Les parties privées de Warzone sont inutiles selon le joueur pro Tommey - Dexerto.fr
Call of Duty

Les parties privées de Warzone sont inutiles selon le joueur pro Tommey

Publié le: 1/Dec/2020 10:57

by Gaston Cuny

Partager


Les parties privées étaient une fonctionnalité très demandée depuis le lancement de Warzone en mars, mais ils n’ont pas tout à fait bien fonctionné dans la communauté, car le joueur de 100 Thieves, Thomas “Tommey” Trewren, explique pourquoi ils ne sont “pas bons” pour la compétition.

Depuis que le dernier battle royale de Call of Duty est tombé, il existe une méthode de compétition cohérente : les courses aux kills. Dans ce format, les joueurs se précipitent pour trouver autant d’éliminations que possible dans un seul lobby. Le plus souvent, les duos sont réunis, intégrés en équipe et doivent se battre pour des victoires les uns contre les autres dans la même partie.

Publicité

Alors que les courses aux kills ont été extrêmement populaires, avec des dizaines de tournois à enjeux élevés adoptant le format depuis le lancement, il y avait toujours la possibilité des parties privées dans notre esprit. À quoi cela ressemblerait-il lorsque les meilleurs joueurs du monde se retrouveraient tous dans la même instance de Verdansk ?

Eh bien, quelques semaines après l’ajout des parties privées sous forme bêta , peu de choses ont changé. Les Kill-races sont toujours le choix de la compétition pour Warzone. Tommey, l’un des compétiteurs les mieux rémunérés de la scène, a expliqué pourquoi c’est le cas.

Publicité

Activision

“Warzone est très facile à jouer”, a-t-il déclaré dans un tweet du 30 novembre. En le comparant à Fortnite et à la façon dont la scène compétitive s’est immédiatement portée sur les parties personnalisées et n’a jamais regardé en arrière, Tommey a expliqué à quel point les jeux sont très différents. “Vous ne pouvez pas vous frayer un chemin à travers les zones et vous surpasser avec des mécaniques folles.”

Dans Warzone, vous êtes coincé sur le terrain. Il n’y a pas de mécanique ultra-rapide pour vous sortir d’une mauvaise situation. En conséquence, “si vous croisez n’importe où à découvert contre un bon joueur ou une bonne équipe, vous êtes mort”, a-t-il expliqué. 

Publicité

“C’est amusant de jouer avec, c’est sûr, ce n’est pas génial pour la compétition. Le meilleur format pour Warzone compétitif à regarder et à concourir est le 2v2. Même lobby, mêmes opportunités, mêmes personnes à tuer. Il abaisse le RNG. Si vous demandez aux meilleurs joueurs de Warzone, ils seront d’accord.”

La Call of Duty League a organisé quelques matchs privés plus tôt dans l’année avant que la fonctionnalité ne soit disponible au public. Depuis lors, cependant, les courses aux kills sont restées la norme. Bien que des parties privées arrivent enfin au jeu, aucun tournoi majeur en dehors de la CDL n’a encore utilisé cette fonctionnalité.

Publicité

“J’aurais aimé que les parties personnalisées fonctionnent réellement et soient excitantes à jouer, mais ce n’est tout simplement pas le cas”, a ajouté Tommey. “Il y a très peu de potentiel de surplomb.”

Peut-être que les choses pourraient changer avec quelques paramètres supplémentaires à expérimenter. Tout, du timing du cercle au butin autour de la carte, être capable d’ajuster tous les aspects des parties privées pourrait conduire à une situation plus attrayante.

Mais pour le moment, il ne semble pas que nous nous éloignerons des tournois kill-race de sitôt.