Un premier tricheur sur Valorant vient d'être banni par Riot - Dexerto.fr
Valorant

Un premier tricheur sur Valorant vient d’être banni par Riot

Publié le: 10/Apr/2020 10:33

by Paul Fouillade

Partager


Le combat “a débuté”, écrivait ainsi un développeur de Valorant après qu’un premier clip d’un joueur utilisant des cheats ait été partagé sur les réseaux sociaux, deux jours à peine après le lancement de la bêta fermée du jeu.

Le système anti-cheat de Valorant a été l’un des fers de lance de Riot lors de la présentation de son jeu en octobre 2019. alors que la bêta fermée vient tout juste de débuter, celui-ci est déjà mis à rude épreuve.

Le premier clip d’un tricheur sur Valorant a en effet émergé seulement deux jours après son ouverture au public. Un problème que Riot n’a pas hésité à tacler immédiatement.

Publicité

Le clip en question, partagé par l’ancien joueur professionnel de Call of Duty et PUBG, “phantasyftw” est rapidement devenu viral sur Twitter. Pour cause, on y voit très clairement un joueur se servir d’un aim-hacker, seulement 48 heures après le lancement de la bêta fermée !

Le joueur, qui était dans son équipe, courait simplement sur la carte, rendant presque impossible pour les ennemis le simple fait de sortir du spawn. Il le décrit comme étant “complètement en aimlock” alors que son Sova ramasse kill après kill.

Riot a rapidement répondu à ce clip et agit immédiatement par l’intermédiaire de Paul “arkem” Chamberlain, développeur de Valorant spécialisé dans le programme anti-cheat du jeu. “Ça craint, mais aujourd’hui nous avons du bannir notre premier tricheur et il semblerait que d’autres soient à l’horizon.”

Publicité

C’est en effet à peine le début de l’éternelle guerre contre les tricheurs sur les FPS et Valorant ne sera pas épargné malgré tous les efforts de Riot à ce sujet. Reste que le studio expliquait dès le départ avoir pensé son système anti-cheat autour de Valorant et aurait prévu de nombreuses solutions pour préserver l’intégrité des parties compétitives de leur jeu.

Cela comprend notamment un système de “Brouillard de Guerre” fait pour résister aux wallhacks, en omettant les informations sur “l’emplacement des joueurs juste avant d’entrer en contact avec la ligne de vue”.

Publicité

En fin de compte, le système anti-triche Vanguard détectera automatique les tricheurs à mesure que la partie dure et “toute partie avec un tricheur détecté sera immédiatement arrêtée et sans conséquence pour les autres joueurs”.

Si vous rencontrez un tricheur dans la bêta fermée de Valorant, il existe deux manière très simple pour attirer l’attention des développeurs sur lui. Vous pouvez tout d’abord signaler son hack en utilisant la fonction de Report dans le jeu.

Si celle-ci venait à ne pas fonctionner, certains des développeurs anti-cheat de Valorant acceptent de recevoir directement des signalement.

Publicité

“Si des problèmes existent avec ces systèmes à ce stade de l’Early bêta, je suis à l’aise avec le fait de recevoir directement des reports,” expliquait ainsi le développeur Matt Paoletti sur Twitter.

“Je ne serai pas en mesure de communiquer les résultats de ce report pour des raisons de confidentialité, mais je suis prêt à aider à les faciliter pour le moment.”