Activision accusé d'avoir volé le design de l'opérateur Warzone Mara - Dexerto.fr
Call of Duty

Activision accusé d’avoir volé le design de l’opérateur Warzone Mara

Publié le: 4/Feb/2021 10:52

by Cyril Pomathiod

Partager


Un photographe a porté plainte contre Activision, déclarant que l’opérateur de Call of Duty Mara n’est qu’une copie d’un personnage qu’il a créé… et les indices sont bluffants.

La franchise Call of Duty a présenté à ses joueurs de nombreux opérateurs au fil de ses opus. Plusieurs sont depuis devenus cultes et l’un des derniers à avoir marqué les esprits est incontestablement Mara.

Non seulement la jeune combattante vénézuélienne a beaucoup plu aux joueurs lors de sa sortie sur Modern Warfare, mais elle était même la tête d’affiche de la Saison 1 du jeu. Que vous soyez un joueur de Call of Duty ou non, vous avez sans doute déjà vu son visage sur les supports marketing concoctés par Activision.

Publicité

Dorénavant, Mara continue tranquillement sa petite vie sur modern Warfare et Warzone… mais une sombre affaire de droits d’auteur est récemment venue entacher le tableau. En effet, le design même du personnage pourrait être une simple copie volée.

Un photographe porte plainte contre Activision pour atteinte aux droits d’auteur

Pour démêler cette histoire, il faut revenir quelques années en arrière. En septembre 2012, Michael Gee et Clayton Haugen lancent une cagnotte participative pour financer un court métrage intitulé “November Renaissance”. Ce thriller de science fiction ambitieux n’a jamais vu le jour, malgré les efforts colossaux des créateurs pour présenter aux studios et investisseurs un projet bien ficelé.

Publicité

November Renaissance

Dans leur démarche, Michael Gee, Clayton Haugen et leur équipe ont notamment développé des personnages et fait des shooting photos pour représenter les protagonistes et l’ambiance du film.

L’un des personnages clés de November Renaissance était une jeune femme nommée Cade Janus. D’après les visuels partagés par les créateurs, Cade a tout l’air d’une combattante aguerrie et héroïque qui n’a rien à envier aux héros de blockbusters.

Cade Janus dans November Renaissance
Clayton Haugen
Le personnage de Cade Janus

Si Cade Janus n’a visiblement pas convaincu les studios et les investisseurs, il se pourrait bien qu’Activision soit tombé sous le charme du personnage fictif.

Publicité

En effet, le photographe Clayton Haugen a porté plainte contre Activision, Infinity Ward (Modern Warfare) et la MLG pour violation des droits d’auteurs. D’après la plainte publiée en ligne par TorrentFreak, l’auteur de November Renaissance accuse ces sociétés d’une “copie délibérée, intentionnelle et totale” de son travail.

Activision prêt à tout pour transformer Cade Janus en Mara ?

Pour accompagner sa plainte, Clayton Haugen a fourni de nombreux indices… et certains sont particulièrement criants de vérité.

Premièrement, l’actrice incarnant le personnage de Cade Janus dans November Renaissance est Alex Zedra… la même personne ensuite embauchée pour devenir Mara sur les supports promotionnels de Modern Warfare.

Publicité

Comparaison entre Cade Janus et Mara
Clayton Haugen | Activision
Une ressemblance qui va bien plus loin que le choix d’Alex Zedra comme modèle ?

Pour aller encore plus loin, les accusés auraient été jusqu’à demander à l’actrice d’utiliser les mêmes vêtements et le même équipement que dans son shooting photo pour le court métrage. Pour pousser la ressemblance au maximum, on aurait même fait appel à la même personne pour reproduire la coiffure et le maquillage d’Alex Zedra.

Une autre déclaration choc du dossier de plainte concerne la modélisation de l’opérateur Mara. Pour créer le modèle 3D ensuite ajouté au jeu, les artistes se seraient directement inspirés d’une photo du personnage de Cade Janus qui était affichée dans le studio.

Publicité


À l’heure où nous écrivons cet article, Activision et les autres sociétés accusées n’ont pas réagi suite à cette plainte. Le créateur du personnage de Cade Janus, lui, compte bien se faire dédommager pour l’énorme préjudice dont il estime être la victime.

Si la campagne à plusieurs millions de dollars de Modern Warfare est bel et bien basée sur un personnage copié, l’affaire pourrait coûter cher à Activision et les autres sociétés impliquées.