E-Sport

Le mental en e-sport : des compétences hors du commun

by Antoine Menet

Partager


Comment percer dans le domaine du pro-gaming ? Pratiquer beaucoup est une solution incontournable, nécessaire... mais qui n'est bien souvent pas suffisante pour faire la différence.

Cet article est rédigé par Antoine Menet, hypnothérapeute spécialisé dans la préparation mentale de sportifs.

Advertisement

Si l'on aborde cette réflexion sur la progression sous l'angle des sports traditionnels (athéltisme, tennis, football...), on trouve rapidement la grille de performances classique suivante, composée de 4 piliers :

  • L'aspect physique
  • L'aspect technique
  • L'aspect stratégique
  • L'aspect mental

Qu'est-ce que cela signifie pour le joueur pro, ou l'aspirant pro ?

Advertisement

Cela signifie que si votre technique est bonne, si votre dextérité est correcte, si votre stratégie est efficace, alors il ne vous manque qu'un élément pour faire la différence : le mental.

Le jeu vidéo en compétition va nécessiter des compétences très spécifiques :

  • à la fois pour gagner lors des matchs en compétition
  • mais aussi, déjà, pour progresser dans son parcours individuel.

C'est de ces dernières compétences dont nous allons parler dans cet article : les compétences nécessaires pour progresser au quotidien.

Advertisement

Gérer la compétition permanente

accor hotel arena finale worlds league of legends vue ensemble
Riot Games

L'e-sport est un domaine particulier dans le paysage sportif, en ce qu'il propose une compétition permanente. En cela, il se rapproche des sports d'opposition en face à face, comme la boxe ou l'escrime : pour pratiquer, il faut se mettre en compétition.

A la différence de l'athlétisme ou du tennis qui permettent de travailler les aspects techniques sans compétition, l'e-sport impose au joueur qui souhaite s'améliorer de plonger directement dans la compétition. Même si celle-ci n'est pas tout de suite « classante », la pratique reste majoritairement un affrontement direct avec d'autres joueurs.

Alors comment gérer la compétition permanente et en tirer le maximum, sans tomber dans la démoralisation des échecs consécutifs ?

Advertisement

L'idée est de forcer son cerveau à se concentrer non pas sur le résultat mais sur le processus. Autrement dit : forcer son cerveau à tirer le maximum de chaque partie.

Pour réussir cela voici trois points de vigilance à garder à l'esprit avant, pendant et après la partie :

  • Avant la partie : Qu'est ce que je veux réussir/travailler/tester ? Sur le plan technique ou stratégie, qu'est-ce que je veux réussir dans cette partie ?
  • Pendant la partie : Rester vigilant à « faire le maximum de son niveau ».
  • Après la partie : Qu'est-ce qui a marché et qu'est-ce qui n'a pas marché pour moi ?

Peu importe que le match se solde par une victoire ou une défaite, garder ces trois points de vigilance vous permettent de gérer les affrontements comme de véritables entraînements, en gardant une saine distance avec le résultat.

Prendre confiance dans son parcours

g2 esports finale worlds league of legends paris
Riot Games

L'e-sport est aujourd'hui un domaine plutôt connu... dans certains milieux.

Beaucoup de joueurs amateurs rencontrent de la méfiance, voir même du rejet lorsqu'ils expriment leur souhait de performer dans cette discipline.

Malgré les communautés en ligne, cette situation peut conduire à une certaine solitude, voir à une remise en question de son propre projet.

C'est un sentiment que peuvent vivre aussi, par exemple, certains joueurs de poker.

Alors comment gérer cette difficulté à partager sa passion ?

Lorsqu'on s'intéresse au mental d'un joueur en opposition avec son entourage, on tombe rapidement sur un besoin de compréhension :

  • L'entourage ne comprend pas ce qui passionne le joueur
  • Le joueur ne comprend pas comment transmettre sa passion.

Le point central est donc l'idée de passion, d'émotion.

Malgré les discours « raisonnés », c'est avant tout une affaire de sentiments, d'émotions, de ressentis.

