World of Warcraft

Fuite du patch 9.1 de WoW pour la BlizzConline : Chains of Domination

Publié le: 18/Fév/2021 18:19

by Gaston Cuny

Partager


La BlizzConline devait annoncer des nouveautés sur World of Warcraft ce vendredi mais des grosses informations ont fuité sur le site de Blizzard.

Alors que les fans de World of Warcraft s’attendaient à découvrir toutes les annonces ce vendredi 19 février lors de la BlizzConline, certains ont eu le bonheur de voir des informations qui ont accidentellement fuité sur le site de presse officiel de Blizzard.

Publicité

Nous avons notamment pu récupérer des informations intéressantes concernant Chains of Domination, le patch 9.1 de Shadowlands.

Attention, ce qui va suivre ci-dessous contient des spoilers du contenu à venir sur World of Warcraft.

Blizzard
Le logo de Shadowlands, Chains of Domination, qui a fuité.

Découvrez ci-dessous un récapitulatif des informations qui ont fuité ainsi que quelques unes des images découvertes par la même occasion.

Nouvelle zone, méga-donjon et Saison 2 de Shadowlands

  • Apparition d’une nouvelle zone dans l’Antre qui contient des nouvelles quêtes et activités : Korthia.
  • Mise en place d’une nouvelle campagne d’unification pour les Congrégations pour prendre l’Antre d’assaut.
  • Apparition d’un nouveau raid composé de 10 boss : Sanctum of Domination.
  • Apparition d’un nouveau méga-donjon composé de 8 boss (exclusivement en Mythique) : Tazavesh, the Veiled Market.
  • Lancement de la Saison 2 de Shadowlands : des nouvelles montures et mascottes, des nouveautés pour les Liens d’âmes et intermédiaires, un nouvel affixe Mythique et bien d’autres nouveautés.

Quelques images de Chains of Domination

Pour en savoir plus sur ce qui va suivre sur World of Warcraft, n’oubliez pas de suivre l’édition en ligne de la BlizzCon (BlizzConline) dès ce vendredi 19 février !

Publicité

Source : wowhead.com

Business

Manette de PS5 : la durée de vie des joysticks scandalise les joueurs

Publié le: 23/Fév/2021 14:50

by Cyril Pomathiod

Partager


Une étude détaillée de la manette PlayStation5 a révélé des défauts majeurs. En effet, les joysticks ne seraient prévus pour fonctionner que quelques mois.

Depuis plusieurs générations de consoles, le « joystick drift » est un problème qui touche des millions de joueurs. Le drift est un bug de joystick qui cause des actions indésirées. Une commande qui ne s’effectue pas, un joystick qui « rebondit » lorsqu’on le lâche et déclenche une autre commande… de nombreux bugs de manette y sont directement liés.

Publicité

Évidemment, une manette n’est pas éternelle et il est normal que des défauts finissent pas apparaitre. Néanmoins, une étude récente de la DualSense PS5 a révélé que l’obsolescence de cette manette est belle et bien connue… mais qu’elle risque d’arriver bien plus tôt que vous ne le pensez.

En effet, iFixit a décortiqué les joystick de la manette PS5… pour découvrir les inquiétants secrets cachés sous la coque de plastique.

Publicité

Le « joystick drift », un problème bien connu des constructeurs

En démontant la manette de la PlayStation 5, les spécialistes d’iFixit se sont rendus compte que les modules de joysticks sont fabriqués par ALPS. On retrouve des modules de cette même société dans les manettes de PS4, de XBox One ou encore la Switch Pro Controller.

En consultant la documentation fournie par le constructeur, on peut alors voir combien de mouvements un sticks est supposé effectuer avant d’éventuellement présenter des dysfonctionnements : 2 millions de cycles.

Cette usure est liée à l’utilisation tout à fait normale des composants. Les causes citées sont l’usure du capteur et du ressort, la déformation des matériaux ou encore la saleté. S’il est tout à fait normal pour ce type de matériel d’avoir une espérance de vie limitée… c’est la durée de vie en question qui inquiète.

Publicité

En effet, iFixit a fait ses petits calculs en sa basant sur une séquence de gameplay de Call of Duty : un jeu particulièrement nerveux qui demande beaucoup de mouvements de joystick. Dans ces conditions, le 2 millions de cycles qui constituent la durée de vie attendue d’un stick défilent à toute vitesse.

Call of Duty et usure du joystick
Activision
Les FPS demandent beaucoup de mouvements de joysticks : un facteur important dans l’usure

En effet, à peine 400 heures suffisent pour dépasser ce cap. À raison de deux heures par jour, vous devez donc vous attendre à ce que votre manette présente des dysfonctionnements au bout de 6 à 7 mois. Évidemment, cela n’est que le résultat de calculs, et la réalité peut être toute autre. Selon votre usage et votre chance, votre manette pourrait vous accompagner pendant plusieurs années… ou encore moins longtemps que prévu.

Un module de joystick trop difficile à remplacer ?

Vous l’aurez compris, les joysticks d’ALPS ont une espérance de vie étonnement basse. Pour couronner le tout, ces derniers sont particulièrement difficiles à remplacer.

En effet, ces modules sont soudés directement sur la carte-mère de la manette par 14 points de soudure (pour la DualSense). On est donc loin du « consommable » qu’on peut facilement changer dès qu’il présente des défauts. De plus, remplacer entièrement un module peut demander un calibrage avancé… une complication supplémentaire dans le processus, donc.

Emplacement des joysticks PS5
iFixit
Changer un joystick de PlayStation : ce n’est pas une mince affaire

De ce fait, beaucoup de joueur se voient contraints de racheter une manette entière lorsque le joystick drift fait son apparition. Une aberration quant on sait que les modules d’ALPS coûtent moins d’un euro à l’unité alors qu’une manette neuve de console récente coûte entre 50€ et 70€.

Les joueurs portent plainte contre Microsoft, Nintendo et Sony

Si iFixit a concentré ses efforts sur le « PS5 Drift », ce type de problème est bien connu sur les manettes d’autres constructeurs. Comme expliqué précédemment, Nintendo et Microsoft utilisent également les mêmes composants pour la confection de ses joysticks. Et tout comme pour Sony, remplacer l’un de ces modules n’est jamais une tâche aisée.

De ce fait, les 3 géants de la console ont dû ces derniers mois faire face à la colère des joueurs. Plusieurs plaintes ont déjà été déposées contre les constructeurs pour obsolescence programmée. Des joueurs furieux leur reprochent de vendre des manettes à la durée de vie anormalement basse, et de ne proposer aucune solution de réparation efficace.