Le propriétaire de TSM, affirme qu'une législation pourrait tuer les LCS - Dexerto.fr
E-Sport

Le propriétaire de TSM, affirme qu’une législation pourrait tuer les LCS

Publié le: 27/Feb/2021 16:40 Modifié le: 27/Feb/2021 16:22

by Martin Thibaut

Partager


Le propriétaire de TSM, Andy ‘Reginald’ Dinh, a expliqué pourquoi il souhaitait voir la règle d’importation des LCS modifiée, car il craint que la persévérance avec le système actuel ne voie la scène NA de League of Legends disparaître.

La règle d’importation, qui limite les équipes professionnelles de la Ligue à n’avoir que deux joueurs résidant à l’étranger, a fait l’objet d’un examen plus attentif de la part des propriétaires d’équipes des LCS ces dernières semaines, certains “chiffres clés” appelant à sa suppression totale.

Publicité

Mais les joueurs et les fans de LCS sont à l’unanimité contre la proposition. Cela est dû aux craintes d’une augmentation des importations qui entravent le développement des talents locaux et diminuent l’intérêt de compétitions par régions.

Le 20 février, la querelle atteint son point d’ébullition. Après que le support de Cloud9, Philippe ‘Vulcan’ Laflamme a suggéré aux équipes de “délocaliser ” si elles ne voulaient aucune limite sur les importations de joueurs. Reginald a été vivement critiqué suite à sa réponse sur Twitter qui suggérait que Vulcan serait au chômage si les propriétaires de LCS faisaient leurs valises.

Publicité

Reginald s’est depuis excusé auprès de Vulcan et a expliqué en détail pourquoi il souhaitait voir des modifications apportées à la règle. Dans un article de blog, il a expliqué pourquoi les performances historiquement médiocres de l’ Amérique du Nord sur la scène internationale signifient que changer la règle pourrait sauver la scène.

«Si les équipes LCS ne peuvent pas performer au niveau international, je pense que les fans perdront leur intérêt avec le temps», a-t-il déclaré. «C’est maintenant un moment charnière pour discuter de la modification des règles d’importation et aussi pour rechercher d’autres solutions pour égaliser les règles du jeu ou voir les LCS mourir.»

Publicité

Des concessions ont déjà été accordées aux LCS pour assouplir la règle d’importation. Après l’effondrement de l’Oceanic Pro League, les joueurs résidents d’Océanie ont été placés sous l’égide résidentielle de la région NA, ce qui signifie que des joueurs comme Lawrence ‘Lost’ Hui de TSM et 100 Thieves ‘Victor’ FBI Huang ne sont plus comptés comme des joueurs importés.

Reginald a également évité les inquiétudes selon lesquelles l’assouplissement de la règle limiterait les opportunités pour les joueurs autochtones d’Amérique du Nord et a affirmé que l’abandon complet de la règle «uniformiserait les règles du jeu» pour toutes les grandes régions.

Publicité

«Les talents locaux d’élite et les nouveaux talents émergents trouveront toujours leur place dans les équipes tant que leurs compétences sont comparables à celles de leurs homologues mondiaux», a-t-il ajouté.

«L’objectif ne devrait pas être de permettre aux équipes LCS de récupérer la liste complète du Championnat du monde et de les aligner dans les LCS, il devrait y avoir des restrictions à ce sujet. Cependant, toutes les équipes doivent avoir accès à l’ensemble de la base de joueurs mondiale afin que toutes les équipes aient un terrain de jeu égal pour développer leurs talents.»

Publicité

Toute modification de la règle d’importation serait mise en œuvre dans le monde entier, ce qui signifie que les équipes européennes auraient également un accès accru aux joueurs de l’extérieur de la région. Cependant, cela signifie que les joueurs européens seraient encore plus prêts à fuir vers l’Amérique qui reconnaît bien mieux les joueurs. Ce qui a incité des propriétaires comme Carlos ‘Ocelote’ Rodriguez de G2 à exprimer leur opposition à la proposition.