs sur Warzone

Dans sa vidéo du 20 mars, la star du FaZe Clan a noté que, dans une partie récente, il avait réussi à abattre un ennemi qui avait un skin d’arme inédit et a commencé à l’utiliser lui-même. En conséquence, le joueur à qui il a pris le skin a été banni.

“Beaucoup de gens sont bannis, et ils ne méritent pas d’être bannis définitivement”, a déclaré Nick . «Je pense qu’Activision devrait se concentrer sur la triche qui nuit au jeu, comme les gars qui se lancent dans des parties avec des aimbots. Restons concentrés, gardons l’attention sur ces gars-là.”

Publicité

Le streamer a félicité les développeurs pour avoir fait «un bon travail» de nettoyage des tricheurs, mais ces joueurs qui utilisent du contenu inédit se voient imposer des interdictions «injustifiées». «Il y a beaucoup de gens qui se font prendre entre deux feux, et il doit y avoir quelque chose que nous pouvons faire, ou Activision peut faire, dans l’espoir que les mauvaises personnes ne soient pas bannies», a poursuivi Nick.

Comme beaucoup de joueurs de Warzone, Nick souhaite toujours une mise en place d’un anti-triche efficace. Activision a peut-être interdit plus de 100 000 comptes, mais Warzone étant un jeu gratuit, il n’y a aucune garantie qu’ils ne reviennent pas.

Publicité