Voici quelques questions qui vous permettront peut être d'ouvrir une piste de dialogue, si besoin :

  • Qu'est-ce qui vous plaît dans votre pratique ?
  • Quel sentiment ressentez-vous en jouant ?
  • Qu'est-ce que cela vous apporte au quotidien ?

Comprendre ses propres sentiments permet à la fois de mieux les exprimer pour faire comprendre sa passion, mais aussi de gagner confiance dans son projet.

Bien entendu, varier les activités (= faire autre chose que du jeu vidéo) reste une nécessité pour permettre au cerveau de s'aérer, de se développer et de rester efficace.

Pour le jeu vidéo comme pour tout domaine, un développement émotionnel et cognitif équilibré passe par la diversité des relations et des actions.

Garder le cap

joueur g2 esports avec coupe a arriere plan finale worlds league of legends
Riot Games

Les centres de formation qui accueillent les espoirs du football sélectionnent de la manière suivante : ils acceptent beaucoup de monde, et chaque année font sortir les moins bons, jusqu'à ne porter qu'entre 0 et 3 jeunes au niveau professionnel.

La professionnalisation en e-sport ressemble de fait à cette sélection : il y a énormément de joueurs au départ, et seule une minorité réussira à percer.

Alors comment être de celles et ceux qui réussissent sur le temps long ?

Angela Lee Duckworth, est une neurobiologiste américaine, docteure en philosophie, qui s'est intéressée à la question suivante : qu'est-ce qui fait que les gens réussissent ?

Sa réponse est la suivante : ce qui fait qu'une personne réussit c'est sa ténacité, et sa capacité au self-contrôle.

  • La ténacité, c'est la capacité à se fixer des objectifs sur le long terme, et à mettre les moyens en place pour atteindre ces objectifs.
  • La capacité au self-contrôle, c'est le fait de résister aux sollicitations du court terme au profit des solutions « long terme ».

Comment cela peut-il être mis en place pour vous qui cherchez à vous développer, à développer vos compétences ? Je vous propose 4 points de réflexion pour renforcer votre potentiel de réussite :

  • Quels sont vos objectifs à long terme ? Ecrivez-les de manière simple, de façon à ce que n'importe qui puisse les comprendre. Gardez cela bref, et précis.
  • Qu'allez-vous mettre en place pour les atteindre ? A nouveau, faites preuve de précision : quelles actions, à quel rythme, pour quels résultats ?
  • Que pouvez-vous abandonner d'agréable à court terme au profit du long terme ? Le meilleur exemple est la nourriture : « Je peux abandonner un petit plaisir au profit d'une bonne santé ». Essayez d'adapter cela à votre situation.
  • Comment pouvez-vous vous rappeler des trois éléments précédents au quotidien ? Un post-it sur le bureau ? Un fond d'écran inspirant choisi pour représenter votre objectif ? Tout est possible, mais au début, il vaut mieux garder ses objectifs sous les yeux !

Conclusion : des compétences hors du commun

Le jeu vidéo est passé du domaine purement ludique à un domaine compétitif, et le mental de nombreux joueurs d'e-sport doit encore suivre cette transformation.

Ce qui permettra à des joueurs de faire la différence, c'est de récupérer rapidement les leçons qui peuvent être tirées des sportifs « traditionnels ».

Cela demande de sortir du « commun » des joueurs, et d'avoir l'ambition de s'élever.

C'est à cette condition que la nouvelle génération de joueurs pourra imposer sa pratique à la société, et marquer le domaine sportif, ludique et vidéoludique.

Practicien en hypnose à Reims, Antoine Menet accompagne des sportifs de toutes disciplines (football, golf, tennis etc.) du niveau régional au niveau international. Passionné de jeux vidéo il est lui-même fan de RPG et s'intéresse de près à l'e-sport. Il propose d'ailleurs 7 exercices de préparation mentale gratuits préparés spécialement pour vous forger un mental efficace en compétition.